Excursion dans le salar d’Uyuni et le Sud-Lipez

Le
Date du séjour : Du 23 au 27 août 2017

Uyuni et le Sud-Lipez font partie des incontournables des tourdumondistes. Leurs paysages sont considérés comme faisant partie des plus beaux de toute l’Amérique du Sud. Nous avons voulu tester cela sur le terrain, en affrontant le froid glacial !

Journal de bord

Jour 15 – 22 août 2017 : Préparation du trajet vers Uyuni

Après notre récente indigestion (voir notre article sur Copacabana), nous nous réveillons cette fois-ci en pleine forme et profitons du bon petit déjeuner de l’Hostal Sonia à Copacabana. Il est temps d’acheter nos billets de bus pour Uyuni. Nous passons dans une agence de la ville qui nous fournit des billets avec la compagnie Cruz del Norte à 200 bolivianos (env. 24 €) par personne…

Vient ensuite le temps du shopping : afin de s’équiper un peu contre le froid, nous optons tous deux pour des chaussettes longues en alpaga et des gants pour Cédric pour 40 bolivianos. Nous déjeunons au restaurant Km 0 et allons prendre notre bus à 13h30. Celui-ci (qui est finalement de la compagnie Vicuna Travel, contrairement à ce que nous avait indiqué l’agence !) est assez inconfortable mais on ne l’a heureusement que jusqu’à La Paz (4h de bus).

Arrivés à La Paz, nous nous pesons dans une pharmacie. Emilie a perdu déjà 2kg, Cédric 4kg ! Il va falloir reprendre du poids ! Au marché central, nous achetons de délicieux pains ronds et croustillants, légèrement dorés à l’huile (tellement bons qu’on en reprendra !), un donut et des fruits. Nous nous ravitaillons en eau et nous dirigeons vers le terminal de bus pour embarquer pour un long trajet.

Jour 16 – 23 août 2017 : Découverte du désert de sel d’Uyuni

Nous passons une nuit très froide dans le bus, malgré les couvertures fournies. Il gèle carrément à l’intérieur. Malgré cela, nous arrivons à dormir convenablement. Censé arriver à 7h40, notre bus arrive à destination bien plus tôt que prévu : 5h du matin !

Un froid glacial nous attend à la sortie et nous sommes harcelés par une horde de commerciaux d’agences qui souhaitent déjà nous vendre leurs excursions ! Un rabatteur plus malin que les autres nous propose un café en échange de la présentation de son tour. Nous ne sommes pas intéressés mais nous acceptons afin de profiter du café gratuit et d’un peu de chaleur. En effet, nous avons lu dans le Routard qu’il y avait uniquement quelques agences qui avaient bonne réputation, dont Salty Desert.
Nous nous arrêtons plus tard dans un café afin de nous réchauffer en attendant l’heure d’ouverture des agences qui nous intéressent. Le service laisse à désirer, il faudra une heure pour nous servir un café et deux tartines … Vers 7h nous sortons et nous rendons compte que l’agence Salty Desert est fermée pour une durée indéterminée.

Nous nous rabattons sur l’agence Esmeralda, elle aussi conseillée par le Routard.
Notre choix se porte sur le pack 3 jours / 2 nuits à 800 Bs par personne. Il faut prévoir un budget supplémentaire de 196 Bs au total pour les entrées sur les sites, une douche chaude au premier hôtel et l’accès aux sources d’eau chaude. A noter que les toilettes sont payantes tout le long du parcours – env. 5 Bs.
Pour le pack à 800 Bs, pas de guide anglais, mais un guide espagnol. Il est possible de faire le tour en anglais, à 1200 Bs. La différence de prix s’explique par le fait qu’un traducteur doit venir dans le 4×4 et cela fait perdre une place pour un client.

Avant de partir, nous devons nous équiper et nous achetons des collants thermiques pour 110 Bs les deux. Nous faisons le plein de papier toilette (en général non fourni), d’eau et de snacks.

Nous faisons ensuite la rencontre de nos compagnons pour ces trois jours :

  • Yoko, une japonaise. Elle travaille dans une banque et vit à Chicago.
  • Colby, le mari américain de Yoko. Infographiste le jour, il fait du stand up la nuit.
  • Ann, une enseignante allemande.
  • Martin, le compagnon d’Ann. Il est lui aussi allemand et travaille en tant que consultant dans l’industrie automobile.
  • Eddie, notre guide, chauffeur, mécanicien, DJ, et cuisinier pour ces trois jours.

Nous préparons nos affaires pour le voyage. Le 4×4 ne peut porter qu’un nombre limité d’affaires, sur son toit. Un de nos sacs à dos reste à l’agence, nous le récupérerons à notre retour.
Tout le monde est prêt, c’est parti pour l’aventure !

Nous embarquons dans notre 4×4. Premier détail : les ceintures de sécurité ne fonctionnent pas. « C’est pas grave ! », nous dit notre guide, « on fera attention sur la route ». Pas très rassurant, mais après tout, nous sommes en Bolivie et les standards de sécurité ne sont pas les mêmes qu’en France.

Nous commençons par rouler jusqu’au cimetière de locomotives, à seulement quelques minutes de la ville.

Le cimetière des locomotives à Uyuni

Emilie dans une épave de locomotive à Uyuni

Il s’agit de vieilles locomotives abandonnées. Arrêt photo oblige dans ces vieilles carcasses rouillées. Pour être francs, rien de spécial ici !

Notre prochain arrêt est Colchani et ses fabriques de sel. Nous observons rapidement comment le sel de table est fabriqué. On peut en acheter ici, ainsi que quelques bibelots et objets pour touristes.

Les choses sérieuses commencent. Nous partons à la découverte du Salar d’Uyuni, de plus de 10 000 km². Des étendues de sel blanc à perte de vue … C’est très impressionnant ! Impossible de se repérer pour les novices que nous sommes ! Nous nous y amusons à prendre des « funny pictures » et vidéos, ce qui permet de créer des liens entre les membres du groupe.

Funny picture en groupe à Uyuni

Funny pictures dans le désert de sel. Crédits photo : Colby Kennedy.

Funny picture en groupe dans le désert d'Uyuni

Funny pictures dans le désert de sel. Crédits photo : Colby Kennedy

Les avencurieux dans le désert d'Uyuni

Funny pictures dans le désert de sel. Crédits photo : Colby Kennedy

Arrive ensuite la visite du premier hôtel de sel du Salar, qui est maintenant devenu un musée. Ce sera un arrêt idéal pour déjeuner.

Une fois repus, nous nous rendons sur l’île Incawasi, l’île aux cactus géants et prenons de très beaux clichés, avec le salar en arrière-plan. C’est très joli.

L'île Incawasi, l'île aux cactus

L’île Incawasi et ses cactus, au milieu du désert de sel

Après une demi-heure de balade parmi les cactus, nous roulons dans le salar jusqu’au coucher du soleil. Dès que le soleil se couche, la température devient glaciale. Il est temps de rouler jusqu’à notre première auberge (faite entièrement en sel, sommier et sol compris !). Nous investissons notre chambre double, et profitons d’un bon repas chaud tous ensemble.

Jour 17 – 24 août 2017 : Sud-Lipez, entre lagunes et flamants roses

Après une bonne nuit de sommeil, nous prenons un bon petit déjeuner en groupe et nous préparons pour partir à la découverte des lagunes boliviennes !

Jeep pour le trek à Uyuni

Départ pour le Sud-Lipez. Eddie nous attend avec notre 4×4.

La première étape est un point de vue sur le volcan Ollague (culminant à 5865 m). On y voit de la fumée qui sort du volcan.

Puis, départ vers la première lagune : Cañapa. On y aperçoit des flamants roses de loin.

Un peu plus loin se trouve la lagune Hedionda, qui nous laisse sans voix ! Une profusion de flamants roses barbote à deux pas de la bordure du lac, le tout dans un cadre splendide. Nous immortalisons ce spectacle en prenant de belles photos.

Flamants roses dans le Sud-Lipez

Nous nous émerveillons devant les flamants roses de la Lagune Hedionda

C’est l’endroit rêvé pour déjeuner, et Eddie nous a préparé un bon repas, que nous dégustons à deux pas de la lagune.
Après le déjeuner, nous visitons encore d’autres lagunes, mais moins spectaculaires.

De retour sur la route, nous croisons un renard.

Notre guide le rattrape en 4×4, puis sort du véhicule et lui jette un os, vestige de notre déjeuner du jour. Le renard s’approche furtivement et vient récupérer son trophée.
Dans la même journée, nous rencontrons également des vigognes, des lamas et de mignonnes petites viscaches (rongeurs qui ressemblent à un lapin).

Renard dans le Sud-lipez

Renard croisé sur notre route

Viscache Sud-lipez

Une viscache se fait dorer la pilule au soleil

Nouvel arrêt à une pierre en forme d’arbre, qui ne nous impressionne pas plus que ça.

Nous reprenons la route, jusqu’à la lagune colorée, qui tient sa couleur rouge de la présence de plancton.

Laguna Colorada dans le Sud-Lipez

Arrêt photo à la Laguna Colorada

Il s’agit de la dernière étape de la journée, avant de nous rendre à notre refuge pour la nuit. Ce dernier est vraiment ultra-sommaire. Nous n’aurons de l’électricité que pendant 3h, le temps du repas. La salle de bain est uniquement composée de deux toilettes et d’un lavabo qui ne s’écoule pas bien … Le tout pour au moins 18 touristes ! Nous profitons de cette soirée pour faire plus ample connaissance avec nos camarades autour d’un bon repas et de deux bouteilles de vin.

La nuit tombée, nous décidons de sortir pour aller observer les étoiles dans le ciel. Le spectacle est grandiose. Les étoiles brillent très fortement, et nous apercevons même la voix lactée ! Nous n’avons jamais eu l’occasion de voir ça et cette image restera sûrement marquée dans nos mémoires pour longtemps ! Malgré tout, nous ne restons pas très longtemps car il fait vraiment très froid à l’extérieur (autour de -10 ° / -15 °). Nous nous couchons tôt, tous les six dans le même dortoir.

Jour 18 – 25 août 2017 : Dernier jour de notre aventure dans le Sud-Lipez

Nous nous levons à 5h du matin, pour un départ prévu à 6h. Nous profitons de bons pancakes au petit déjeuner. Nous sommes un peu en retard pour tenir le timing initialement prévu. Nous nous pressons mais nous aurions pu prendre notre temps … En effet, notre 4×4 ne démarre plus. A l’aide du guide d’un autre groupe, Eddie va réparer pendant 2 heures le véhicule, en sortant des pièces, démontant, remontant … En attendant, nous faisons de notre mieux pour nous réchauffer (danse, gymnastique et autres mouvements ridicules) car il fait vraiment très froid dans notre refuge, non chauffé. L’autre groupe part finalement très en retard à cause de nous.

Groupe à Uyuni

Nous attendons, frigorifiés, que le 4×4 soit réparé

Une fois le problème résolu, Eddie roule un peu plus vite que d’habitude pour rattraper notre retard. Nous allons d’abord voir les geysers, situés à 4950m de hauteur.

Geyser dans le Sud-Lipez

Les geysers, dans le Sud Lipez

Ensuite, direction la laguna verde, où le vent souffle vraiment très fort. Nous nous trouvons à la frontière entre le Chili, la Bolivie et l’Argentine. Nous ne nous y attardons pas trop car il fait très froid, tellement qu’on a l’impression que nos doigts de pieds sont en train de geler.

Heureusement, le réconfort est proche car nous allons nous baigner dans des sources d’eau chaude naturelles.

Sources d'eau chaude dans le Sud-Lipez

Sources d’eau chaude naturelle dans le Sud-Lipez

Cette baignade est vraiment la bienvenue même s’il faut beaucoup de courage pour se déshabiller par ce froid ! Une fois réchauffés, nous nous arrêtons manger à côté d’une petite rivière, dans un cadre idyllique.

Photo de groupe à Uyuni

Photo de groupe, pour notre dernier jour dans le Sud-Lipez. Crédits photo : Colby Kennedy.

Il faut ensuite prendre le chemin du retour. Nous faisons un arrêt dans un petit village où l’on trouvera les toilettes les plus propres de notre séjour, une petite pépite bolivienne ! Après cette pause pipi « deluxe », en route pour la vallée des rochers ! Colby est en forme et escalade les énormes blocs de pierre. Nous l’observons d’en bas.

Vallée des rochers Sud-lipez

Colby tout en haut d’un roc, dans la vallée des rochers

Nous remontons dans notre 4×4 et arrivons enfin à Uyuni vers 17h45. L’aventure est finie ! Nous avons passé 3 jours magiques que nous n’oublierons pas de sitôt !
Nous récupérons nos bagages laissés à l’agence, allons nous procurer des billets de bus pour le soir-même vers La Paz (100 Bs par personne), puis rejoignons notre groupe dans un café où nous mangeons une dernière fois tous ensemble une pizza. Nous profitons pleinement de ces derniers moments ensemble, nous formions vraiment un très bon groupe. C’est l’heure de se dire au revoir …
A 20h30, notre bus part vers La Paz.

Jour 19 – 26 août 2017 : Repos à La Paz

Notre bus arrive à nouveau trop tôt (5h30). Nous filons à l’Hôtel Perla Negra, que nous commençons à bien connaître 😉 Après une douche bien méritée, nous profitons de cette journée pour faire un tour au centre-ville de La Paz. Nous déjeunons de beignets de patate panés (un fourré au fromage et l’autre d’un mélange banane-viande), ainsi que d’un pain type pizza, fourré au fromage.
Nous finissons par aller au terminal de bus pour acheter nos billets pour le lendemain, direction Arequipa.

Jour 20 – 27 août 2017 : Prochaine étape, Arequipa !

Nous partons déjeuner en ville dans une super pizzeria, Mozzarella. Nous sommes agréablement surpris, les pizzas sont vraiment succulentes, dignes de pizzas italiennes ! Une fois nos estomacs remplis, nous descendons dans la ville. Au fur et à mesure que l’on descend, cela devient de plus en plus riche. En bas de la ville, nous découvrons pas mal de stands temporaires. On a l’impression de passer à une ville occidentale. Après une petite visite, il est temps de repartir. Nous récupérons nos bagages à l’hôtel et partons vers le terminal de bus.
Nous embarquons dans le bus de Tour Peru, en semi-cama jusqu’à Puno. Malheureusement à Puno, nous changeons de bus et ce dernier n’est plus qu’avec des sièges normaux. Il va être difficile de dormir jusqu’à Arequipa.

Comment se rendre à Uyuni depuis Copacabana ou la Paz

Si vous partez de Copacabana, vous allez devoir commencer par rejoindre La Paz en bus. On ne vous conseille pas la compagnie Vicuña Travel, qui était vraiment inconfortable pour notre part. Si c’est possible, utilisez plutôt Titicaca Bolivia, qui est plutôt bien.

Ensuite, depuis La Paz, Tour Peru propose des bus qui partent à 16h45 pour arriver à 7h40 du matin à Uyuni, pour un tarif de 180 Bs / personne. Pour notre part, le bus est arrivé bien plus tôt que prévu, à 5h du matin.

Quelle agence choisir pour découvrir le salar d’Uyuni et le Sud Lipez ?

En 2017, le guide du Routard proposait deux agences principales : Esmeralda et Salty Desert. Nous avons opté pour Esmeralda, étant la seule ouverte à ce moment-là.
Nous n’avions pas réservé en avance, et nous ne vous le conseillons pas. Vous aurez de meilleurs prix en vous rendant directement sur place.
Plusieurs forfaits sont proposés mais celui qui a généralement le plus de succès chez les voyageurs est le 3 jours / 2 nuits qui permet de voir une belle variété de paysages !
Pour les végétariens comme Emilie, rassurez-vous, toutes les agences quasiment proposent des options végétariennes pour les repas.
Le Salar et le Sud-Lipez peuvent être des régions très froides et il est recommandé d’avoir un bon sac de couchage pour y dormir (du moins en hiver). Nous avions nos propres sacs de couchage mais il est possible de louer des sacs de couchage performants dans la plupart des agences.

Nos conseils … basés sur nos propres erreurs

  • Si vous n’en avez pas encore, achetez vos équipements thermiques à La Paz et pas à Uyuni
  • Prenez une couverture supplémentaire ou un sac de couchage pour votre bus de nuit vers Uyuni, afin de ne pas finir transformé en glaçon !
Note: en réservant via les liens booking.com intégrés dans cet article, vous pourrez réserver votre logement tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.