Cusco, porte d’entrée pour la cité inca du Machu Picchu

Le
Date du séjour : Du 11 au 15 août 2018

Après la grisaille de Lima, nous retrouvons enfin le soleil à Cusco. Egalement appelée « la Rome des Incas », cette ville magnifique fait partie du Patrimoine mondial de l’Unesco. Elle nous servira de point de départ pour notre excursion vers le Machu Picchu.

Journal de bord

Jour 4 – 11 août 2017 : Arrivée à Cusco

Nous prenons l’avion de Lima à Cusco. A peine arrivés, les premiers symptômes du mal d’altitude se font sentir : souffle court et mal de tête. Les effets seront assez durs à supporter pour Cédric, qui passera deux jours difficiles.
Côté météo, le soleil réapparaît pour la première fois depuis quatre jours. Nous rejoignons en taxi notre hébergement. Il s’agit d’une crêperie française, qui fait également auberge : la Boheme.

Auberge – crêperie la Boheme

Arrivée à notre auberge – crêperie : la Boheme

Nous partons découvrir la ville dès notre arrivée. Depuis notre auberge, située non loin de la place San Blas, nous descendons en direction de la Plaza de Armas, la place centrale de la ville. Celle-ci est entourée de la cathédrale ainsi que de l’église de la Compañia de Jesus. Les deux bâtiments peuvent se visiter mais l’entrée est payante : 25 S pour la cathédrale (gratuit pendant les heures de messe) et 10 S pour l’église.

La plaza de Armas de Cusco

La plaza de Armas de Cusco

La ville est magnifique. Le mélange entre l’architecture espagnole et les vestiges incas est harmonieux. Nous nous faisons aborder par énormément de péruviens qui veulent nous vendre une excursion, ou des vêtements, ou encore à manger … C’est monnaie courante à Cusco et dans les villes touristiques du Pérou que l’on a visitées.

Le soir, nous mangeons de très bonnes crêpes juste au-dessus de notre auberge. Les clients de l’auberge bénéficient d’une petite réduction sur les crêpes. Fatigués, nous nous couchons tôt. Deux allemandes partagent notre dortoir de quatre, elles nous suggèrent de réserver au plus vite pour le Machu Picchu

Jour 5 – 12 août 2017 : Exploration de Cusco et préparation de notre visite du Machu Picchu

Le matin, nous partons directement acheter nos billets pour le Machu Picchu. Nous avons l’intention de prendre le billet combiné Machu Picchu + Montaña, qui permet, en plus de l’accès au site, de randonner sur la Montaña du Machu Picchu. Malheureusement, ce type de billet n’est plus disponible pour la semaine où nous sommes sur place.

Nous prenons donc 2 tickets pour une visite du Machu Picchu et optons pour le billet à tarif réduit, qui permet d’accéder sur le site seulement à partir de 13h. Il coûte 100 S par personne au lieu de 200 pour le ticket traditionnel. Dans la foulée, nous partons acheter notre trajet de bus aller-retour Cusco-Hidroelectrica dans une agence de la ville pour 65 S par personne.

A midi, direction le marché pour y déjeuner. La nourriture nous enthousiasme beaucoup moins qu’à Lima. Après un bon jus de fruit frais, nous passons rapidement devant le temple du soleil (entrée 15 S), puis nous rentrons à l’auberge.

Marché de Cusco

Le marché de Cusco

Nous préparons notre excursion au Machu Picchu. Afin de ne pas être encombrés par nos deux énormes sacs, nous en retirons le superflu et ne prenons que ce qui est nécessaire pour ces 3 jours. Notre auberge nous offre la possibilité de laisser tout cela dans un lieu de stockage.

Le soir, nous sortons manger deux croque-monsieur au « buffet français ».

Jour 6 – 13 août 2017 : Départ vers Aguas Calientes

Réveil tôt le matin pour prendre notre bus de fortune à 7h30. Nous pensions en effet embarquer sur un vrai bus mais il s’agit plutôt d’un minibus inconfortable, dans lequel nous resterons 7h durant. A peine partis depuis cinq minutes, le chauffeur s’arrête et nous attendons pendant une heure que trois autres passagers nous rejoignent, afin de remplir le minibus. Le bus repart sur une route sinueuse passant dans des décors magnifiques et variés. Goudronnée au début, celle-ci se transforme en simple chemins de terre sur la fin du trajet. Visiblement, il y a déjà eu pas mal de morts sur la route, car beaucoup de bouquets de fleurs sont visibles du côté du ravin. Nous arrivons enfin à Hidroelectrica vers 15h30.

Marche sur les rails de train, d’Hidroelectrica à Aguas Calientes

Marche sur les rails de train, d’Hidroelectrica à Aguas Calientes

C’est parti pour une marche de 3h avec nos sacs sur le dos, le long des rails de train vers Aguas Calientes. Nous nous retrouvons dans une jungle tropicale, la nature est luxuriante. Nous apercevons en chemin une espèce de ragondin, des oiseaux exotiques, différentes plantes et même des avocatiers. Le chemin est épuisant à cause du poids de nos sacs et de la fatigue. Nous arrivons finalement à notre auberge, le Pirwa Hostel. Après un peu de repos, nous partons manger des burgers au Palate Bistro.

Jour 7 – 14 août 2017 : Excursion au Machu Picchu

Le mal d’altitude de Cédric a enfin disparu (le Machu Picchu se situe seulement à 2000m d’altitude). Emilie se réveille par contre avec une sympathique tourista. Nous nous sentons un peu faibles, mais il faut partir pour monter au Machu Picchu. 1h30 de marche nous attend, dont 1h05 de montée en escaliers épuisante (400m de dénivelé). Arrivés à l’entrée du site, une simple banane fera l’affaire pour rassasier nos ventres perturbés. A 13h, nous entrons sur le site, après avoir rencontré Louis et Louise, deux lillois avec lesquels nous sympathisons assez rapidement.

Au début de la visite tombent quelques gouttes de pluie, qui laissent ensuite place au soleil. Le Machu Picchu se révèle dans toute sa splendeur. Cette cité perdue mérite amplement son titre de merveille du monde. Nous en prenons plein les yeux.

Machu Picchu

Vue sur le Machu Picchu

Les Avencurieux au Machu Picchu

Les Avencurieux au complet

Lama Machu Picchu

Un des nombreux lamas présents sur le site

Nous commençons notre visite par le secteur agricole, avec ses terrasses cultivées, puis enchaînons avec le secteur urbain. Dans le secteur agricole se trouve le Mirador, d’où sont prises les plus fameuses photos du Machu Picchu. Nous regrettons de ne pas avoir d’explications, et nous nous disons qu’un guide aurait pu être utile. A la sortie du site, il est possible de tamponner son passeport.

Après notre visite, nous rencontrons à nouveau les lillois. Nous descendons ensemble le chemin vers Aguas Calientes et en profitons pour faire plus ample connaissance. Après un repos bien mérité à l’auberge, direction la « boulangerie de Paris » pour se restaurer. Emilie tombe de fatigue à 21h.

Jour 8 – 15 août 2017 : Retour vers Cusco

Le lendemain, nous reprenons le chemin pour Hidroelectrica. Après une bonne nuit de sommeil, le trajet est beaucoup plus facile qu’à l’aller.

Train Aguas Calientes à Hidroelectrica

Le train reliant Aguas Calientes à Hidroelectrica

En route, nous apercevons des colibris, puis les ruines du Machu Picchu au loin. Nous rencontrons à nouveau Louise et Louis, qui se sont arrêtés manger à un petit restaurant le long des rails. Nous terminons le trajet à pied puis les lillois nous rejoignent au point d’arrivée des minibus pour le retour vers Cusco. Notre bus pour le retour est plus confortable qu’à l’aller, et arrive à 21h45 à Cusco. Après avoir récupéré nos affaires à l’auberge, nous partons nous coucher. La prochaine étape sera Puno, au large du lac Titicaca.

Les transports à Cusco

Le taxi

Nous l’avons emprunté depuis l’aéroport, et vers le terminal de bus.
Si vous arrivez à l’aéroport, nous vous conseillons de sortir jusqu’à l’avenue Velasco Astete pour y héler un des nombreux taxis passant à proximité. Le prix de la course vers le centre passera de 35S à 12S, si vous négociez un peu.
Comptez 8S pour une course du centre vers le terminal de bus.

Où dormir à Cusco ?

Hostal la Boheme

Une auberge sympathique bien décorée, tenue par un couple de français. Le salon commun est vraiment agréable. Vous pourrez y boire à tout moment des boissons chaudes. Dans le patio, vous pouvez vous reposer dans des hamacs. Nous avons dormi dans un dortoir de quatre, avec salle de bain commune. Il faut juste avoir un peu de courage le matin pour aller se doucher car il fait très froid au lever du jour à Cusco, et la salle de bain n’est pas chauffée. L’eau par contre, est chaude 24h/24. Le super point positif de cette auberge, c’est son petit déjeuner, avec crêpes 🙂 Vous pouvez demander à l’emporter si jamais vous partez trop tôt.
Compter 35 S par nuit en dortoir de quatre.

Réservez votre nuit à l’Hostal la Boheme

Note: en réservant via le lien Booking.com ci-dessus, vous pourrez réserver votre logement tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Où manger à Cusco ?

Au marché

Pas mal de stands pour se restaurer pas cher. On y a mangé mais on a préféré les plats servis au marché de Lima.

Crêperie la Bo’M

La crêperie de l’auberge où nous logions. Un grand choix de crêpes, à petits prix. Nous nous sommes régalés de notre crêpe, tellement qu’on n’a pas pu s’empêcher d’en reprendre une pour le dessert ! Petit plus : on peut payer par carte. Et puis si vous êtes client de l’auberge, vous aurez droit à une remise sur vos crêpes 😉

Le buffet francés

Dans la même rue que notre auberge, un petit restaurant tenu par un français (encore un !). On y a mangé de bons croque-monsieur. C’était parfait pour une petite faim, et surtout ça rentrait dans notre budget.

Comment arriver à Aguas Calientes ?

En bus + marche

Il vous faut d’abord faire 7h de bus pour parcourir le chemin Cusco – Hidroelectrica. Arrivé à Hidroelectrica, il y a ensuite un sentier de 12 km qui suit le long des rails de train, jusqu’à Aguas Calientes. Compter 2h30 à 3h de marche. Nous avons choisi cette solution et avons apprécié la balade en décor tropical. La rivière passe à côté du chemin, et l’on découvre la faune et la flore locale. Vous ne serez pas perdus car de nombreux voyageurs choisissent cette option.

En bus + train

Là aussi, il vous faut prendre le bus de Cusco à Hidroelectrica. Il faut ensuite prendre l’un des rares trains qui rallient Aguas Calientes pour 20 $ (ça fait cher pour seulement 12 km !)

En train

Depuis la gare de Poroy à Cusco, il est possible de prendre un train directement jusqu’à Aguas Calientes. Le train met seulement 3h30 pour parcourir le chemin. La compagnie de train ayant été rachetée il y a quelques années par la société propriétaire de l’Orient Express, c’est un moyen de transport devenu hors de prix, surtout pour des backpackers comme nous. Si vous choisissez cette solution, réservez votre billet au moins 2 semaines à l’avance en haute saison. A partir de 165 $ l’aller-retour.

Où dormir à Aguas Calientes ?

Pirwa Hostel

Hôtel dans le haut du village d’Aguas Calientes. Ca grimpe un peu pour y accéder mais vous pourrez ensuite profiter d’une chambre double pour environ 120 S la nuit. C’est très propre, la douche est bien chaude et la literie confortable. Le petit déjeuner est inclus.

Où manger à Aguas Calientes ?

Palate bistro

Très bons burgers à prix corrects, servis avec une salade et des potatoes au paprika. Un des seuls bons restaurants dans notre budget à Aguas Calientes.

Comment arriver au Machu Picchu ?

A pied

Depuis Aguas Calientes, il est possible de monter en 1h30 au Machu Picchu. Il faut d’abord rejoindre le puente Ruinas, puis enchaîner avec une montée de 400m de dénivelé. Ca ne paraît pas beaucoup comme ça, mais les mollets vont chauffer avec tous ces escaliers à grimper !

En bus

Solution plus reposante, qui vous laissera assez d’énergie si vous avez prévu de visiter la Montaña ou encore le Wayna Picchu. Il faut prévoir 12 $ par trajet. Le bus met 25 minutes à monter jusqu’à l’entrée du Machu Picchu. Il faudra par contre vous armer de patience pour embarquer dans le bus le jour de votre visite, la file est longue pour embarquer, même si vous avez acheté vos billets en avance !

En trek

Il est possible d’arriver au Machu Picchu via des treks de plusieurs jours. Le plus connu (mais aussi le plus coûteux) est l’Inca Trail, qui s’étend sur 4 jours. Il existe également d’autres treks alternatifs comme le Salkantay ou le trek de Lares.

Les différents tickets pour le Machu Picchu

Le site est ouvert de 6h à 17h, toute l’année. Il est impossible d’acheter les billets sur place. Il vous faudra les acheter en avance, depuis Cusco ou Aguas Calientes, ou bien encore en ligne. Plusieurs types de billets sont possibles :

Machu Picchu seul

Avec ce ticket, vous visitez uniquement le site du Machu Picchu. Mais il y a déjà pas mal de choses à voir ! Le tarif du billet est de 152 S mais vous pouvez l’avoir à 100 S si vous acceptez de n’entrer sur le site qu’à partir de 13h. C’est la solution que nous avons choisie. Cela nous laissait encore assez de temps pour visiter tranquillement le site.

Machu Picchu + Montaña

Visite du site du Machu Picchu et ascension de la Montaña. S’y prendre un peu à l’avance pour réserver (au moins une semaine). Tarif : 200 S.

Machu Picchu + Wayna Picchu

C’est le type de billet le plus demandé. Il est recommandé de réserver au moins 2 mois à l’avance.
Une bonne forme physique est nécessaire pour l’ascension du Wayna Picchu.
Tarif : 200 S.

Nos conseils … basés sur nos propres erreurs

  • Prenez le strict nécessaire pour vous rendre à Aguas Calientes. La plupart des auberges proposent de laisser gratuitement vos affaires dans un lieu de stockage sécurisé. Dans notre cas, nous n’en avions pas retiré assez et nos sacs étaient bien trop lourds pour les 3h de marche.
  • Prévoyez du repos à votre arrivée à Cusco, afin de limiter les effets du mal d’altitude. Nous sommes directement partis visiter la ville, et nous avons eu beaucoup de mal à nous acclimater à l’altitude. Les feuilles de coca n’y ont rien fait.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.