Séjour à Arequipa et randonnée dans le Canyon de Colca

Le
Date du séjour : Du 28 août au 2 septembre 2017

Après le désert de sel d’Uyuni, nous retournons au Pérou en bus. Direction, Arequipa, « la ville blanche ». Deuxième ville péruvienne, il y fait bon vivre, et la cité est idéalement située pour une randonnée sportive dans le Canyon de Colca.

Arrivée dans la ville d’Arequipa

Nous arrivons à Arequipa à 4h30 du matin. Après avoir rejoint en taxi notre auberge, « Los Andes B&B », nous passons une partie de la nuit sur un canapé dans le couloir avant de pouvoir entrer dans notre dortoir à 7h.

Quelques heures plus tard, nous partons à la découverte de la ville : la Plaza de Armas, la cathédrale, le monastère … Il fait bon flâner dans les petites ruelles de cette jolie ville aux bâtiments blancs, construits en pierre de lave blanche. Nous mangeons à Tenampa, un restaurant mexicain qu’on vous conseille plus bas, puis saisissons l’opportunité de goûter à la « Queso Helado », une excellente glace au fromage, typique d’Arequipa. On trouve pas mal de petits vendeurs ambulants dans la ville. Autre découverte culinaire : les petits macarons d’Arequipa, nommés antojitos. Pour finir notre journée, on se fait plaisir avec un pisco sour (cocktail péruvien) en happy hour chez Tenampa.

La petite anecdote
Si vous avez suivi nos précédentes aventures, vous vous rappelez sûrement de l’épisode de notre indigestion à notre arrivée en Bolivie. Figurez-vous qu’en déjeunant dans un restaurant à Arequipa, nous avons aperçu le cuisinier qui avait confectionné nos empanadas si délicieuses mais si ravageuses pour notre estomac, en train de jouer du saxophone (à plus de 500 kilomètres de Copacabana) ! Incroyable coïncidence ! On y voit comme un signe, mais finalement tout se passera bien, pas de nouveaux problèmes digestifs en vue 😉
La plaza de Armas et sa cathédrale

La plaza de Armas et sa cathédrale

Une petite ruelle à Arequipa

Une petite ruelle à Arequipa

Emilie savoure un pisco sour

Emilie savoure un pisco sour

Trek dans le Canyon de Colca

Le réveil à l’aube est de mise ! Nous nous levons à 2h du matin pour prendre notre bus qui part à 3h30 du terminal. S’ensuit 6 longues heures de voyage. Au passage, devant le Cruz del Condor, nous apercevons déjà deux condors en vol. Nous sommes émerveillés.

Arrivés à Cabanaconde, nous achetons le boleto (ticket d’entrée) à 70 soles, prenons un plan à l’office de tourisme, et démarrons le trek. Au début du chemin, un chien, que nous nommons Frosties, va nous guider. Arrivés au début de la descente, nous prenons un peu peur en regardant en bas. Il y a vraiment beaucoup de dénivelé. Est-ce que nous réussirons à remonter tout ça ?

La descente est assez rude, car le sol n’est pas hyper stable avec la poussière et les cailloux. Il va falloir nous y faire car 1100m de descente nous attendent.
Le début est compliqué pour Emilie qui souffre du vertige et manque de tomber près du précipice. Le reste est assez dur pour les genoux sans bâton.

Descente dans le canyon

Frostie nous guide pour la descente dans le canyon

Vue du Canyon de Colca

Magnifique vue depuis le Canyon de Colca

Nous arrivons à l’oasis de Sangalle après 3h de marche. La fatigue se fait sentir ! Nous traversons le pont en direction des prochains villages et nous arrêtons pour manger. Cette pause nous a redonné un peu de forces.
Nous choisissons d’aller jusqu’à San Juan de Chuccho afin de n’avoir plus qu’à remonter le lendemain. Nous mettons de côté le passage par les villages de Malata et de Cosñiruha afin d’écourter la randonnée du jour car nous sommes exténués. Le chemin vers San Juan de Chuccho devient plus vert, avec un petit cours d’eau. Nous peinons un peu à trouver le bon chemin, et tombons en cours de route sur Victor, un habitant du Canyon, qui nous propose de venir à son hospedaje pour y manger et y passer la nuit. Il nous amène là-bas avec ses mules.

L’hospedaje est entouré d’un charmant jardin, plein d’arbres fruitiers, et même d’avocatiers. Après nous avoir fait goûté un chirimoya de son jardin, Victor nous montre ses Cuys (rassurez-vous, il s’agit de ses cochons d’Inde !). Nous dormirons dans une petite maison en pierre, en lit double. Nous avons à notre disposition une douche (que l’on n’aura pas le courage d’utiliser) et des toilettes dans le jardin. On se repose et Victor nous prépare à manger. On se régale le soir d’une soupe au maïs en entrée (supplément alpaga séché pour Cédric), puis d’une merveilleuse tortilla aux légumes et au fromage, avec de l’avocat et du riz. Victor a même pris soin d’enlever la peau des tomates pour nos estomacs de touristes 😉 Nous discutons avec lui après le repas, en baragouinant un peu d’espagnol puis nous partons nous coucher. Réveil prévu le lendemain à 6h20 du matin.

Hospedaje de Victor canyon de Colca

Pause à l’hospedaje de Victor après une longue journée de randonnée

Un nouveau jour se lève. Nous nous réveillons de bon matin, avec un super petit-déjeuner préparé par Victor : pancake fourré aux bananes, avec dulce de leche et café. Nous nous demanderons même par la suite s’il ne nous a pas mis un ingrédient spécial pour nous faire si bien grimper la pente 😉 Victor nous accompagne jusqu’au début du chemin pour la montée vers Cabanaconde. Nous sommes motivés comme jamais.

C’est parti pour 1200m de montée, et le soleil est là dès le départ (à seulement 8h). Nous réussissons l’ascension totale en 4h20. Cédric aura beaucoup souffert avec son sac d’environ 7kg sur le dos. Pour Emilie, ce n’était finalement pas si dur que ça, elle s’amuse à immortaliser la souffrance de Cédric 😉
Au détour du chemin se cachent quelques gros lézards, mais surtout des condors. Cédric en verra même un rentrer dans son nid.

Pancakes fourrés aux bananes

L’un des meilleurs pancakes de notre vie

Vue vertigineuse du canyon

Cédric admirant la vue vertigineuse du canyon

La montée du Canyon de Colca

Cédric souffrant lors de la montée du Canyon

Arrivés à Cabanaconde vers midi, nous achetons nos billets de bus retour (départ à 14h). Le trajet dure 6 heures. Nous rencontrons dans le bus la famille de français dont nous avait parlé Juliette, une voyageuse française qui partage notre dortoir. Drôle de coïncidence ! Il s’agit d’un couple et de leurs 3 enfants (Pierre – 11 ans, Clémence – 6 ans, et Thibaud – 9 ans). Ils ont un peu le même parcours que nous pour la suite de leur tour du monde.

Nous rentrons à Arequipa, et prenons un combi (petit bus urbain à la péruvienne) avec de la musique disco ! Arrivés vers 20h30, une fête se finit au centre, nous rentrons à l’auberge se doucher car la poussière recouvre tout notre corps. Nous sortons ensuite et mangeons dans un kebab turc. Nous nous régalons.

Après cette superbe excursion, qui nous a fait repousser nos limites, nous profiterons encore de deux jours à Arequipa, avant de prendre l’avion pour la prochaine étape de notre itinéraire : Rio de Janeiro au Brésil !

Où dormir à Arequipa ?

Los Andes Bed and Breakfast

L’une de nos adresses coup de cœur de ce tour du monde ! On s’est sentis vraiment comme à la maison dans ce super bed and breakfast. Nous logions en dortoir de 4, pour 62 soles la nuit pour 2.
Supers douches bien chaudes et très propres. On a apprécié de pouvoir facilement laver et étendre notre linge sur le rooftop. La grande cuisine équipée est également un plus. Cerise sur le gâteau, la situation en pleine ville est idéale.

RÉSERVEZ VOTRE NUIT À LOS ANDES BED AND BREAKFAST

Note: en réservant via le lien Booking.com ci-dessus, vous pourrez réserver votre logement tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Où manger à Arequipa ?

Tenampa

Un restaurant mexicain, qui propose un bon menu le midi, à 16 soles. Le soir, happy hour pour découvrir (ou redécouvrir) le Pisco Sour !

Burger Chulls

Une super adresse, tenue par un français, où ils font de très bons burgers. Testé et approuvé par Cédric, expert en la matière !
Le menu burger + frites (normales ou à la patate douce) + bière locale est à 25 soles.
Pour les végétariens, le restaurant propose de très bons steaks de quinoa pour votre burger.

Capriccio Gourmet

On vous conseille de vous arrêter dans ce salon de thé hyper classe, à prix raisonnables. On vous recommande le sublime crocante de Chirimoya et le tres leches, à 8 soles seulement la part de pâtisserie. Presqu’un an plus tard, nos papilles s’en souviennent encore !

Les spécialités à goûter

  • La « Queso Helado », glace au fromage. Ça parait bizarre dit comme ça, mais c’est vachement bon !
  • La Chicha Morena, boisson à base de maïs
  • Les Antojitos, sortes de petits macarons d’Arequipa
  • Le Pisco sour, notamment au restaurant mexicain qu’on vous a conseillé, Tenampa, qui propose un happy hour
  • Goûtez au Chirimoya, un fruit typiquement sud-américain et tellement bon ! En jus, en pâtisserie ou juste brut, vous allez vous régaler 😀

    Comment partir à la découverte du Canyon de Colca par soi-même ?

    Tout d’abord, il faut aller acheter vos tickets de bus (en avance, c’est préférable) au terminal de bus. Nous avons choisi la compagnie Milagros, qui a des départs vers le Canyon à 3h30 du matin, pour 17 soles.
    Une fois sur place, affranchissez-vous des 70 soles pour le boleto, vous permettant de randonner sur le site. C’est parti pour l’aventure ! Nul besoin d’un guide pour descendre dans le Canyon de Colca. Randonneurs du dimanche que nous étions, nous avons réussi à retrouver notre chemin dans les méandres du Canyon. Prenez quand même une bonne carte détaillée, ou bien téléchargez l’application Maps.me, notre indispensable du voyage. Elle vous permettra d’accéder à un GPS hors ligne. Ensuite, vous n’avez plus qu’à télécharger les cartes des régions qui vous intéressent.
    Niveau logement, pas besoin de réserver une nuit d’hôtel en bas. Normalement, vous trouverez un endroit où vous loger. Prévoyez suffisamment d’eau et de nourriture avec vous, car les tarifs grimpent vite au fond du Canyon !
    Enfin, pour le retour, achetez vos billets de bus depuis la ville de Cabanaconde, à votre retour de randonnée.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.