Que faire à Bordeaux ? Visite de la vieille-ville et du vignoble

Le
Date du séjour : Mars 2019

En mars 2019, nous entamons notre troisième mois de nomadisme digital en France, après avoir posé nos sacs à dos à Strasbourg puis à Lyon. L’heure est maintenant venue de visiter Bordeaux ! Cette nouvelle destination dispose de sérieux atouts : un riche patrimoine, une certaine douceur de vivre, mais surtout un terroir exceptionnel, spécialement pour le vin ! Le vignoble bordelais n’est qu’à quelques kilomètres avec quelques Châteaux aux noms évocateurs, comme le Château Cheval Blanc par exemple, autour d’un certain petit village de Saint-Emilion ! Côté mer, on retrouve l’incontournable Dune du Pilat, un endroit préservé qui donne l’impression d’être dans une lointaine contrée … C’est aussi ça, le charme de la France : ses paysages divers et variés, qui permettraient presque de faire un « Tour du Monde » à l’échelle nationale !
Allez, suivez-nous, on vous emmène pour une visite guidée de Bordeaux et ses environs !

N’hésitez pas à vous munir de la carte interactive ci-dessous pour visiter tous les endroits incontournables de Bordeaux et environs évoqués dans cet article. Nous vous avons également indiqué notre sélection de restaurants où manger à Bordeaux ainsi que l’emplacement du stade MatMut Atlantique si vous souhaitez assister à un match de foot. Un code couleur a été mis en place pour vous y retrouver plus facilement. Il est possible de télécharger les données de la carte en format KML pour les utiliser dans Maps.me.

Voir en plein écran

Que faire et voir à Bordeaux ?

Bordeaux est vraiment une très jolie ville. Avec ses bâtiments en pierres blanches caractéristiques, il y a de quoi régaler le regard des amateurs d’architecture à chaque coin de rue ! Petit bémol cependant : le centre-ville n’est pas piéton. Nous avons trouvé dommage de ne pas pouvoir nous balader tranquillement, les yeux en l’air, sans devoir faire attention aux voitures. Mais bon, cela changera peut-être dans les prochaines années, qui sait ?
Quoi qu’il en soit, Bordeaux se visite très bien à pied et en transport en commun.

Pour commencer cette visite de Bordeaux, nous vous proposons de commencer par l’emblématique Miroir d’Eau !

La place de la Bourse et le Miroir d’Eau

Si vous arrivez en tram à la place de la Bourse, faites attention, une grande route se tient entre le tram et le Miroir d’Eau. Ça a l’air bête dit comme ça, mais nous étions tellement obnubilés par la beauté de la place que nous avons simplement reculé sur la route entièrement pavée en sortant du tram pour prendre nos photos … avant que des dizaines de voiture ne foncent vers nous !

Le Miroir d’Eau, c’est une dalle de granit, recouverte d’une fine couche d’eau, reflétant les élégants bâtiments du XVIIIème siècle et la fontaine de la place de la Bourse. Une idée toute simple mais au résultat bluffant ! Ce lieu incontournable est inscrit au Patrimoine Mondial de l’UNESCO depuis 2007.
De temps à autre, des jets d’eau s’activent et produisent une brume au-dessus de la dalle. De jour comme de nuit, l’effet miroir est de toute beauté !

Le miroir d'eau à Bordeaux
Quoi de plus beau que le reflet de Cédric dans ce miroir d’eau ? 😍

La place Saint-Pierre

Derrière la place de la Bourse se dévoile la place Saint-Pierre, sur laquelle se tient l’église du même nom. De nombreux restaurants et bars à vin aux terrasses sympathiques se trouvent dans les environs. Difficile de résister à l’heure de l’apéro !

La porte Cailhau

La porte Cailhau « monte la garde » juste devant la place du palais. Cette élégante porte à la silhouette élancée date du XVème siècle. A l’époque, la porte Cailhau faisait partie intégrante des murailles de la ville.

La porte Cailhau à Bordeaux
La porte Cailhau à Bordeaux

La porte de Bourgogne et le Pont de pierre

Un peu plus loin, nous arrivons devant la porte de Bourgogne, « l’arc de triomphe » à la bordelaise. En face de lui se trouve le Pont de pierre, premier pont construit à Bordeaux, qui permet d’enjamber la Garonne pour rejoindre la rive droite de la ville.

La basilique Saint-Michel

La basilique Saint-Michel a la particularité d’être séparée de son clocher. La Flèche Saint-Michel n’est qu’à quelques pas de l’entrée de la basilique et culmine à 114 mètres. La basilique en elle-même est de style gothique flamboyant (un style que nous apprécions particulièrement) et a été construite à partir du XIVème siècle. Elle est plutôt jolie et se situe sur le chemin de Saint Jacques de Compostelle.

La basilique Saint-Michel
La basilique Saint-Michel
La flèche Saint-Michel
La flèche Saint-Michel culmine à 114 mètres

La Grosse Cloche

La Grosse Cloche est une des anciennes portes défensives de Bordeaux. Mais comme l’on peut s’en douter par son nom, cet édifice est plus qu’une porte, c’est l’un des plus anciens beffrois de France ! La Grosse Cloche sonne tous les premiers dimanches du mois, mais également à l’occasion de 6 jours fériés : les 1er janvier, 1er mai, 8 mai, 14 juillet, 28 août et 11 novembre à 11h.

La Grosse Cloche
La Grosse Cloche

Le parking Victor Hugo

Depuis la Grosse Cloche, nous vous conseillons de faire un détour de quelques pas pour aller observer un détail atypique … Dirigez-vous vers le parking Victor Hugo : vous ne voyez rien de bizarre ? Non ? Même pas l’avant d’une Jaguar qui sort du bâtiment ?

Oeuvre d'art au parking Victor Hugo à Bordeaux
Mais qui s’est donc garé ainsi ?!

Plutôt insolite, non ?
Vous vous en doutez bien, il ne s’agit pas d’une personne qui a fait une mauvaise manœuvre dans le parking, mais d’une œuvre d’art, datant de 1993 et mise en place par l’artiste Jean François Dosso.

La place de la Victoire

Direction le Sud cette-fois, vers la place de la Victoire, située au cœur du quartier étudiant. Il n’est guère difficile de trouver bars et restaurants dans les environs.
Au milieu de la place, on trouve la porte d’Aquitaine ainsi qu’un obélisque.

La place de la Victoire
La place de la Victoire
Le cep de vigne de la place de la Victoire
Le cep de vigne de la place de la Victoire

Détail insolite : accroché à la façade d’un immeuble de la place, un cep de vigne pousse tranquillement. Il fait partie des quelques pieds de vignes de la ville, qui permettent de produire du véritable « vin de Bordeaux » !

La Cathédrale Saint André et la Tour Pey Berland

En remontant le Cours Pasteur, nous atteignons l’un des plus impressionnants monuments de Bordeaux : la Cathédrale Saint-André. Imposante et magnifiquement ornée, cette Cathédrale est un vrai bijou ! L’intérieur est tout aussi admirable que la façade. Avec son très haut plafond et son style gothique, il y règne une ambiance sacrée presque palpable.
Consacrée à la fin du XIème siècle par le Pape Urbain II, la Cathédrale a été le lieu de nombreux mariages royaux. Tout comme la basilique Saint-Michel, elle est séparée de son clocher. La fameuse Tour Pey Berland, érigée en 1440, s’élève en effet à quelques mètres de la Cathédrale. Il est possible de monter à son sommet, pour profiter d’une vue panoramique sur la vieille-ville de Bordeaux. Nous ne l’avons pas fait car une longue file se dessinait devant la Tour à chacun de nos passages, mais sachez qu’il en coûte 5,50 € pour grimper à son sommet.

La Cathédrale Saint-André
La splendide façade de la Cathédrale Saint-André
La tour Pey-Berland
La tour Pey-Berland

L’hôtel de ville

Juste à côté de la Cathédrale, on trouve l’Hôtel de Ville, abrité derrière la belle façade de style Louis XVI du Palais Rohan.

Le cinéma Utopia

Si vous avez envie d’une petite séance de cinéma dans un cadre atypique, nous avons l’adresse parfaite pour cela : le cinéma Utopia, qui s’est installé dans l’ancienne Église Saint-Siméon, construite entre les XIVème et XVIème siècles.
Signez-vous avec un peu d’eau bénite (non, on déconne, il n’y en a pas !), puis installez-vous confortablement sous la voûte en bois de cette ancienne église, pour une séance de cinéma hors du commun, à un tarif très doux (7 € la séance au tarif normal).

Séance de cinéma à Utopia, Bordeaux
Quoi de plus insolite qu’une séance de cinéma dans une ancienne église ?

La rue Sainte-Catherine

Après avoir rechargé vos batteries avec cette petite séance de cinéma, il est l’heure de reprendre notre visite de Bordeaux ! A quelques mètres du Cinéma Utopia se trouve l’artère commerçante du centre-ville : la Rue Sainte-Catherine. Une rue à ne pas manquer pour les accros au shopping, ou à éviter pour les agoraphobes, car elle est souvent noire de monde !

La place de la Comédie

Il suffit de remonter la rue Sainte-Catherine pour arriver à la place de la Comédie. Elle est entourée par le Grand Théâtre (également appelé Opéra) et l’hôtel Intercontinental de Bordeaux. Il est possible de visiter le Grand Théâtre en journée, ou d’y voir des pièces de théâtre et des spectacles de danse en soirée.
Une sculpture de 7 mètres se tient également sur la place. Réalisée par l’artiste catalan Plensa, ce visage de femme en fonte aurait dû quitter la ville fin 2014, mais un mécène anonyme d’origine bordelaise aurait acheté la sculpture (estimée alors entre 400 000 et 500 000 €) pour qu’elle puisse rester place de la Comédie.

La place de la Comédie et le Grand Théâtre
La place de la Comédie et le Grand Théâtre
Sanna, la statue de Plensa sur la place de la Comédia
« Sanna », la statue de Plensa sur la place de la Comédie
L’hôtel Intercontinental de Bordeaux
L’hôtel Intercontinental de Bordeaux

L’Eglise Notre-Dame

Non loin de la place de la Comédie se cache l’un des petits coups de cœur d’Emilie : l’Eglise Notre-Dame. La façade méticuleusement décorée de cette petite église baroque du XVIIème siècle est tout simplement somptueuse !

L'Église Notre-Dame, à Bordeaux
La façade minutieusement sculptée de l’église Notre-Dame

La Place des Quinconces

Passons par les allées Tourny pour nous rendre sur la Place des Quinconces. L’esplanade accueille toute l’année divers rassemblement sportifs et culturels mais aussi des foires. Le monument aux Girondins s’élève fièrement au-dessus de la place. Plutôt spectaculaire, il a été dédié aux Girondins de la Révolution.

Le monument aux Girondins
Le monument aux Girondins s’élève au-dessus de la place des Quinconces

Le Palais Gallien

Empruntons ensuite la rue Fondaudège pour nous retrouver devant le Palais Gallien, le plus ancien vestige de la ville. Cet ancien amphithéâtre romain date quand même du IIème siècle !

Le palais Gallien, l'un des plus anciens vestiges de la Rome
Le Palais Gallien, l’un des plus anciens vestiges de la ville

Le Jardin Public

Non loin du Palais Gallien, Le Jardin Public est un espace vert de 11 hectares très agréable à parcourir et dispose de nombreux endroits où se reposer ou bouquiner, sur un banc, ou encore couché dans l’herbe.
Un petit bassin qui fait le tour du parc accueille plusieurs espèces d’oiseaux, d’oies et de canards. On y trouve même une petite cascade artificielle !

Le Jardin Public de Bordeaux
Le Jardin Public de Bordeaux
Une oie se promène dans le jardin public
Une oie se promène dans le Jardin Public
Statue au Jardin Public de Bordeaux
Statue au Jardin Public

Le quartier des Chartrons

Le quartier des Chartrons est un quartier où il fait bon vivre : on y trouve de jolies bâtisses en pierre, qui appartenaient à de riches marchands de vin au XVIIIème et XIXème siècle, mais c’est aussi le quartier des antiquaires. Tous les dimanches matins se tient également un grand marché le long des quais.
A notre passage, fin mars 2019, de jolis cerisiers en fleurs ajoutaient une touche de poésie au tableau.

Le Marché des Chartrons offre beaucoup de choix en nourriture à emporter, en plus des autres stands traditionnels de maraîchers / bouchers / poissonniers. C’est un rendez-vous incontournable pour les gourmands !
Après avoir cédé à quelques tentations gourmandes, nous vous conseillons de flâner dans la rue Notre-Dame. On y trouve de charmantes boutiques bohèmes, des antiquaires, des restaurants italiens, etc …

Marché au quai des Chartrons
C’est dimanche : jour de marché au quai des Chartrons
De beaux cerisiers en fleurs aux abords du marché des Chartrons
De beaux cerisiers en fleurs aux abords du marché des Chartrons

La Cité du Vin : le musée du vin de Bordeaux

Cet immense musée à l’architecture unique est vraiment un incontournable de toute visite à Bordeaux ! Le billet d’entrée plein tarif revient à 20 € (16 € si vous bénéficiez d’un tarif réduit). 19 espaces thématiques permettent d’appréhender le vin dans tous ses aspects, le tout de façon interactive et ludique ! Il y a notamment un espace où il est possible de sentir et de reconnaître les différents effluves que l’on peut retrouver dans le vin. Il faut bien compter une demi-journée pour les plus curieux pour en faire le tour !

La Cité du Vin, musée du vin à Bordeaux
La Cité du Vin et son architecture unique !

Une fois la visite terminée, rejoignez le belvédère de la Cité du Vin pour profiter d’une dégustation incluse dans le prix du ticket. Il est possible de goûter des vins de partout autour du monde (nous avons choisi un vin roumain et un vin brésilien), tout en profitant d’un panorama sur les rives de la Garonne.

Bon plan : si vous visitez Bordeaux en 2 ou 3 jours, il peut être intéressant de prendre le Bordeaux City Pass (au prix de 39 € pour 48h et de 43 € pour 72h). Celui-ci inclut :

Les Bassins de Lumières

Inaugurés en 2020, les Bassins de Lumières proposent une expérience culturelle en son et lumière, à l’intérieure de l’ancienne Base sous-marine de Bordeaux. Les expositions sont dédiées à de grands peintres : leurs œuvres sont projetées en musique sur les murs du bâtiment, sur environ 13 000 m² de superficie. Une expérience que nous n’avons pas vécue à Bordeaux, car les Bassins de Lumière n’existaient pas encore, mais que nous avons pu vivre dans un lieu similaire aux Baux de Provence fin 2019.
Le billet plein tarif s’élève à 13,50 € pour une visite d’environ 1h30. Inclus dans le Bordeaux City Pass.

Le pont Jacques Chaban Delmas

Le pont Jacques Chaban Delmas est le plus haut pont levant d’Europe. Il a un aspect plutôt futuriste avec ses colonnes montant vers le ciel.

Le Pont Chaban Delmas
Le Pont Chaban Delmas

Darwin Ecosystèmes

Depuis le pont Chaban Delmas, il faut descendre le quai pour rejoindre Darwin Ecosystème, un lieu alternatif tourné vers l’écologie et le monde de demain. Le chemin nous fait passer par d’étonnants street arts (énorme ours polaire sur un hangar de la SNCF, renard à la couveuse à film, …).

Street art ours blanc sur un hangar à Bordeaus
Ce gigantesque ours blanc a l’air féroce !
Street art de renard à la Couveuse à Films
Street art de renard à la Couveuse à Films

Nous voilà arrivés à Darwin. Ce quartier hors du commun s’est installé dans une ancienne caserne désaffectée. On y vient désormais pour s’amuser au skate park, faire du sport, réparer sa moto, chiner des vêtements de seconde main ou bien encore pour acheter des produits locaux ou bruncher au Magasin Général. A notre passage, il y avait même une roulotte à massages et un sauna mobile ! L’art contestataire est omniprésent dans cet éco-lieu : sculptures, graphs, ou autres messages (« Global Warning », « S’adapter c’est survivre »). Les écolos seront dans leur élément !

Darwin, c’est un lieu vivant, avec de nombreux événements et animations organisés tout au long de l’année (expositions, concerts, festivals, etc.), mais aussi un lieu de transmission. En effet, le lycée expérimental Edgar Morin y a vu le jour en 2016. Certains espaces communs du lycée sont installés dans des containers ou préfabriqués, en plein cœur de Darwin !

Darwin Ecosystème, un lieu de vie
Darwin Ecosystème, un lieu de vie
Darwin Ecosystème
L’un des messages visibles à Darwin
Motos à Darwin Ecosystème
A Darwin, on peut aussi y acheter des motos !

Voir un match des Girondins de Bordeaux au Matmut Atlantique

Si vous aimez le foot, assister à un match des Girondins de Bordeaux dans le récent stade du Matmut Atlantique de Bordeaux est une chose à faire à ajouter à votre liste !
Nous y avons vu le match choc Bordeaux – OM en mars 2019. Sur chaque siège se trouvait un drapeau des Girondins de Bordeaux : il n’en fallait pas plus pour qu’Emilie, d’habitude ennuyée par le football, devienne supportrice le temps du match. L’ambiance au stade est bon enfant et l’acoustique est particulièrement bonne.
Par contre, le prix des consommations nous a un peu choqués : en plus des places à 40€ / personne, le stade propose des bières à 6 € avec supplément d’1 € pour le verre ; ça fait cher la conso !

Emilie blasée au stade Matmut Atlantique de Bordeaux
Les matchs de foot, ce n’est pas vraiment la tasse de thé d’Emilie …
Emilie au stade Matmut Atlantique de Bordeaux
… Mais il ne suffit que d’un drapeau pour allumer la flamme !

Que faire autour de Bordeaux ?

La Dune du Pilat

La Dune du Pilat est un lieu naturel d’exception en France, tellement que nous y sommes restés presque 5 heures, à admirer le magnifique paysage et à marcher sur la Dune. Mais un tel spectacle se mérite : hors saison, il faut grimper dans le sable pour parvenir en haut de la Dune, et on peut vous dire que les 30 à 40% d’inclinaison de la pente se font vite sentir (rien d’insurmontable cependant) !

Une fois en haut, l’océan ainsi que quelques bancs de sable se dévoilent à l’avant, tandis qu’à l’arrière, la forêt s’étend presque à perte de vue. Après avoir profité du paysage, nous avons marché sur la Dune, sans toutefois avoir le courage de la parcourir dans toute sa longueur (elle s’étend sur 2,6 km). Nous en avons profité pour faire de nombreuses pauses et une petite sieste bien au chaud dans le sable !

La Dune du Pilat : forêt et sable
A l’arrière de la Dune du Pilat : une vaste étendue de forêt
Dune du Pilat
A l’avant : bancs de sable et océan
Dune du Pilat
Cette énorme dune a de quoi dépayser !

Infos pratiques : il est possible d’accéder sans voiture à la Dune du Pilat. Pour cela, il faut emprunter un train en direction d’Arcachon. Le trajet dure une cinquantaine de minutes. Depuis la gare, il faut ensuite prendre le bus Baïa N°1 (1€ par trajet) pour rejoindre la Dune du Pilat (compter 30 minutes de trajet).

Visiter le vignoble de Bordeaux

Le vignoble bordelais s’étend sur plus de 119 000 hectares, ce qui en fait le plus vaste vignoble AOC du monde ! Rejoints le temps d’un week-end par la famille d’Emilie, nous avons pu profiter d’une occasion en or pour le visiter, du côté de Saint-Emilion. Nous avons eu la chance incroyable de pouvoir visiter le prestigieux Château Cheval Blanc (habituellement non ouvert au public), mais aussi le Château Pavie (visites du château uniquement en semaine, sur rendez-vous), deux châteaux de Saint-Emilion ayant le rang de Premier Grand Cru Classé A, le nec plus ultra ! Avec une dégustation dans chacun des deux domaines, nous pouvons dire que nous étions ravis !

Les deux châteaux rivalisent de beauté et de luxe : sol en marbre chez l’un, jardins soigneusement étudiés chez l’autre … La visite s’est faite avec des yeux totalement ébahis.

Les magnifiques jardins du Château Cheval Blanc
Les magnifiques jardins du Château Cheval Blanc

Même si vous ne visitez pas de châteaux aussi prestigieux, la visite du vignoble de Bordeaux nous semble incontournable pour découvrir ce qui fait la renommée de ce terroir.

Le village de Saint-Emilion

Situé à 40 minutes de Bordeaux, Saint-Emilion est niché au cœur du vignoble bordelais. Ce village médiéval est inscrit au Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO depuis 1999.
Le calcaire omniprésent ici a été extrait pour construire la plupart des bâtiments aux pierres blanches du village, mais aussi certains édifices de Bordeaux. Les petites ruelles du village sont vraiment charmantes. Nous vous conseillons de monter au sommet de la Tour du Roy afin de profiter du panorama sur le village et tout le vignoble. La montée est au tarif de 2€.

Le joli village de Saint-Emilion
Le joli village de Saint-Emilion
Panorama sur Saint-Emilion
Vue de Saint-Emilion

Infos pratiques : Il est possible d’accéder à Saint-Emilion en train ou en bus mais la location d’une voiture peut être utile si vous souhaitez faire des visites et/ou dégustations dans des châteaux pas forcément accessibles en transports en commun.

Où manger à Bordeaux ?

Une chose est sûre : il est vraiment difficile de faire son choix quand on veut manger à Bordeaux ! Ce serait d’ailleurs la ville de France qui a le plus grand nombre de restaurants par habitant. Les bonnes tables sont légions et de grands chefs y proposent leur cuisine, comme Gordon Ramsay, Pierre Gagnaire ou encore Philippe Etchebest. Vous trouverez ci-dessous notre sélection de 5 adresses gourmandes à Bordeaux.

Le Rest’o

Il s’agit d’un tout petit restaurant bio et végétarien (avec des choix végétaliens, sur demande), tenu par un chef plutôt extravagant (vous le reconnaîtrez à sa longue barbe immanquable) et sa compagne japonaise.
A notre passage en mars 2019, attirés par les sublimes assiettes de nos voisins, nous décidons de prendre la même chose que ces derniers : deux assiettes cannelloni. L’attente est plutôt longue (environ une heure) mais le jeu en vaut la chandelle ! Une sublime assiette colorée arrive : ce n’est plus de la cuisine mais une véritable œuvre d’art ! C’est le chef lui-même qui nous sert et nous détaille le contenu de l’assiette. Un nombre incroyable de préparations la compose et tout est très bien réfléchi en termes de goût et de textures.
Le chef nous explique qu’il se lève très tôt et finit très tard pour pouvoir fournir ces belles assiettes. Certaines nécessitent 10 heures de travail ! Une cuisine remarquable, à un prix dérisoire (seulement 16,50€ l’assiette) !
Arrive le moment du dessert. C’est la compagne japonaise du chef qui prépare les douceurs sucrées (végétaliennes) qui donnent vraiment très envie. Nous craquons pour une tarte au yuzu / matcha et une tartelette banane / noix de pécan : une tuerie !

Les plats végétaux du Rest'o à Bordeaux
Ce n’est plus un repas, c’est une œuvre d’art végétale !
La petite tartelette Yuzu / Matcha : un régal !
La petite tartelette Yuzu / Matcha : un régal !

En fin de repas, le chef vient discuter avec nous. C’est un vrai phénomène. Alors que nous partons, il nous dit : « Salut mes amis alsaciens ! ». Oui, ici, ses clients sont ses amis.
Nous en avons eu pour 41€ pour deux, pour le meilleur repas végétarien que nous ayons mangé au restaurant de notre vie !

Chez Peppone

La pizzeria Chez Peppone est reconnue pour être l’une des meilleures de la ville : autant dire qu’il vaut mieux y arriver tôt pour avoir une table. Malgré la communication un peu agressive (du style : « toute modification sera facturée » ou « ce n’est pas parce que vous ne mangez pas de viande que ça vous empêche de lire la carte »), il faut dire que les pizzas sont sacrément bonnes ! Nous y avons commandé une « Saint Pierre de Rome », aux tomates cerises, basilic, pesto et mozzarella, ainsi qu’une « Chorizo ». Compter autour de 30 € pour deux.

La pizza Saint-Pierre de Rome de chez Peppone
La pizza Saint-Pierre de Rome de chez Peppone

L’Osteria Da Bartolo

Après avoir goûté aux pizzas de chez Peppone, nous avons tenté l’Osteria Da Bartolo, à côté de la Place Saint-Pierre et celle-ci mérite également le détour ! Nous y avons commandé des calzones plutôt originales (une aux légumes marinés et ½ burrata, et une calzone au jambon de Parme). Les calzones ne sont pas telles qu’on a l’habitude de les voir : elles ressemblent plutôt à des focaccia, mais sont vraiment bonnes ! Compter entre 35 et 40 € pour deux, boissons incluses.

La Calzone aux légumes marinés et ½ burrata de l'Osteria da Bartolo
La Calzone aux légumes marinés et ½ burrata de l’Osteria da Bartolo

Les Halles de Bacalan

Les Halles de Bacalan, situées juste en face de la Cité du Vin, rassemblent 20 commerçants et artisans sous un grand marché couvert. C’est un véritable paradis pour les gourmets, avec de nombreux étals où s’arrêter pour manger ou boire : burgers, ceviches, tapas, pizzas, plateaux de fromages, vins de Bordeaux … Il y a de quoi satisfaire tout le monde, avec des options végétariennes également.

Les Halles de Bacalan
Les Halles de Bacalan
Stands aux Halles de Bacalan
Stands aux Halles de Bacalan
Délicieux burger aux Halles de Bacalan
Délicieux burger aux Halles de Bacalan

L’endroit est populaire et souvent bondé, pour peu de places assises dans les Halles. Heureusement, il y a un peu plus de place à l’extérieur !
Ouvert tous les jours sauf le lundi.

Le restaurant du Magasin Général à Darwin

Le Magasin Général, plus grand restaurant bio de France se trouve bien évidemment au cœur de l’éco-quartier de Darwin. On y propose une cuisine locavore, à la carte, mais également un gigantesque brunch tous les dimanches. Celui-ci est très reconnu et nous avons dû réserver avec quelques semaines d’avance pour être sûrs de pouvoir y goûter !

Pour 26€, on a accès à tout un buffet 100% bio avec entrées froides, des plats chauds, des desserts et même des boissons (café, thé, chocolat, jus de pomme et d’orange) à volonté. Les entrées froides, toutes végétariennes, sont excellentes et originales (salade de chou rouge aux noix de cajou, salade de pâtes au pesto et au fromage – véritable tuerie –, endives aux noix et au bleu, butternut rôti …). En plat chaud, on a des œufs brouillés, des coquillettes, des pommes de terre en robe de chambre avec sauce au fromage blanc, des saucisses, du bacon. Et pour finir, pain perdu, cookies, banana bread, carrot bread, brioche, pâte à tartiner, muesli, riz au lait… Du coup, on vous conseille de vous affamer pendant 3 jours avant de venir si vous voulez goûter à tout 😉

Brunch royal au Magasin Général à Darwin
Brunch royal au Magasin Général à Darwin

Attention : Les mesures sanitaires liées au COVID ne permettant pas la mise en place d’un brunch à volonté, celui-ci n’est plus proposé en ce moment, avec uniquement des plats à emporter pendant le confinement.

Racines

Nous avons découvert le restaurant Racines lors du passage de la famille d’Emilie à Bordeaux, et ce fut une découverte haute en couleur ! Le chef écossais Daniel Gallacher propose une cuisine gastronomique inventive à prix très doux (formules à seulement 35 € le soir et 25 € le midi). La réservation est donc indispensable. Les plats sont d’une grande finesse et c’est un vrai régal pour les papilles ! Attention par contre pour les végétariens, à notre passage, il n’y avait pas de choix 100% végétarien, mais uniquement un choix viande ou poisson.

Les spécialités culinaires bordelaises à goûter

Bordeaux, ville au haut potentiel gastronomique, dispose aussi de ses spécialités culinaires. En voici deux que nous avons testées, et nous vous invitons à faire de même lors de votre visite de Bordeaux.

Les canelés

Le canelé est un petit gâteau bordelais, aux notes de rhum et de vanille. Derrière sa coque croustillante se cache une pâte bien moelleuse. On trouve des canelés à de nombreux endroits à Bordeaux, et les bordelais ne sont pas toujours d’accord pour définir quelle maison propose la meilleure version de ces petits gâteaux. Notre hôte nous a fortement recommandé de les acheter à « La Toque Cuivrée ». Le canelé gros format y coûte 70 centimes pièce.

Le canelé, un incontournable de la gastronomie bordelaise
Le canelé, un incontournable de la gastronomie bordelaise
Les magasins de la Toque Cuivrée
L’un des magasins de la Toque Cuivrée

La petite légende : Pendant notre visite du vignoble bordelais, on nous a raconté que les canelés avaient été inventés suite à l’utilisation massive de blancs d’œufs pour le collage du vin. Les jaunes d’œufs étaient alors récupérés pour en faire de petits gâteaux, plutôt que de les jeter.

Les puits d’Amour de la maison Seguin

Les puits d’Amour sont de petites bouchées sucrées composées de pâte à chou, d’une crème pâtissière liée à des blancs en neige et de sucre caramélisé. Ils peuvent faire penser à une île flottante qui serait déposée sur une pâte à chou. La maison Seguin en vend notamment au marché couvert des Capucins. A 1€ pièce, ça vaut le coup d’y goûter !

Un puit d'amour de la maison Seguin
Un puit d’amour de la maison Seguin
Le stand de la Maison Seguin au marché des Capucins
Le stand de la Maison Seguin au marché des Capucins

Le Bar à Vin

Alors oui, c’est un bar à vin et son nom est simplement « Le Bar à Vin » : pourquoi faire compliqué ?
C’est l’endroit idéal pour une dégustation de vins de Bordeaux. On peut y goûter une large gamme de vins AOC, avec possibilité de commander des demi-verres seulement (pour pouvoir goûter à plus de vins sans être totalement pompette !). Les prix sont vraiment raisonnables, avec des tarifs à partir de 2€ le verre (moitié-prix si vous prenez un demi-verre). On peut également commander des assiettes de fromage pour ne pas déguster le ventre vide.

Dégustation de vins de Bordeaux au bar à vin
Dégustation de vins de Bordeaux au Bar à vin

En plus de cela, l’intérieur du Bar à Vin est assez classe avec de jolis vitraux. Bref, c’est l’adresse parfaite pour découvrir les vins de Bordeaux dans un très beau cadre et à petit prix !

Aux 4 coins du vins

Ce bar à vin situé place Saint Pierre propose un concept original : on nous remet une carte magnétique qu’on crédite du montant de notre choix, avant d’aller se servir à des distributeurs de vin qui pompent directement dans les bouteilles. Les vins à disposition sont de qualité avec pas mal de choix. Possibilité de grignoter sur place également.

Où loger à Bordeaux ?

Souhaitant rester à Bordeaux pour une durée d’un mois, la recherche de logement n’a pas été aisée : étant digital nomads, nous avions besoin d’un logement avec une cuisine, une connexion WiFi et un espace de travail mais sans dépasser notre budget de 800 € / mois. Nous n’avons pas pu tenir notre budget logement à Bordeaux, les prix étant plus élevés dans cette ville où la vie coûte relativement cher. Notre astuce pour limiter la casse a été de s’excentrer légèrement en allant nous installer à Bègles, en périphérie de Bordeaux. L’ambiance y est tranquille, loin de l’agitation de la ville, et le tram juste à côté permet de rejoindre le centre-ville de Bordeaux en 15 minutes environ.

Voici le gîte où nous avons passé notre séjour : une échoppe bordelaise de 26 m² très cosy. A notre passage en 2019, il n’était pas équipé de machine à laver et nous faisions notre lessive à la main (quelle tannée !), mais visiblement ce petit détail a été réglé depuis 😉

Si vous n’avez pas encore de compte Airbnb, vous pouvez profiter d’un crédit voyage pouvant aller jusqu’à 40 € via notre lien de parrainage.

Comment se déplacer à Bordeaux ?

Difficile de circuler en voiture à Bordeaux. Comme pour la plupart des grandes villes, les transports en commun sont à privilégier ! Ceux-ci permettent de bien sillonner la ville, avec des liaisons fréquentes. Le réseau est constitué de 4 lignes de tram, plus de 70 lignes de bus et une navette bateau, nommée Bat Cube, que l’on peut emprunter avec un titre de transport normal.

Nous vous recommandons le ticket 10 voyages à 13,70 €, mais si vous avez choisi d’acheter le Bordeaux City Pass, les transports en commun sont inclus pendant la période de validité de votre pass.

Les V3, vélos en libre-service de Bordeaux sont également très pratiques. Il est possible de s’inscrire à la journée, à la semaine, au mois ou à l’année et chaque première demi-heure d’utilisation est gratuite.

Note : en réservant via les liens getyourguide se trouvant dans cet article, vous pourrez réserver tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.