Lima, le début de l’aventure

Le
Date du séjour : Du 8 au 10 août 2017

Nous avons débuté notre tour du monde le 7 août 2017 avec comme première destination le Pérou. Après deux ans de préparation, notre rêve devenait enfin réalité. Voici le récit de notre périple dans la première ville que nous avons visitée, Lima.

Journal de bord

Jour 1 – 8 août 2017 : Premier contact avec Lima

Ca y est, c’est le jour J, nous sommes tout excités à l’idée de partir.

Un long trajet nous attend avant d’arriver à notre première destination. Depuis Mulhouse, nous nous rendons en TGV à Paris. Arrivés à la gare de Lyon, il nous faut rejoindre l’aéroport d’Orly. Nous embarquons enfin dans notre avion pour Lima, avec escale à Madrid.

Une fois arrivés à Lima, nous ne retrouvons pas nos bagages. La compagnie aérienne nous informe que ces derniers sont restés bloqués à Madrid. Pour ne pas arranger les choses, le taxi réservé par notre auberge n’est pas au rendez-vous. Nous apprendrons plus tard qu’une certaine Emilie Mays a piqué notre taxi, sûrement suite à un quiproquo dû à la similarité de nos noms.

Nous prenons donc par nos propres moyens un taxi (compagnie Taxi Green) en direction de notre auberge : le Barranco’s Backpackers Inn. A 7h du matin, il y a déjà énormément de circulation, les gens roulent comme des fous mais bizarrement il y a de l’ordre dans le chaos.

Le dernier tram de Lima

Le dernier tram de Lima

Une fois arrivés à l’auberge, nous avalons notre petit-déjeuner, puis décidons de partir vers le centre-ville.
Pour cela, nous utilisons le « metropolitano » de Lima. Détrompez-vous, il ne s’agit pas d’un véritable métro souterrain, mais simplement de bus qui utilisent une voie réservée.
Il y avait des trams à l’époque, mais ceux-ci ont été remplacés par des bus, moins onéreux à entretenir. On trouve d’ailleurs un musée avec le dernier tram de Lima.

Arrivés au centre-ville, sous un temps gris (comme tout le temps où nous étions à Lima !), nous participons à une visite guidée gratuite de la ville.
Elle commence au niveau de la Plaza Mayor, place centrale de Lima. On y trouve au milieu une fontaine, où y coule du Pisco (alcool péruvien) une fois dans l’année ! Malheureusement, nous ne sommes pas tombés sur le bon jour 😉
La place est entourée par la cathédrale, la municipalidad et le palacio de Gobierno. On peut y observer la relève de la garde tous les jours à midi. Visite ensuite de la basilica de Santo Domingo, puis de la casa de Aliaga. Il s’agit là de la plus ancienne maison de la ville (1535), qui est aujourd’hui toujours habitée par les descendants de la même famille. Nous finissons en beauté avec une dégustation de Pisco Sour.

 

Plaza Mayor, place du centre ville de Lima

La Plaza Mayor à Lima

L’après-midi, en nous promenant au centre, nous rencontrons Eduardo, un habitant de Lima, avec qui nous conversons en mélange d’espagnol et d’anglais. Nous marchons avec lui et le trouvons très sympathique, tellement qu’on en vient à se demander si ce n’est pas un piège. Au final, il s’agissait juste de quelqu’un de très sympa 😉

En retournant à notre auberge, nous rencontrons dans notre dortoir Blandine et Lou, deux françaises faisant partie d’un groupe de 7, tous en école de médecine, et au Pérou pour 5 semaines. Adorables, elles nous fournissent du shampoing, un stick à lèvres et des boules Quies. Un vrai trésor comme nous n’avons pas encore reçu nos sacs ! Nous avons l’impression d’avoir rencontré des amies. Elles nous donnent plein de bons plans pour le Pérou et la Bolivie.

Jour 2 – 9 août 2017 : Le marché et le quartier de Miraflores

Nous décidons de plonger dans le cœur de la ville et de la gastronomie péruvienne, en allant vers le marché de Lima. Nous y déjeunons, comme les Liméniens. Au menu : ceviche puis riz, patates et avocat pour Emilie. Pour Cédric : salade puis riz, patates, avocat et poulet. Nous sommes abasourdis par le goût exquis des avocats péruviens, beaucoup plus prononcé que ceux que l’on a l’habitude de manger en France. Nous nous sommes régalés pour seulement 8 soles (environ 2€) chacun.

Ensuite, nous partons découvrir le quartier de Miraflores. C’est un quartier résidentiel assez bourgeois, en opposition au centre, beaucoup plus populaire. Nous visitons le parc Kennedy, où résident plein de chats, qui appartiennent à la ville de Lima.

Parc Kennedy, quartier Miraflores à Lima

Parc Kennedy, dans le quartier Miraflores

Nous descendons ensuite vers l’océan. Malgré le froid, il y a plein de surfers. Nous avons pu également observer de nombreuses personnes faire du parapente depuis les falaises.

Plage au quartier Miraflores à Lima

Plage de Lima, à Miraflores

En rentrant à l’auberge, nous avons la joie d’y retrouver nos bagages. Nous sommes ravis de pouvoir se changer enfin !

Nous réservons en ligne nos billets d’avion pour partir vers Cuzco, seulement nous ne remarquons pas que l’heure du PC portable que nous utilisons est encore réglée sur le fuseau horaire de Paris. Au lieu de réserver pour le 10 août, nous réservons pour le 11.

Nous rencontrons un peu plus tard un californien dans notre dortoir, avec lequel nous sortons dîner. Pour lui, c’est la fin de 3 mois de voyage en Amérique du Sud. Il nous donnera de nombreux conseils pour le Pérou et la Bolivie.

Jour 3 – 10 août 2017 : Une journée « bonus » à Lima

Au réveil, nous nous rendons compte de l’erreur de date que nous avons faite pour nos billets d’avion. Fort heureusement, nous ne sommes pas encore partis pour l’aéroport. Nous sommes donc forcés de rester un jour de plus à Lima.

Nous planifions une visite au musée Larco (musée sur les civilisations précolombiennes du Pérou). Malheureusement, nous ne trouvons pas le bus en direction du musée. Après 45 minutes de recherches, nous abandonnons et décidons de nous rendre au marché pour déjeuner. Nous mangeons à nouveau très bien pour 8 soles par personne.

Nous repartons pour Miraflores, afin de visiter le Huaca Pucllana (visite de 24 soles pour 2). Il s’agit d’une grande pyramide érigée au Vème siècle par le peuple Lima, puis réutilisée par la suite par la civilisation des Waris. Servant autrefois de lieu de culte et de sacrifices, ce temple s’est effondré. Pendant des siècles, le lieu est tombé dans l’oubli, devenant au fil du temps une simple colline dans la ville. Il y a 50 ans, on y faisait carrément des tours en moto-cross ! Puis les fouilles ont démarré et aujourd’hui on peut enfin visiter les ruines. La visite de ce lieu n’est pas forcément un incontournable.

De retour à l’auberge, il n’y a plus d’électricité dans tout le quartier. Nous décidons d’aller manger à des stands de rue. Nous gouttons un quinoa sucré ainsi qu’une Mazzamora Morada y Arroz con leche pour 5 soles le tout.

Le lendemain, direction Cusco !

Les transports à Lima

Le metropolitano

Comme indiqué plus haut, il ne s’agit pas d’un métro souterrain, mais de lignes de bus avec voie réservée. C’est la méthode la plus rapide pour vous déplacer dans Lima.
Il faut d’abord vous procurer une carte à 5 soles. Celle-ci n’est pas strictement personnelle, vous pouvez donc vous en servir d’une pour plusieurs personnes. Il faut ensuite charger le montant désiré sur votre carte. Un trajet coûte 2,50 soles. Attention, les machines ne rendent pas la monnaie, veillez donc à avoir l’appoint sur vous ! Les machines pour l’achat de la carte et la recharge se trouvent aux stations de metropolitano, juste avant les portiques d’embarquement.

Le taxi

Nous l’avons utilisé pour les trajets depuis et vers l’aéroport. Il faut compter 60 soles pour un trajet Barranco – Aéroport. Le taxi à Lima est assez onéreux par rapport aux autres villes péruviennes. Si vous souhaitez prendre un taxi depuis l’aéroport, il est recommandé de le prendre à un guichet situé dans l’enceinte de l’aéroport. Nous avons choisi Taxi Green.

Où dormir à Lima ?

Barranco’s Backpackers Inn

Nous y avons logé pendant ces 3 jours, en dortoir de 6. Il est très propre et il y a de l’eau bien chaude 24h/24. Compter 40 S la nuit en dortoir de 6 avec salle de bain privée, petit déjeuner compris.

Où manger à Lima ?

Au marché

Nous avons essayé plusieurs petits restaurants mais rien de notable à vous conseiller. Les meilleurs repas que nous avons pris étaient au marché de Lima. Fraîcheur et petits prix garantis !

Les spécialités culinaires locales que l’on a goûtées

Pisco Sour

Le cocktail péruvien par excellence. Il est préparé à base de pisco, un alcool à 40 degrés.
Rajoutez-y du jus de citron vert, du sirop de sucre de canne, de l’angostura, 1 œuf battu en neige et de la glace pilée et vous pouvez préparer votre cocktail 😉
Pour notre part, on a adoré !

Ceviche

Plat de poisson cru mariné dans du jus de citron, accompagné d’épices et d’oignons rouges. On vous conseille d’y goûter si vous avez l’occasion. Même ceux qui n’aiment pas le poisson habituellement risquent d’y succomber !

Churros fourrés au caramel

Rien à dire là-dessus, à part que c’est délicieux 🙂

Inca Kola

Boisson péruvienne, commercialisée quasi-exclusivement au Pérou. Dans le pays, il s’en vend plus que de coca-cola ! Ce soda jaune fluo a un goût de bubble-gum très prononcé. Cédric a adoré, Emilie pas vraiment …

Mazzamora Morada y Arroz con leche

Mazzamora Morada y Arroz con leche

Mazzamora Morada y Arroz con leche

Un dessert composé d’un riz au lait hyper gourmand accompagné d’une sauce fruitée de couleur violet foncé, à base de maïs.

Nos conseils … basés sur nos propres erreurs

  • Pensez à changer l’heure de votre ordinateur si elle ne se met pas à jour automatiquement, avant de réserver quoi que ce soit 😉
  • Préparez bien votre coup pour vous rendre au musée Larco en bus … Ou prenez directement un taxi !
  • Évitez les crudités pour ne pas à avoir à affronter la terrible tourista !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.