Visiter Strasbourg en 15 lieux incontournables et insolites

Le

Alors que la France entame son déconfinement depuis le lundi 11 mai 2020, nous savons désormais qu’il faudra du temps avant de retrouver « la vie d’avant ». Les restrictions de déplacement nous invitent à voyager autrement et à découvrir des endroits plus proches de chez nous. C’est le moment où jamais pour nous de vous révéler les premières étapes de notre tour de France, débuté en janvier 2019.
On commence tout d’abord par la visite de Strasbourg, capitale européenne et plus grande ville Alsacienne ! Les alsaciens que nous sommes pensions bien la connaître mais nous l’avons totalement redécouverte ! Eh oui, il n’y a pas que la petite France et les Flàmmeküeche à découvrir ici ! Strasbourg est vraiment agréable à parcourir à pied ou à vélo, hiver comme été. Ses maisons à colombages caractéristiques de la région ne manquent certainement pas de charme, mais la ville est également très riche en activités culturelles et en adresses gourmandes. Nous vous avons préparé une petite liste de lieux à visiter à Strasbourg, mais aussi de très bonnes tables où manger sans se ruiner ! Attention, quelques petites expressions alsaciennes se cachent dans cet article, mais ne vous en faites pas, on a prévu un petit lexique pour les non-initiés
.

Retrouvez toutes nos adresses listées dans cet article sur cette carte interactive. Un code couleur a été mis en place pour vous y retrouver plus facilement. Il est possible de télécharger les données de la carte en format KML pour les utiliser dans Maps.me.

Voir en plein écran

Que faire et voir à Strasbourg ?

En un mois sur place, nous avons eu le temps de redécouvrir la ville alsacienne : ses incontournables mais également quelques lieux insolites … Hopla geis, on vous emmène pour une petite visite guidée de Strasbourg !

Visiter la cathédrale Notre-Dame de Strasbourg

La Cathédrale de Strasbourg, de nuit
La Cathédrale de Strasbourg, de nuit

Impossible de ne pas mentionner la cathédrale de Strasbourg, connue à travers le monde !

La cathédrale Notre-Dame, de style gothique, est intégralement construite en grès rose et sa pointe s’élève à 142 mètres de hauteur. Près de 300 années de travail furent nécessaire pour réaliser ce petit chef d’œuvre d’architecture, et il est possible de passer des heures à observer les nombreux personnages gravés sur la façade.

L’intérieur vaut le coup d’œil aussi (yééé, s’ìsch scheen !), ne serait-ce que pour son horloge astronomique, datant de la Renaissance.
Pour les plus sportifs, il est possible de grimper les 330 marches pour admirer la vue depuis la plateforme en hauteur de la cathédrale (l’accès est payant par contre).

Et si vous passez pendant l’été, ne manquez pas le spectacle « son et lumière » qui est alors projeté sur les murs de l’édifice.

Les place et bâtiments autour de la Cathédrale

A seulement quelques mètres de la Cathédrale, jetez un coup d’œil à la Maison Kammerzel. Cette ancienne maison de marchands date du XVème siècle et abrite aujourd’hui un restaurant.

Non loin de là se trouve également le Palais Rohan, un élégant bâtiment du XVIIIème siècle, qui fut la demeure de 4 princes de la famille Rohan. Il abrite aujourd’hui 3 musées : le Musée archéologique, le Musée des Beaux-Arts et le Musée des Arts Décoratifs. Si vous n’avez pas envie de les visiter, passez quand même admirer la façade du bâtiment, qui vaut le coup d’œil !

Revenez légèrement sur vos pas et vous trouverez la place Kléber, la plus grande place de Strasbourg. C’est ici que s’élève le sapin lors du marché de Noël. Bien entendu, si vous venez à Strasbourg à la période de Noël, le marché de Noël est à ne pas manquer, mais attendez-vous à une foule monstrueuse (mais qu’est-ce qu’on ne ferait pas pour un bon Glühwein et un bretzel ?).
Un long bâtiment borde la place Kléber, il s’agit de l’Aubette 1928, un centre commercial dont le premier étage est devenu aujourd’hui un musée. La visite est gratuite, mais nous ne nous a pas vraiment intéressé.

La Cathédrale de Strasbourg et la Maison Kammerzel
La Cathédrale de Strasbourg et la Maison Kammerzel (à la façade brun foncé)
L'Aubette 1928, sur la place Kléber, une place centrale de Strasbourg
L’Aubette 1928, sur la place Kléber, une place centrale de Strasbourg

Le quartier de la petite France

La petite France est un autre lieu incontournable de Strasbourg. Comme c’est le lieu le plus touristique de la ville, gare à la foule en haute saison ! Ce quartier au bord de l’Ill regorge de magnifiques maisons à colombages, et il est vraiment agréable de se balader au bord des canaux … Encore aujourd’hui, nous apprécions toujours autant flâner dans ce quartier pittoresque.

Le pittoresque quartier de la Petite France, à Strasbourg
Le pittoresque quartier de la Petite France, à Strasbourg

Mais si beaucoup connaissent la Petite France, peu sont au courant de la véritable origine du nom du quartier. C’est en parcourant la page Facebook Strasbourg Secret & Alsace Insolite que nous l’avons découverte.
A la fin du Moyen-Âge, la syphilis est particulièrement présente en Europe, et est surnommée « le mal français » par les Allemands. Un hospice aurait été ouvert à cette époque dans le quartier pour soigner les malheureux malades de la syphilis, et aurait été appelé « le petit Français ». Il inspira ensuite le nom du quartier : la Petite France. Yéééé, c’est tout de suite moins mignon, gall 

Pour poursuivre la promenade sur les flots, nous vous conseillons une petite visite de Strasbourg en bateau. Batorama propose des tours de 45 minutes, à partir de 10,30 €. Un must si vous visitez la ville en amoureux !

Les ponts couverts

Les ponts couverts, reconnaissables à leurs trois tours de garde, se trouvent juste dans le prolongement du quartier de la Petite France. Aujourd’hui, la toiture des ponts a disparu, mais les tours subsistent.
Nous avons un petit coup de cœur pour « la maison des Ponts couverts », qui se tient entre deux bras de l’Ill, et qui est magnifiquement fleurie à la belle saison.

Les ponts couverts et leurs tours de garde
Les ponts couverts et leurs tours de garde
La jolie maison des ponts couverts
La jolie maison des ponts couverts

Le barrage Vauban

Juste en face des Ponts Couverts se tient le barrage Vauban.
Chose incroyable : nous n’avions jamais fait attention à cet endroit après avoir habité chacun plus de 20 ans en Alsace ! Et pourtant, ce « pont-écluse » défensif créé par le fameux Maréchal Vauban au XVIIème siècle est d’une grande beauté. Nous vous conseillons de venir l’admirer de nuit: il est alors sublimé par les éclairages projetés sur le bâtiment. 
Il est possible de passer gratuitement dans le barrage Vauban pour le traverser, ou bien même d’accéder à une terrasse panoramique, ouverte tous les jours de 10h à 19h30 (de 9h30 à 20h le week-end). Depuis la terrasse du barrage Vauban, la vue sur les ponts couverts et la petite France est très sympathique.

Barrage Vauban à Strasbourg
Le barrage Vauban brille de mille feux en soirée !

Le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg

A deux pas du barrage Vauban se dresse le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg (MAMCS). Le bâtiment est intrigant avec ses murs recouverts de street art.

Le Musée d’Art Moderne et Contemporain de Strasbourg
L’oeuvre du collectif Faile, devant le MAMCS

Cette œuvre toute en noir et blanc a été réalisée par le collectif Faile à l’occasion des 20 ans du musée. Nous n’avons malheureusement pas eu le temps de visiter ce-dernier, mais l’envie ne manquait pas !
La visite coûte 7€ mais si vous vous y rendez le premier dimanche du mois, c’est gratuit !

La jolie rue colorée du jeu des enfants

En revenant vers la Grande Île (soit le centre-ville de Strasbourg), à proximité de la place Kléber, on trouve une rue un peu atypique : la rue du jeu des enfants. Une initiative artistique a été lancée par une association, qui a décidé de redynamiser cette rue en y peignant des pavés de couleur.

La rue du jeu des enfants à Strasbourg
Visiblement, certains enfants se sont amusés à retirer quelques lettres annonçant l’entrée dans leur rue !
Les pavés colorés de la rue des enfants, à Strasbourg
Les pavés colorés de la rue des enfants, à Strasbourg

Le street art

Hormis la rue du jeu des enfants et la fresque du MAMCS, le street art est très développé à Strasbourg. Il est possible d’apercevoir des centaines d’œuvres en se baladant dans les rues de la capitale alsacienne. Les boîtes aux lettres de la Poste ont notamment été prises d’assaut par quelques artistes, dont le talentueux Dan23, qui laisse sa marque à de nombreux endroits dans la ville.
Si vous êtes d’attaque pour un petit tour spécial street art, le site streetmap.eu recense des centaines d’œuvres d’art urbain dans les différents quartiers de Strasbourg.

Une très jolie oeuvre urbaine dans les rues de Strasbourg
Une très jolie oeuvre urbaine dans les rues de Strasbourg
Grande fresque dans les rues de Strasbourg
Grande fresque dans les rues de Strasbourg
Street art sur une boîte aux lettres de la Poste, à Strasbourg
Dan23 recouvre les boîtes aux lettres de la Poste de ses œuvres d’art

La cave historique des Hospices de Strasbourg

La visite gratuite de la cave historique des Hospices de Strasbourg est une de nos plus belles découvertes insolites dans la capitale alsacienne. Il s’agit d’un endroit assez peu connu, et même quelques-uns de nos amis strasbourgeois n’étaient pas au courant de son existence.

Saviez-vous que cette cave construite à la fin du XIVème siècle dans l’enceinte de l’hôpital civil renferme le plus vieux vin blanc au monde encore conservé en tonneau ? Le vin date quand même de 1472 ! Est-il toujours bon ? Telle est la question ! Malgré le fait que nous nous soyons roulés par terre en pleurant pour le goûter, on ne nous a pas laissé faire !
Le vin issu de ce tonneau aurait été goûté à seulement 3 reprises dans l’Histoire :

  • en 1576 par des Zurichois, qui furent félicités de leur rapidité à rejoindre Strasbourg,
  • le 2 mai 1718, alors que la première pierre du nouveau bâtiment de l’Hôpital Civil était posée (un incendie l’avait ravagé deux ans plus tôt),
  • en novembre 1944, par le général Leclerc, venu libérer la ville de Strasbourg.

De nombreux foudres (tonneaux de vin de grande capacité) sont disposés de part et d’autre des galeries de cette cave voûtée. Peu de panneaux informatifs sont présent mais il est possible de louer un audioguide pour 3€. En tout cas, cette visite assez rapide (moins de 30 minutes) vaut vraiment le détour ! Les foudres remplis de vin alsacien sont magnifiques et nous adorons cette odeur combinée de vin, de pierre et de bois. Il est possible d’acheter des vins vieillis dans les foudres de la cave, au magasin à l’entrée.

Le plus vieux vin blanc au monde encore conservé en tonneau, à la cave des hospices de Strasbourg
Le plus vieux vin blanc au monde encore conservé en tonneau est juste là, sous nos yeux … Dommage qu’on ne puisse pas y goûter !
Foudre de la Cave des Hospices de Strasbourg
Ce gigantesque foudre fait au moins deux fois la taille d’Emilie !
Foudre de la cave des Hospices de Strasbourg
Ce foudre est minutieusement gravé

L’anecdote de la visite : la cave renferme une pièce de dissection, interdite à la visite. Jadis, l’Inquisition punissait de mort toute personne pratiquant l’anatomie. Les médecins réalisaient devant leurs étudiant des dissections dans cette pièce secrète, à l’abri des regards. Des corps de personnes exécutées y étaient amenées clandestinement, puis passées par une trappe jusqu’à la fameuse pièce.

Le quartier de la Neustadt

Le quartier de la Neustadt a été construit entre 1870 et 1918, alors que l’Alsace-Moselle était rattachée à l’Empire Allemand. La Neustadt a un style architectural assez varié avec des influences Hausmaniennes, de l’art nouveau ou encore du néogothique. Le quartier a été inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco en 2017, en rejoignant la Grande Île, inscrite en 1988 à cette fameuse liste.

On y trouve de jolies églises, comme l’église Saint-Paul, ou encore l’église catholique Saint Pierre-le-jeune, qui dispose d’un élégant dôme en cuivre. Attention à ne pas vous tromper, car il n’y a pas moins de 3 églises Saint Pierre à Strasbourg : l’église Saint-Pierre-le-vieux, l’église catholique Saint-Pierre-le-jeune et l’église protestante Saint-Pierre-le-jeune !

L'église Saint-Paul, à Strasbourg
Cédric pose fièrement devant l’église Saint-Paul

L'Eglise catholique Saint-Pierre-le-Jeune
Difficile de ne pas s’y perdre dans les noms d’église … Il s’agit ici de l’église catholique Saint-Pierre-le-Jeune

Le Palais Universitaire vaut également le coup d’œil. Nous n’avons pas hésité à y pénétrer pour aller admirer la jolie verrière, directement derrière le hall d’entrée. Il faut dire qu’avec nos jeans et sacs à dos, nous nous fondions plutôt bien dans la masse, mais même si vous avez 60 ans et un style un peu moins « étudiant » ou « professeur », n’hésitez pas, il n’y a pas besoin d’être inscrit pour entrer.

Le Palais Universitaire de Strasbourg
Faites-vous passer pour un étudiant ou un prof, et entrez dans le Palais Universitaire de Strasbourg …
Verrière du Palais Universitaire de Strasbourg
Au lieu d’assister à un cours, admirez plutôt la jolie verrière du Palais Universitaire

Nous vous conseillons de faire un tour également du côté de l’imposante bibliothèque universitaire. Vous pouvez entrer dans le bâtiment mais impossible d’aller plus loin que dans le hall d’entrée sans carte.

La Bibliothèque Universitaire de Strasbourg
La façade de la Bibliothèque Universitaire de Strasbourg nous invite à entrer …

Le parc de l’Orangerie

Lors des beaux jours, il est extrêmement agréable – e Genùss – d’aller se promener et se détendre au parc de l’Orangerie. S’étendant sur plus de 26 hectares, il abrite notamment un lac sur lequel on peut faire un tour en barque, mais également des aires de jeu et un petit zoo. Les cigognes aussi aiment bien cet endroit et y établissent quelques fois leurs nids. C’est l’endroit idéal pour aller les observer !

Le parc de l’Orangerie se situe à seulement 1 kilomètre du Parlement Européen. Si le cœur vous dit d’aller visiter cette institution européenne, c’est possible !

Assister à un évènement sportif à Strasbourg

Assister à un match de basket au Rhénus

Strasbourg dispose de plusieurs clubs de sport pro. La SIG (Sportive Illkirch-Graffenstaden) est actuellement en pro A et nous sommes allés les supporter pendant un match de ligue des Champions face aux Neptunas Klaipeda. La salle était comble, et l’ambiance était particulièrement bonne !

Venir supporter le RCSA, à la Meinau

Si vous êtes plutôt foot que basket, le Racing Club de Strasbourg Alsace (RCSA) dispute des matchs en Ligue 1 et a un public très fidèle (même à l’époque où le club a été rétrogradé en CFA2, les supporters ne manquaient pas !). L’ambiance lors des matchs est familiale et bon enfant.

Voir un match de Hockey en ligue Magnus

L’étoile noire de Strasbourg évolue en première division de hockey sur glace. Nous sommes allés voir un match en ligue Magnus, face aux Ducs d’Angers. Malheureusement, le match s’est soldé par une défaite.

Assister à un match de la SIG au Rhénus
L’ambiance lors d’un match de la SIG au Rhénus est particulièrement bonne !
L'étoile noire de Strasbourg
Si vous êtes fan de hockey sur glace, allez voir un match de l’Etoile noire de Strasbourg !
Soir de match au stade de la Meinau à Strasbourg
Soir de match au stade de la Meinau à Strasbourg

Pour ceux qui aiment les visites guidées sur smartphone, nous vous conseillons le parcours « L’insolite Strasbourg », disponible sur l’application Guidigo.

Que faire autour de Strasbourg ?

Nous vous proposons ici quelques autres idées de visites, à moins de 10 km du centre-ville de Strasbourg qui peuvent se faire en transport en commun (tram et bus urbain).

Le Pixel Museum, à Schiltigheim

Le Pixel Museum est un musée du jeu vidéo. L’entrée coûte 9 € et il faut compter deux bonnes heures pour le parcourir dans son intégralité. On y découvre toute l’histoire du jeu vidéo. Le musée dispose de nombreuses consoles, depuis le premier modèle conçu dans les années 70, jusqu’aux versions actuelles. Certaines pièces exposées sont très rares (dixit Cédric, passionné de jeux vidéo).
Il est possible de jouer à de nombreuses consoles et sur des bornes d’arcade. Le temps de la visite, nous nous sommes plongés dans l’univers rétro de Pacman, Pong et autre Game & Watch. Une visite intéressante et ludique !

Depuis la station Homme de Fer, prendre la ligne de bus N°3 direction Hoenheim Gare et descendre à l’arrêt « Mairie de Schiltigheim ».

Mise à jour du 22 juin 2020 : Malheureusement, le Pixel Museum ferme définitivement ses portes, en attendant de trouver un nouvel endroit où déménager … En savoir plus

Le Pixel Museum à Schiltigheim
Le Pixel Museum à Schiltigheim
Emilie joue à Pacman au Pixel Museum
Emilie joue à Pacman au Pixel Museum
Consoles de jeux au Pixel Museum à Schiltigheim
Consoles de jeux au Pixel Museum à Schiltigheim

Sortir de l’autre côté de la frontière, à Kehl

Il suffit d’enjamber le Rhin pour passer en Allemagne, de l’autre côté de la frontière. Une petite sortie à Kehl peut être intéressante, pour aller faire un tour au jardin des Deux Rives, symbole de l’amitié franco-allemande, ou encore pour manger un bon döner kebab (parce que oui, les allemands sont clairement meilleurs que nous pour ça !). Autrement, la ville en elle-même a peu d’intérêt touristique.
Les alsaciens se rendent souvent de l’autre côté de la frontière pour faire des achats de cosmétiques. Il n’y a qu’à observer le prix de certains produits courants comme le dentifrice ou le gel douche pour comprendre pourquoi !

Depuis 2017, il est possible de prendre la ligne de tram D pour arriver jusqu’au centre-ville de Kehl.

Sortie à Kehl
Un court voyage en tram permet d’arriver à Kehl

Un peu plus loin : route des vins, villages alsaciens et Europa-Park

Si vous avez plus de temps ou que vous avez la possibilité d’aller explorer les environs, nous ne pourrions que vous conseiller de parcourir la route des vins à vélo (ce que nous n’avons d’ailleurs jamais expérimenté), ou encore d’aller vous perdre dans les petits villages enchanteurs du vignoble alsacien ! Nous vous recommandons particulièrement les villages de Kaysersberg, Ribeauvillé ou encore Riquewihr. L’Alsace regorge de jolies choses à faire et nous sommes très fiers de notre belle région (vous ne nous verrez d’ailleurs jamais parler du Grand Est …) ! Et pour les amoureux des parcs d’attraction, sachez qu’Europa-Park, élu meilleur parc de loisirs du monde en 2019, est à moins d’une heure de route de Strasbourg …  

Où manger à Strasbourg ?

Visiter Strasbourg c’est une chose mais il faut également goûter à sa cuisine ! Bien entendu, à Strasbourg vous allez pouvoir vous faire plaisir avec les nombreuses spécialités alsaciennes : choucroute, flàmmeküeche, baeckeoffe, bretzel ou autres kougelhopfs … Mais en 20 ans en Alsace, autant dire qu’on a fait le tour de la nourriture alsacienne … et c’est pas tout mais c’est pas très végétarien-friendly tous ces plats traditionnels 😉 Nous vous avons préparé une sélection de bonnes adresses testées et approuvées par nos soins, qui regroupent cuisine alsacienne, cuisine du monde, cuisine végétarienne ou encore cuisine française gastronomique !
Nous tenons particulièrement à remercier notre ami Jérôme, qui nous a donné bon nombre d’adresses gourmandes … tellement qu’on le surnomme secrètement « Jérôme-advisor ».
E Güeter !

La Corde à linge

Puisqu’il faut quand même vous proposer au moins un restaurant traditionnel alsacien, la Corde à linge est une bonne adresse. Le restaurant est situé en plein cœur de la petite France, juste en face de la célèbre Maison des Tanneurs, sur les bords de l’Ill. L’été, il est possible de manger en terrasse et le cadre est juste fantastique ! Que vous soyez végétarien ou non, vous trouverez de bons petits plats. Nous vous conseillons les spätzlés aux champignons et à l’ail, accompagné d’une bonne bière bien sûr ! Compter 13€ l’assiette de spätzlés.

Les spätzlés aux champignons et à l'ail de la Corde à Linge
Les spätzlés aux champignons et à l’ail de la Corde à Linge

La pizzeria Mito (Milano – Torino)

Situé place d’Austerlitz, c’est LE restaurant à retenir si vous avez envie d’une bonne pizza. La pizza Margherita que nous y avons prise nous a rappelé celles que nous mangions à Rome … La pâte est fine au milieu, épaisse sur les bords et est divinement bonne. Les ingrédients sont de qualité et le four à bois permet une cuisson parfaite. La pizzeria propose une bière maison plutôt bonne, mais également de bons cocktails. L’ambiance est très familiale avec de longues tables où tout le monde s’assoit côte-à-côte. Compter 30-35 € pour deux pizzas et deux bières.

Pizza de chez Mito à Strasbourg
Avouez qu’elle vous fait saliver, cette Margherita !

La Brasserie les Haras

On passe sur une autre gamme de prix mais il s’agit cette fois-ci d’une adresse gastronomique ! Le restaurant se tient dans l’ancien Haras National de Strasbourg, classé monument historique. Un magnifique escalier fait la jonction entre les deux niveaux. En bas, on trouve quelques tables ainsi que le bar, avec une carte de cocktail inventive (nous avons adoré le cocktail rhum – pain d’épices). En haut, l’espace est réservé au restaurant. Pour son architecture et sa déco remarquables, la Brasserie a notamment gagné le titre de « Meilleur design de restaurant au monde ».
Le service est très classe et professionnel, la nourriture très fine et savoureuse. Un bon plan consiste à réserver une table pour le midi, car la formule en semaine coûte seulement 25 € avec plat – dessert, 31 € pour entrée – plat – dessert.

L'entrée de la brasserie les Haras, à Strasbourg
L’entrée de la brasserie les Haras ne manque pas de classe
Fish & chips d'églefin à la brasserie Les Haras
Un succulent fish & chips d’églefin
Minestrone de fruits exotiques et beignets à la brasserie les Haras, Strasbourg
On finit en beauté avec ce minestrone de fruits exotiques et beignets

Matsumotoya

Quel plaisir de manger dans un restaurant japonais, où l’on ne trouve pas que des sushis et makis, mais une authentique cuisine nippone savoureuse ! La salle est petite (pensez à réserver suffisamment en avance !) et on mange assis soit sur tatami soit sur des chaises. Nous vous recommandons chaudement de goûter aux currys et aux nouilles udons. Compter 12€ le plat.

East Canteen

Encore un restaurant asiatique, mais cette fois-ci on trouve aussi bien des plats thaïs que des plats japonais. Nous avons commandé un bel assortiment et avons testé les okonomiyakis (sorte de « crêpes » japonaises), les gyozas (« raviolis » japonais) et le pad thaï. Pour avoir mangé ces plats au Japon et en Thaïlande, nous pouvons vous assurer que c’était réalisé dans les règles de l’art : on se serait cru à nouveau en voyage en Asie ! En plus de cela, le rapport qualité-prix est très bon (moins de 25€ par personne pour un plat, une boisson et un digestif) ! Attention, le restaurant est souvent plein, la réservation est conseillée.

Okonomiyaki à East Canteen, Strasbourg
Si vous ne connaissez pas encore, c’est le moment de goûter un okonomiyaki !

Lamian

La spécialité de ce restaurant chinois, à deux pas de la station Homme de Fer, c’est les nouilles. Elles sont fabriquées sur place, dans la cuisine ouverte, et rien que pour assister à ce spectacle, ça vaut le coup de venir ici ! Les nouilles, qu’elles soient sautées ou en soupe, sont savoureuses, et le rapport qualité-prix est excellent (entre 11 et 14€ le plat). L’accueil est également très bon. Une adresse à ne pas manquer !

Velicious Burger

Si vous connaissez Cédric, vous savez que c’est un inconditionnel des burgers … Eh bien, nous avons trouvé une adresse vegan très sympathique ! Nous vous conseillons le burger Fakir, un excellent burger à la sauce curry. Par contre, Emilie a testé le burger sans gluten et n’a pas vraiment apprécié… Compter 15€ le menu hamburger, frites + véganaise (mayo vegan) + boisson.
A noter qu’il existe également un restaurant Velicious, qui propose de très bons plats vegan, et notamment des pâtisseries vegan à tomber (OMG la torche aux marrons !).

Cigkoftem

Notre liste se termine avec une adresse « fast-food » étonnement bonne – et vegan : le Cigkoftem. On peut y manger des galettes remplies avec une préparation à base de blé et d’épices, recouverte de salade, tomates, oignons, cornichons. C’est hyper goûteux et ça ne coûte presque rien (3,50€ par personne) !

Où boire un verre à Strasbourg ?

Strasbourg est une ville très vivante et regorge de bars sympathiques et animés, pour passer un bon moment à l’apéritif ou après un bon restaurant ! Que vous soyez amateur de bière ou de cocktails, voici notre liste d’adresses testées et approuvées.

Le code bar, LE bar à cocktail

Ce bar intimiste, situé à quelques pas de la cathédrale est spécialisé dans les cocktails (avec ou sans alcool). La carte est vraiment ingénieuse et originale, et évolue fréquemment. Si vous ne trouvez pas votre bonheur, il est possible d’indiquer vos goûts et vos envies du moment et de laisser le barman vous concocter une création sur-mesure !
Chaque cocktail est ensuite servi dans un verre particulier et propre à ce cocktail. Les serveurs sont élégants et d’excellent conseil.
Emilie a testé le cocktail du jour, avec gin, basilic, sirop de safran et Cédric a testé « La Tour », un cocktail plus sucré et gourmand, avec du beurre de cacahuète. Deux choix qui nous ont ravi ! Compter 12€ le cocktail.

L’Aeden Place, le bar caché

L’Aeden Place est un bar caché à Strasbourg, situé rue des aveugles (ça ne s’invente pas). L’entrée du bar se trouve au niveau de la pizzeria du même nom. Pour la suite, nous vous laissons chercher, sinon ça n’a pas grand intérêt …  
Une fois la porte dénichée et ouverte, on entre alors dans une atmosphère très cosy avec un éclairage tamisé. La carte des cocktails est épurée, mais efficace ! Nous avons testé le daïquiri et le cocktail à la banane. Compter 13€ le cocktail.

Cocktail à l'Aeden Place, à Strasbourg
Si vous arrivez à trouver l’entrée du bar, vous pourrez peut-être y déguster ce cocktail …

L’Académie de la bière, le bar à bières

L’Académie de la bière est présente à 3 endroits à Strasbourg : près de la Cathédrale, dans les quartiers de la Petite France et de la Krutenau. Comme son nom l’indique, on y trouve une large gamme de bières à la pression ou en bouteille, et on peut aussi y manger très tard (jusqu’à 3h du matin) ! Les plats proposés sont plutôt simples (tartes flambées, burgers) mais s’accordent très bien avec une bonne bière. Ce n’est pas l’endroit idéal pour avoir des discussions philosophiques ou un premier date, car le bar est très bruyant, mais pour finir la soirée entre amis, c’est juste parfait !

Le troquet des Kneckes (traduisez « le troquet des branleurs »)

Un troquet plutôt sympathique pour boire une bonne pression entre amis, et éventuellement pour manger un bout (mais désolés, niveau nourriture nous n’avons pas testé). Nous vous recommandons la Dorelei à la pression, une bière ambrée alsacienne légèrement caramélisée.

Les Tricheurs, le bar à jeux

C’est le bar idéal pour les jours de pluie où on ne sait pas quoi faire : le bar des Tricheurs permet de boire un verre tout en jouant à des jeux de société. Le choix en jeux est vraiment énorme ! Au niveau tarif, c’est plutôt simple : il faut dépenser 2€ de boisson par heure de jeu.
Le bar a la particularité de proposer des bièraubeurres, comme dans Harry Potter. Cédric adore, mais c’est assez particulier …

Bièraubeurre au bar des Tricheurs, à Strasbourg
Vous êtes partant pour une petite bièraubeurre ?

Omnino, la micro-brûlerie alsacienne

Omnino est une micro-brûlerie strasbourgeoise qui propose du café de spécialité, plutôt hors du commun. Les propriétaires torréfient eux-mêmes à Strasbourg les graines de café qu’ils importent. La torréfaction est plus légère que celle dont nous avons l’habitude, donnant des arômes plus acidulés, et sans aucune amertume.

Le café-boutique en lui-même est très mignon. Il se trouve dans le quartier de la petite France. La déco est faite à partir d’objets de récup, et on trouve tout un mur avec de jolies tasses à dorures. Il n’y a pas de table pour s’asseoir, mais on peut se tenir au comptoir pour déguster son café, son thé, ou son kombucha à la pression.

Nous avons tenté la dégustation de 2 types de café (Brésil et Ethopie) à 5,50 € pour 2. La dégustation a été agréablement étonnante et nous vous recommandons fortement de tester les cafés de spécialité d’Omnino. Emilie a également testé le kombucha (thé fermenté) à la pression, et vous recommande également cette boisson désaltérante et pétillante. Bref, foncez ! En plus les proprios sont hyper sympa 🙂

L'extérieur du magasin Omnino, à Strasbourg
L’extérieur du café-boutique Omnino
Café à Omnino, Strasbourg
Les tasses comme le café ne manquent pas d’originalité !

Bistrot & Chocolat, le bistrot à chocolat chaud

Bistrot & Chocolat est l’adresse à retenir pour boire un véritable chocolat chaud. On choisit son type de chocolat, son type de lait (lait végétal disponible pour un chocolat chaud vegan) et on se régale ! A partir de 6 € le chocolat chaud.

Où acheter des douceurs sucrées à Strasbourg ?

Vous l’avez compris, Strasbourg est un vrai paradis pour les gourmands : on y mange très bien et pour peu cher ! Nos sorties dans les restaurants ne nous ont pas suffi, et nous avons également déniché de bonnes adresses pour les envies de sucré

Macarons & Inspirations, les macarons d’Elisabeth Biscarrat

Elisabeth Biscarrat a été lauréate 2011 de l’émission Masterchef, grâce à ses délicieux macarons. Elle a ouvert une boutique à Strasbourg, où elle propose des macarons aux parfums originaux (fleur d’oranger, thé miss damman, mangue, chocolat/fruit de la passion, dulcey spéculoos, cacao épices de Noël, …) ! Les macarons sont vraiment à tomber. Il s’agit probablement des meilleurs que nous ayons jamais mangés. Compter 15 € l’écrin de 8 macarons.

Macarons d'Elisabeth Biscarrat, à Strasbourg
Ces macarons sont aussi beaux que bons !
La boutique Macarons & Inspirations à Strasbourg
La boutique Macarons & Inspirations à Strasbourg

La maison alsacienne de Biscuiterie

Pour ceux qui ne connaissent pas les bredele alsaciens, c’est vraiment THE place to be ! D’ailleurs, pour ceux qui connaissent aussi, c’est aussi une excellente adresse. Les macarons à la noix de coco ont fait la réputation de cette biscuiterie initialement créée à Riquewihr en 1996. A peine après avoir passé la porte du magasin, les odeurs de biscuit nous assaillent. Il est difficile de résister à toutes ces tentations sucrées. Nous avons succombé à un excellent bretzel sucré au cacao.

La Maison Alsacienne de Biscuiterie, à Strasbourg
Attention, vous risquez de succomber aux délicieuses odeurs de bredele en entrant dans ce magasin …

Les madeleines « Au fond du jardin »

Cette adresse d’exception nous a à nouveau été conseillée par notre ami Jérôme. Et elle a de quoi faire rêver … En effet, la reine d’Angleterre y commande quelque fois des madeleines pour ses buffets royaux.

A peine entrés dans le magasin, nous sommes dans un autre monde : tasses à l’anglaise sur les étagères, murs rouges étoilés, ambiance tamisée, serveur en costume très élégant, … et surtout les fameuses madeleines, toutes plus extraordinaires les unes que les autres. Le serveur, qui n’est autre que le concepteur de ces madeleines, nous explique qu’il faut minimum 10 minutes pour effectuer le dressage de chacune d’entre elles. Chacune a sa propre histoire, selon l’événement pour lequel elle a été conçue. Parmi les ingrédients à l’honneur, on trouve de la violette de Tourettes-sur-Loup, du citron de Menton : des noms qui nous sont familiers, alors que nous avons vécu 5 ans dans le Sud de la France. Le pâtissier nous rassure : pas de conservateur ni de colorant chimique dans ses madeleines. Certaines couleurs proviennent même de pistils de fleurs … De la pâtisserie façon « haute-couture » !

Nous avons craqué pour une madeleine « jour de fête » et une madeleine « citron-pavot ».
Il faut quand même compter environ 4 euros la madeleine, ce n’est clairement pas donné …. Mais la dégustation est exceptionnelle elle aussi !

La devanture du salon de thé "Au fond du jardin", à Strasbourg
La devanture du salon de thé “Au fond du jardin”
Madeleines, Au Fond du Jardin, Strasbourg
Difficile de faire son choix : ces madeleines sont de vraies œuvres d’art
Madeleine d'"Au Fond du Jardin"
Nous dégustons cette précieuse madeleine au bord de l’eau

Comment se déplacer à Strasbourg ?

Strasbourg est une ville agréable à parcourir à pied, à vélo ou en transport en commun. Une grande partie du centre-ville est interdite aux voitures, ce qui rend la flânerie très agréable.
Il existe 6 lignes de tram, qui desservent les 4 coins de la ville et vous permettront de vous rendre quasiment n’importe-où à Strasbourg et environs. En vivant un mois à Strasbourg, nous n’avons utilisé le bus qu’une seule fois, pour nous rendre au Pixel Museum, à Schiltigheim.

La station Homme de Fer, à Strasbourg
L’épicentre des transports en commun à Strasbourg : la station Homme de Fer

Si vous restez plusieurs jours sur place, le ticket de 10 trajets est très intéressant (14,10 € les 10 tickets). Si vous venez à Strasbourg pour une journée ou un week-end les tickets 24h solo (4,60€) ou 24h trio (6,90 € – pour 2 à 3 personnes) sont plus appropriés.

Si vous venez à Strasbourg en voiture, nous vous conseillons de vous garer dans l’un des parkings Relais-Tram. Le stationnement pour la journée coûte alors 4,20 € et le ticket de parking permet à tous les passagers du véhicule (jusqu’à 7 personnes) de faire un aller-retour gratuit en tram.

Petit lexique Alsacien

Pas facile de comprendre l’alsacien, notre dialecte très fortement inspiré de l’allemand, qui de surcroît a des différences selon qu’on soit dans le Haut-Rhin, ou le Bas-Rhin …
Voici notre petit lexique pour les non-initiés qui souhaiteraient comprendre notre article dans son intégralité :

  • Hopla geis : Allez hop
  • Yééé, s’ìsch scheen ! : Oooh, c’est beau !
  • Glühwein : vin chaud
  • Yéééé : c’est un peu l’onomatopée de base pour un alsacien
  • Gall : n’est-ce pas ?
  • e Genùss : un régal
  • e Güeter : bon appétit !
  • Bredele : biscuits, qui sont généralement confectionnés à la période de Noël

Si vous avez envie d’en apprendre plus, vous pouvez consulter ce lexique complet pour disposer des mots de base en Alsacien.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.