Que voir à Tours ? Visiter les endroits incontournables de Tours à pied

Le
Date du séjour : Juin & juillet 2019

En juin 2019, après notre découverte de Montpellier et un rapide passage à Strasbourg, notre tour de France en tant que digital nomads nous fait passer par Tours, dans le département de l’Indre-et-Loire, où nous allons rester un mois. Idéalement située pour visiter les incontournables châteaux de la Loire, Tours ne se cantonne pas à sa fonction « dortoir ». La capitale du Val de Loire dispose en effet de nombreux atouts : son centre-ville historique avec ses belles maisons à colombages, quelques jolies bâtisses d’époque, un très intéressant musée d’art et surtout, une belle culture de l’art de vivre et de l’apéro ! A vrai dire, quand nous pensons à Tours, cela nous évoque tout de suite les bords de Loire – si poétiques – mais aussi les petites guinguettes où profiter des belles journées d’été ! Bref, si vous passez par la Touraine, nous vous recommandons de prendre le temps de visiter Tours, c’est une ville qui ne manquera pas de vous étonner !

N’hésitez pas à vous munir de la carte interactive ci-dessous pour découvrir Tours. Nous y avons indiqué tous les endroits évoqués dans cet article, y compris notre sélection d’endroits où boire un verre ou bien manger à Tours. Un code couleur a été mis en place pour vous y retrouver plus facilement. Il est possible de télécharger les données de la carte en format KML pour les utiliser dans l’application Maps.me.

Voir en plein écran

Que voir et visiter à Tours ?

Pour découvrir la ville, nul besoin d’une voiture : les points d’intérêts majeurs de la ville étant rapprochés, visiter Tours se fait très bien à pied. Pour les lieux un peu plus éloignés du centre-ville, il est également possible de prendre le bus ou le tramway.

Le pont Wilson (ou pont de pierre)

Plus vieux pont de Tours, il a été construit en 1779 et s’est effondré en partie entre-temps, mais ce joli pont de pierre tient toujours debout. Il est très agréable de le parcourir à pied, afin de profiter des jolis points de vue qu’il offre sur la Loire.

Le pont Wilson depuis le bord de la Loire
Le pont Wilson depuis le bord de la Loire

Le pont de fil

L’autre pont permettant de relier Tours-Nord au centre-ville est le pont suspendu de Saint-Symphorien, aussi nommé « pont de fil ». Contrairement au pont Wilson, celui-ci est entièrement dédié aux piétons et aux cyclistes. Difficile de le traverser sans faire quelques arrêts pour admirer la Loire qui se dévoile sous nos pieds !

Le pont de fil ou pont suspendu de Saint-Symphorien
Le pont de fil est réservé aux piétons et cyclistes
La vue sur la Loire depuis le pont de fil à Tours
La vue sur la Loire depuis le pont de fil est plutôt sympathique !

Le château de Tours

Le château de Tours est de taille modeste et fait face au pont de fil et à la Loire. Bâti au XIIIème siècle, il avait une vocation militaire. Il nous a semblé faire pâle figure face aux exceptionnels châteaux de la Loire que l’on peut visiter en Touraine, mais il faut plutôt le voir comme un lieu d’exposition que comme un véritable château à visiter.

La rue Colbert

La rue Colbert est à ne pas manquer à Tours. Cette rue pittoresque est l’une des plus anciennes de la ville. Elle révèle quelques jolies maisons à pans de bois. Aujourd’hui, on y trouve aussi plusieurs restaurants aux plats appétissants.

La cathédrale Saint-Gatien

La cathédrale Saint-Gatien a nécessité plus de 300 ans de construction, entre les XIIème et XVIème siècles et son architecture combine ainsi les styles gothique et Renaissance. Elle abrite le tombeau des enfants d’Anne de Bretagne et Charles VIII ainsi que des vitraux retraçant la vie de Saint-Martin.
On peut également y visiter le cloître de la Psalette, dont l’accès est payant (3.50€).

La cathédrale Saint-Gatien, à Tours
La cathédrale Saint-Gatien en fin de journée

Le jardin du Musée des Beaux-Arts

L’actuel Musée des Beaux-Arts occupe les bâtiments de l’ancien archevêché de Tours. On le trouve juste à côté de la Cathédrale. Vous pouvez y visiter le musée (qui abrite des œuvres d’artistes renommés, comme par exemple Rubens ou Monet), ou simplement vous promener dans le joli jardin qui se tient devant le bâtiment. On y trouve notamment un impressionnant cèdre du Liban bicentenaire ainsi que le corps naturalisé de l’éléphant Fritz, un éléphant de cirque qui aurait été tué à Tours, lors d’un défilé à 1902 (triste histoire, sur laquelle vous pourrez avoir plus d’informations sur place).

Le jardin du Musée des Beaux-Arts à Tours
Le jardin du Musée des Beaux-Arts

La façade du Musée des Beaux-Arts fait également office « d’écran géant » pour le spectacle son et lumière (« Les Nuits Renaissance ») qui a lieu pendant les nuits d’été. Une très belle projection, gratuite, que nous vous recommandons fortement !

Projection lors des "Nuits Renaissance" à Tours
Projection lors des “Nuits Renaissance” à Tours

La gare de Tours

La gare de Tours est bien plus qu’une simple gare. Même si vous n’avez pas de train à prendre, passez faire un tour dans ce beau bâtiment ! Classée parmi les plus belles de France, la gare de Tours été conçue par l’architecte Victor Laloux au XIXème siècle. A l’intérieur se trouvent de jolies peintures sur céramique, représentant les plus belles destinations accessibles en train depuis Tours.

Extérieur de la gare de Tours
La gare de Tours, conçue par Victor Laloux
Peinture sur céramique visible dans la gare de Tours
Exemple de peinture sur céramique visible dans la gare

La place Jean Jaurès

A quelques pas de la gare, on trouve la place Jean Jaurès. Autour de cette-dernière s’élèvent le palais de Justice ainsi que l’hôtel de ville. Construit à nouveau par Victor Laloux, ce bâtiment emblématique de Tours a de quoi ravir les mirettes (ha bon, plus personne n’utilise cette expression depuis 1912 ?) !

Le magnifique hôtel de ville de Tours
Le magnifique hôtel de ville de Tours

La basilique Saint-Martin

Quelques pâtés de maison plus loin, on retrouve un autre monument réalisé par Victor Laloux : la basilique Saint-Martin. A côté d’elle se trouve la Tour Charlemagne. Celle-ci faisait autrefois partie intégrante de la basilique.
N’hésitez pas à rentrer à l’intérieur de ce lieu de culte : la haute élévation de la basilique donne vraiment une impression de toute puissance à la peinture de Jésus, présente au fond du chœur.

Pablo devant la basilique Saint-Martin, à Tours
Pablo tape la pose devant la basilique Saint-Martin
Intérieur de la basilique Saint-Martin, à Tours
Intérieur de la basilique Saint-Martin

« Le Monstre »

En partant en direction de la place Plumereau, nous tombons nez-à-nez sur « Le Monstre » : une statue contemporaine de 4 mètres, qui s’élève sur la place du Grand Marché. Réalisée par l’artiste Xavier Veilhan, cette statue trône sur la place depuis 2004.

Le "Monstre" de Tours
Alors, que pensez-vous de ce monstre ?

La place Plumereau

La place Plumereau est le lieu incontournable de votre visite de Tours ! De nombreuses maisons à pans de bois encerclent la place, qui est le cœur de la vie nocturne à Tours. D’après le Lonely Planet, ce serait même la plus belle place de France pour prendre l’apéro ! Autant vous dire qu’il est quasiment impossible d’y passer sans s’arrêter pour y prendre un verre !

La place Plumereau
La place Plumereau, place iconique de Tours

L’hôtel Gouïn

L’hôtel Gouïn est un magnifique hôtel particulier du XVème siècle, situé au 22 rue du Commerce. Sa façade sculptée de style Renaissance présente de nombreux détails, réalisés tout en finesse. La demeure tient son nom de la famille Gouïn, qui en fut propriétaire de 1738 à 1925.
Aujourd’hui, le bâtiment accueille des expositions d’art, réparties sur 3 étages (accès gratuit).

L’hôtel Gouïn à Tours
L’hôtel Gouïn accueille aujourd’hui des expositions d’art

L’hôtel particulier de Beaune-Semblançay

Il ne reste aujourd’hui plus grand-chose de l’hôtel particulier de Beaune-Semblançay. Cette ancienne demeure du XVème siècle qui fut à l’époque l’un des plus beaux bâtiments de style Renaissance de la ville, a été détruite par les bombes lors de la seconde guerre mondiale, en 1940. Les ruines sont toujours accessibles aujourd’hui, nous laissant imaginer quelle pouvait être la beauté de cet ancien hôtel particulier.

L’hôtel particulier de Beaune-Semblançay
Les ruines de l’hôtel particulier de Beaune-Semblançay

Le CCCOD, le Centre de Création Contemporaine Oliver Debré

Le Centre de Création Contemporaine Olivier Debré est le musée à visiter à Tours. On peut le parcourir entièrement sans y rester trop longtemps (nous y sommes restés 1h15). L’entrée coûte 7€, avec des tarifs réduits à 4€.
Le billet permet d’accéder à plusieurs espaces d’exposition (5 à notre passage mais cela dépend des moments). A l’honneur : les créations d’Olivier Debré, un peintre dont les ateliers étaient en Touraine, mais également d’autres artistes d’art contemporain.

Le CCCOD, le Centre de Création Contemporaine Oliver Debré
Le CCCOD, le Centre de Création Contemporaine Oliver Debré
Exposition au CCCOD, le Centre de Création Contemporaine Oliver Debré
L’une des expositions au CCCOD à notre passage

Les autres choses à faire à Tours (qu’on n’a pas testées)

« Tours by Night », les parcours lumière

Tours met subtilement en lumière ses bâtiments emblématiques quand tombe la nuit, et propose deux parcours pour découvrir son patrimoine architectural sous un autre éclairage. Vous aurez le choix entre le parcours lumière « Vieux-Tours » (45 minutes) et le parcours « Balzac » (1h).

Embarquer sur un bateau traditionnel sur la Loire

La Loire est un fleuve magnifique, qui a inspiré bien des artistes ! Difficilement navigable du fait de ses bancs de sable, les anciens bateaux traditionnels sont tout indiqués pour pouvoir la parcourir sans risquer d’échouer ! Au départ de Tours, l’association Boutavant propose des balades d’une heure environ (à partir de 10€ par adulte) sur des embarcations plus ou moins grandes : la toue Margot (12 places), ou les chalands Erdre (30 places) et Maine (60 places). On peut également faire des navigations-apéros !

Le musée du Compagnonnage

Installé dans une ancienne abbaye du XIIème siècle, le musée du Compagnonnage rassemble des centaines de chefs d’œuvre réalisés par des Compagnons du tour de France. Si comme nous, vous ne connaissiez pas, il s’agit de jeunes diplômés qui partent apprendre des savoir-faire tout en parcourant la France. Cela leur permet d’intégrer des techniques et méthodes d’une région à l’autre.
L’entrée du musée s’élève à 5,80 € (tarifs réduits à 4€).

Le jardin botanique

Légèrement excentré, le jardin botanique de Tours est un bel endroit pour se balader. On y trouve des plantes médicinales, des essences d’arbres rares, des serres tropicales, une mini-ferme ainsi qu’un espace animalier qui abrite quelques espèces exotiques.

Que visiter dans les environs de Tours ?

Tours est idéalement située autour d’un grand nombre de châteaux incontournables à visiter en Indre-et-Loire, mais aussi en Loir-et-Cher et en Maine-et-Loire. La plupart de ces châteaux de la Loire se trouve en effet à moins d’une heure de route. Mais le meilleur moyen de les découvrir selon nous, c’est d’enfourcher son vélo et de parcourir la Loire à vélo !

Où manger et boire un verre à Tours ?

La Guinguette de Tours-sur-Loire

C’est l’endroit à ne pas rater si vous passer à Tours pendant la saison estivale (ouvert entre mai et septembre) ! Située idéalement en bord de Loire, au pied du pont Wilson, la Guinguette de Tours-sur-Loire est un lieu animé, où la convivialité et la détente sont les maîtres-mots. Des groupes de musique s’y produisent fréquemment et le choix de bières à la pression est plutôt sympa !

La Guinguette de Tours-sur-Loire
Il y a foule à la guinguette de Tours-sur-Loire

Le Bistrio

Le Bistrio est un petit bistrot à la carte épurée : 3 entrées, 3 plats et 3 desserts, c’est tout ! Et c’est tant mieux, car c’est le gage d’une cuisine fréquemment renouvelée et élaborée avec des produits frais et de saison. En plus de cela, le rapport qualité-prix est très bon (12€ le plat / 17€ entrée-plat ou plat-dessert / 22€ pour entrée-plat-dessert). Une chouette adresse à découvrir !

Une jolie salade au Bistrio de Tours
Une jolie salade au Bistrio de Tours

La Guinguette de Rochecorbon

On finit notre sélection par une autre guinguette ! Celle-ci se trouve à quelques minutes à pied de Tours, en remontant la Loire jusqu’à Rochecorbon. Ici, l’ambiance est plus populaire, de nombreux bals sont organisés et il y a souvent foule. Cette guinguette est même reconnue pour être l’une des plus grandes de France !
Ouvert tous les jours de mai à septembre.

La Guinguette de Rochecorbon
C’est parti pour un apéro de folie !

Quelles spécialités culinaires découvrir en Touraine ?

Le nougat de Tours

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, le nougat de Tours n’est pas un véritable nougat (vous savez, celui qui colle aux dents !). Il s’agit d’un gâteau rond à base de pâte sucrée, d’amandes et de fruits confits. Une bonne pâtisserie à déguster ! Dites-nous si vous aimez en commentaire ! Pour notre part, nous en avons mangé quelques-uns pendant notre séjour sur place, autant dire que nous avons apprécié !

Le nougat de Tours
Le nougat de Tours, à déguster impérativement !

Le macaron de Cormery

Autre pâtisserie tourangelle à découvrir : le macaron de Cormery, qui ne ressemble pas du tout aux macarons « classiques » que nous connaissons tous. Il s’agit là de petits gâteaux en forme d’anneaux, au goût très prononcé d’amandes.

Où dormir à Tours ?

Nous avons une chouette adresse à vous communiquer pour un petit appartement avec jardin à 20 minutes à pied du centre-ville de Tours.
Ecrivez-nous un petit message pour en savoir plus !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.