Visiter Rotorua en Nouvelle-Zélande : plaisir des yeux mais pas des narines !

Le
Date du séjour : Du 24 au 26 novembre 2017

Nous quittons l’univers fantastique du « Seigneur des Anneaux » de Hobbiton pour visiter Rotorua, une ville à l’odeur bien particulière. Se trouvant pile à la jonction de deux plaques tectoniques, Rotorua est une ville à forte activité volcanique et géothermique. Des vapeurs de soufre s’élèvent un peu partout, donnant au lieu une désagréable odeur d’œufs pourris … Mais voilà, malgré l’odeur, Rotorua est un incontournable pour observer des phénomènes géothermiques que vous ne pourrez admirer qu’à quelques endroits sur Terre !

Arrivée au Rotomo Holiday Park près de Rotorua

Partis d’Hobbiton, nous roulons une centaine de kilomètres vers l’est et arrivons en soirée à notre camping, le Rotomo Holiday Park, situé à 30 minutes de voiture de Rotorua. Ici, nous pouvons respirer convenablement : aucune odeur de soufre ne vient nous importuner, rien que l’air frais de la campagne ! Le camping est vraiment économique : il ne nous en coûte que 10$ par nuit pour poser notre tente, bénéficier d’une cuisine équipée et d’une douche chaude journalière de 5 minutes. Mis à part nous, il n’y a pas grand monde : un maori vivant dans son mobilhome et un couple de suisses en campervan.

Le parc géothermique de Wai-O-Tapu

Dès le lendemain, nous visitons l’énorme parc géothermique de Wai-O-Tapu. En maori, son nom signifie « eaux sacrés ». Vous avez sûrement déjà vu des photos de sa célèbre « Champagne Pool », un cratère d’eau chaude à 74° C aux bords orangés.

Nous achetons nos tickets puis reprenons la voiture quelques minutes pour assister à l’éruption du geyser Lady Knox, qui a lieu tous les jours à 10h15.

L’éruption du geyser Lady Knox

Le geyser se situe en dehors du parc. Il a été découvert par un groupe de prisonniers qui venaient laver leur linge dans une piscine d’eau chaude thermale. Lorsque du savon fut en contact avec l’eau, cela entraîna une réaction chimique, et le geyser entra soudainement en éruption. Le même processus est reproduit aujourd’hui tous les jours pour provoquer l’éruption du geyser : quelques blocs de savon sont jetés dans le geyser et au bout de quelques minutes, l’éruption se fait, et ce jusqu’à 20 mètres de hauteur !

Le geyser Lady Knox au parc de Wai-O-Tapu

De la fumée s’échappe du geyser Lady Knox

Le geyser Lady Knox entre en éruption

Le geyser Lady Knox entre en éruption !

La visite du parc de Wai-O-Tapu

Retour au parc de Wai-O-Tapu, où nous débutons notre visite. Celui-ci compte 25 curiosités géothermiques. L’odeur de soufre est difficilement supportable à certains endroits et peut donner la nausée.
Le parcours nous fait observer des choses tantôt magnifiques, tantôt répugnantes. Nous sommes un peu perplexes, mais une chose est sûre : nous n’avons jamais vu ça ailleurs ! Sous nos yeux se suivent : eaux bouillonnantes, grottes de souffre, boues bouillonnantes, terrasses de silicate …

Les Avencurieux au parc de Wai-O-Tapu

Plaisir des yeux mais pas des narines !

Trois éléments du parcours nous laissent sans voix : « la palette de l’artiste », la fameuse Champagne Pool, ainsi que le bain du diable, un lac de couleur jaune-vert fluo. Plus l’eau est verte, plus elle est concentrée en arsenic. Autant dire que ça ne donne pas vraiment envie de se baigner !

La palette de l'artiste au parc de Wai-O-Tapu

La palette de l’artiste juste devant la Champagne Pool

La Champagne Pool au parc de Wai-O-Tapu

La Champagne Pool est vraiment impressionnante !

Le bain du diable au parc de Wai-O-Tapu

Le bain du diable : un véritable concentré d’arsenic

Infos pratiques pour la visite de Wai-O-Tapu

L’entrée du parc s’élève à 32,50 $ par personne et permet d’accéder au parc géothermique et à l’attraction du Geyser Lady Knox. Si vous êtes arrivés par avion en Nouvelle-Zélande, il est possible que vous ayez récupéré un magazine nommé « Arrival » à votre entrée dans le pays. Vous pourrez sûrement y trouver un coupon de réduction, donnant droit à 10% de remise sur les billets.

Nous vous conseillons d’arriver sur place à 9h45. Cela vous laissera le temps d’acheter vos tickets, avant de reprendre votre véhicule pour aller observer l’éruption du geyser Lady Knox, qui est provoquée tous les jours à 10h15.
Malheureusement, il n’y a pas de service de navette mis en place pour faire le trajet entre l’entrée du parc et le geyser.

Compter 2 bonnes heures de visite.

La Mud Pool

Après la visite, nous n’avions pas encore atteint notre quota de « gloup-gloup ». Du coup, nous sommes encore passés faire un tour à la Mud Pool, située juste avant le parc. Nous y observons de la boue bouillonnante faisant des bruits peu ragoutants. Ca y est, nous en avons assez pour cette matinée !

La Mud Pool à Rotorua

Voici la Mud Pool, c’est beau hein ?

Visite de la ville de Rotorua

Le parc Kuirau

Dans l’après-midi, nous retournons vers Rotorua et explorons la ville. Nous commençons par le parc Kuirau, un parc gratuit qui contient quelques curiosités géothermiques. En plus, il est possible de faire tremper ses pieds dans un bassin d’eau chaude thermale. Malheureusement, après notre matinée à Wai-O-Tapu, nos narines n’en peuvent plus de ces vapeurs de soufre ! Nous faisons rapidement le tour avant de décamper vers un air plus pur.

Ohinemutu, le village Maori de Rotorua

La région de Rotorua regorge de « villages maoris » qui sont en fait plus des parcs touristiques assez chers que d’authentiques lieux de vie maoris. Dans ces parcs, dont le billet d’entrée s’approche des 50$, il est possible d’assister à des spectacles maoris et de déguster un hangi, plat traditionnel. Nous ne cautionnons pas vraiment ce genre d’endroit peu authentique et avons donc préféré nous rendre à Ohinemutu. Situé à seulement 10 minutes à pied du centre-ville, Ohinemutu est le village de la tribu Ngāti Whakaue. Il est possible de se balader librement dans les rues. A notre premier passage, des funérailles avaient lieu et le village était donc fermé. En repartant, nous avons entendu de beaux chants funéraires maoris. Nous sommes repassés deux jours plus tard, mais le village était toujours en deuil et nous ne voulions pas déranger ses habitants. N’hésitez pas à nous laisser un retour si vous avez pu découvrir Ohinemutu !

Le village Ohinemutu de la tribu maorie Ngāti Whakaue

Le village Ohinemutu de la tribu maorie Ngāti Whakaue

Le village Ohinemutu tout près de Rotorua

Une de nos seules photos du village maori de Ohinemutu. Le village était fermé pour cause de funérailles.

La bête de Rotorua

Retour au camping après cette fatigante journée de visite. En pleine nuit, un drôle de râle nous réveille. Une bête sauvage doit se trouver non loin de notre tente !
Effrayés, nous ouvrons la tente et essayons d’apercevoir l’animal en question à l’aide de nos lampes frontales. Rien à l’horizon, et pourtant le bruit persiste. La « bête de Rotorua » viendra nous réveiller toutes les nuits à la même heure. Le mystère sur sa véritable nature demeure !

Enregistrement du bruit de la bête de Rotorua ! (Mettez le son à fond).

La forêt Whakarewarewa ou forêt de Redwoods

Le lendemain, nous partons nous balader dans la forêt Whakarewarewa. Située à seulement 5 minutes de voiture, elle est plus connue sous le nom de « Redwoods », car elle contient une énorme proportion de Californian Coastal Redwoods, de grands arbres à l’écorce brun-rouge. De nombreuses randonnées pour piétons et cyclistes sont possibles dans la forêt.
Nous optons pour le « Tokorangi Pa Track », en suivant le sentier violet. Le parcours fait 11,5 kilomètres, pour 3 heures et demie de marche. La marche ne nous a pas conquis : à part des arbres, nous n’avons pas vu grand-chose d’autre. Peut-être que les autres parcours sont plus intéressants ?
Il est également possible de faire de l’accrobranche ou de l’équitation dans la forêt.

Emilie dans la foret Whakarewarewa

Emilie en plein milieu de la foret Whakarewarewa

La forêt de Redwoods à Rotorua

Petit point d’eau dans la foret Whakarewarewa

Le lac bleu et le lac vert

Pour notre dernière journée sur place, nous partons en direction du lac bleu (Tikitapu) et du lac vert (Rotokakahi). Un sentier de 5,5 kilomètres en fait le tour (compter 1h30 de marche environ). Il longe les berges du lac bleu et offre un point de vue sur le lac vert, sacré pour les maoris. Les deux lacs sont censés avoir de belles couleurs, mais malheureusement, sous les nuages, il n’en est rien. Visiblement, ce phénomène n’opère qu’avec la réflexion du soleil sur les lacs.
Notre balade perd un peu de son intérêt.

Lac bleu à Rotorua

Malheureusement, il est impossible de voir les belles couleurs du lac bleu sous les nuages

Lac vert à Rotorua

Admirez le lac b…VERT !

Nous cassons la croûte sur le parking tout en observant avec envie une famille de néo-zélandais qui prépare des burgers sur une plancha en libre-service. On trouve à de nombreux endroits en Nouvelle-Zélande (et encore plus en Australie !) ce genre d’équipement en libre-service. On ramène sa nourriture à griller, un grattoir pour nettoyer, et le tour est joué ! Nous adorons ce principe, mais nous interrogeons ; est-ce-que ce système pourrait s’exporter en France ?

Notre visite de Rotorua nous a permis d’admirer de près les merveilles géothermiques de la région. Malgré l’odeur insupportable, ce sont des phénomènes que nous n’avons retrouvé nulle part ailleurs ! Nous partons un peu déçus de ne pas avoir pu découvrir la culture maorie. Prochaine destination : Taupo !

Les autres choses à faire à Rotorua ou dans les alentours

Les Blue Springs

Si vous venez de Matamata, un arrêt au Blue Springs pourrait être une bonne idée. Vous pourrez y voir des eaux pures, de couleur bleue claire. 60% de l’eau en bouteille de Nouvelle-Zélande provient de ces sources. Le chemin Te Waihou, d’une distance de 4,7 kilomètres vous mènera en une heure et demie (aller) à ces eaux cristallines.

Government Gardens

Government Gardens est un grand jardin public de 20 hectares, sur les berges du lac Rotorua. Les grandes pelouses soigneusement entretenues accueillent des joueurs de croquet, mais aussi de pétanque.
A l’arrière du jardin, un bâtiment de style Tudor abritait le musée maori de Rotorua mais celui-ci s’est effondré suite à un tremblement de terre en 2016. Le musée est actuellement en reconstruction mais la date de réouverture n’a pas encore été annoncée. Il nous semblait être une bonne alternative à toutes les attractions que nous jugeons d’ « attrape-touristes » (comme Te Puia et Whakarewarewa) pour en apprendre plus sur la culture maorie, mais il faudra pour cela attendre sa réouverture !
Dans le jardin, vous trouverez également les Blue Baths, une piscine d’eaux chaudes géothermiques, avec des bains entre 30 et 42 degrés. L’entrée des bains s’élève à 11$ par adulte.

Waimangu

A 25 kilomètres au sud de Rotorua, se trouve Waimangu, un grand parc géothermique. L’entrée adulte s’élève à 42 $ et permet d’observer de nombreux phénomènes géothermiques, en suivant un sentier pédestre. Vous pouvez combiner la visite avec un tour en bateau sur le lac Rotomahana.

Réservez votre billet pour visiter Waimangu

Note : en utilisant le lien vers le site getyourguide.fr ci-dessus, vous pourrez réserver votre activité tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.