Copacabana et la Isla del Sol, nos débuts mouvementés en Bolivie

Le
Date du séjour : Du 18 au 22 août 2017

Résumé du dernier épisode : après avoir visité Puno et les îles flottantes du lac Titicaca, nos deux Avencurieux décident de traverser la frontière du Pérou pour rejoindre la Bolivie. Leur but : atteindre Uyuni et son désert de sel en passant par Copacabana. Y arriveront-ils ? Rien n’est moins sûr !

Journal de bord

Jour 11 – 18 août 2017 : Direction Uyuni

Nous prenons le bus à 7h, partant de Puno et arrivant à La Paz, en Bolivie. Le passage de la frontière terrestre se passe très bien et le trajet se déroule normalement jusqu’à Copacabana. En cours de route, nous avons l’occasion d’apercevoir au loin des flamants roses.

Arrivés à Copacabana, c’est l’heure du déjeuner et nous décidons de manger de bons empanadas à la tomate, au fromage et au basilic dans un petit restaurant. En reprenant le bus, Emilie commence à avoir mal au ventre.

En plein milieu du trajet (à Tiquina plus exactement), tout le monde sort du bus. La route s’arrête là et il faut traverser le détroit en bateau (4 bolivianos la traversée) … enfin ça, ça vaut uniquement pour les voyageurs … Le bus lui va traverser sur une espèce d’énorme barque en bois.

Barque de notre bus pour traverser le détroit de Tiquina

La barque de notre bus pour traverser le détroit de Tiquina

La traversée est rapide : 5 minutes à peine pour les passagers, un peu plus pour le bus. Une fois que nous ayons traversé, nous remontons tous dans le bus, direction La Paz.

A partir de ce moment, les maux de ventre s’intensifient pour Emilie. Le trajet en bus se transforme en véritable calvaire, ce qui nous force à nous arrêter à la Paz au lieu de reprendre un autre bus plus tard le soir vers Uyuni.
Nous trouvons refuge dans un hôtel non loin du terminal de bus : le Perla Negra.

Un peu plus tard, Cédric aussi commence à se sentir mal … Nous passons une très mauvaise nuit à subir ce qui s’est avéré être une violente indigestion. Pour des raisons éthiques et morales, nous ne vous dévoilerons pas en détails le déroulement de cette nuit-là …

Jour 12 – 19 août 2017 : Repos à La Paz

Après une nuit éreintante, nous décidons de consacrer cette journée au repos, et prenons une deuxième nuit à l’hôtel. A midi, nous arrivons à peine à ingurgiter un peu de riz.

Nous sentant assez affaiblis, nous décidons de changer nos plans pour la suite : au lieu de s’aventurer dans les contrées froides d’Uyuni, nous visiterons Copacabana et la Isla del Sol, à un rythme modéré.

En fin d’après-midi, nous sortons visiter rapidement le centre-ville de La Paz, histoire de nous aérer un peu. C’est vite dit car l’air de la ville est TRES pollué. Ca nous donne au moins l’impression de voir un peu la ville, ailleurs que depuis notre chambre d’hôtel. Nous rentrons, grignotons un peu et profitons ensuite d’une bonne nuit de sommeil réparateur.

Jour 13 – 20 août 2017 : Demi-tour vers Copacabana

Nous prenons le bus vers Copacabana à 8h45. Nous réservons sur place deux nuits à l’Hostal Sonia sans problème.

C’est parti pour la découverte de la ville. Nous descendons vers la plage et déjeunons dans un kiosque, où Emilie déguste une des meilleures truites de sa vie (une trucha al ajo) et Cédric un plat de viande avec des œufs. Le tout nous coûte à peine 50 bolivianos, soit un peu plus de 6 €. Une fois repus, direction la cathédrale où se tient une cérémonie de baptême de véhicules, célèbre dans tout le pays.

Les gens commencent par acheter des bibelots qui serviront d’offrandes, ils décorent leurs voitures de ces mêmes offrandes, ainsi que de fleurs.

Quelques offrandes en vente pour le baptême de voitures

Quelques offrandes en vente pour le baptême de voitures

Un exemple d’offrande : de la fausse nourriture miniature !

Un exemple d’offrande : de la fausse nourriture miniature !

Ensuite, un prêtre vient baptiser la voiture, de la carrosserie jusqu’à sous le capot et dans l’habitacle. Les occupants de la voiture sont eux aussi bénis. Ils arrosent ensuite leur voiture avec de la bière, jettent des confettis et font exploser des pétards.

Une voiture prête pour le baptême !

Une voiture prête pour le baptême !

Le prêtre baptise la voiture et bénit ses habitants

Le prêtre baptise la voiture et bénit ses habitants

Cette cérémonie est très prisée et il y a des bouchons depuis la plage pour ce baptême. C’est un moment très folklorique !

Après avoir profité de ce spectacle unique en son genre, nous finissons par monter au Calvario, point de vue sur Copacabana situé à environ 4 000 m. Cela demande pas mal d’effort physique à cette altitude mais au bout de 40 minutes de marche, nous arrivons à un magnifique point de vue sur le lac et la ville. Malheureusement, énormément de déchets jonchent le sol et la falaise. C’est bien dommage car cet endroit est magnifique.

Les Avencurieux tout en haut du Calvario

Les Avencurieux tout en haut du Calvario

Nous dînons tard dans le restaurant de l’hôtel Mirador : une soupe pour Emilie et un burger végétarien pour Cédric ! Oui oui, vous avez bien lu !

Jour 14 – 21 août 2017 : Découverte de la Isla del Sol

Au réveil, Cédric ne se sent pas au top et ne parvient pas à avaler son petit déjeuner. Emilie en profite car le petit déjeuner est vraiment très bon ! Nous nous dépêchons pour attraper le bateau qui part à 8h30 depuis Copacabana vers la Isla del Sol.

Arrivés au port, nous apprenons que la partie nord de l’île est désormais fermée aux touristes, suite à un conflit entre les habitants du sud et ceux du nord de l’île. Il faut donc impérativement faire un aller-retour Copacabana / Yumani (sud). Arrivés un peu tard, nous arrivons in extremis à embarquer sur un bateau. S’ensuit 1h30 de traversée tranquille.

Le bateau accoste sur l’île à 10h et nous partons explorer cette magnifique île. Sur le chemin, nous croisons des ânes, des lamas, des moutons… et même des habitants ! Nous marchons un peu dans le sud de l’île et profitons de jolis points de vue. Les paysages sont magnifiques.

Arrivée à Yumani, sur la Isla del Sol

Arrivée à Yumani, sur la Isla del Sol

Vue depuis la Isla del Sol

Vue depuis la Isla del Sol

Cette journée nous réconcilie avec le lac Titicaca, nous découvrons un coté plus authentique et beaucoup moins touristique. Le bateau repart vers 15h vers Copacabana.

Le lendemain, nous préparerons notre départ pour Uyuni et le désert de sel, au sud de la Bolivie.

Où dormir à Copacabana ?

Hostal Sonia

Un hostel sympa qui propose la chambre double avec salle de bain privée pour 300 bolivianos pour deux, avec un super petit déjeuner inclus. Nous avons apprécié la qualité et la diversité du petit déjeuner. Il est possible (selon la période) de prendre une chambre sans réservation.

Réservez votre nuit à l’Hostal Sonia

Où manger à Copacabana ?

Kiosques au bord du lac

Nous avions un peu peur vu notre système digestif détraqué, mais nous y avons très bien mangé et sans souci ! Emilie a pu y manger une des meilleures truites de sa vie, et pour un prix vraiment dérisoire. Les kiosques sont tous alignés à la chaîne et proposent tous à peu près les mêmes repas, donc nous n’en avons pas un en particulier à vous recommander.
Compter 50 bolivianos pour deux repas, bien servis.

Comment se rendre à Copacabana depuis Puno ?

Prenez simplement un bus depuis le terminal de bus de Puno. Il suffit de 3 heures pour faire le trajet Puno – Copacabana. Nous avons eu nos deux billets pour 100 soles avec la compagnie Trans Titicaca.
La compagnie de bus vous fournira les formulaires à remplir pour le passage de frontière. Une fois arrivé à la douane, le bus s’arrête et attend que tout le monde fasse tamponner son passeport à la sortie du Pérou, puis à l’entrée en Bolivie.

Comment arriver sur la Isla del Sol ?

Il faut prendre un trajet en bateau depuis le port de Copacabana vers Yumani.
Le trajet aller-retour coûte 30 bolivianos par personne. Les bateaux partent tous les jours à 8h30 et 13h30. Nous vous conseillons d’arriver un peu en avance, sous peine de ne plus pouvoir embarquer. Pour notre part, nous avons failli manquer notre bateau.

Une fois arrivé sur l’île, il faut s’acquitter d’un droit d’entrée, d’un montant de 10 bolivianos par personne.

Si vous souhaitez acheter des choses sur place ou rester sur l’île pour une nuit ou plus, prévoyez suffisamment d’argent liquide.

A savoir : la partie nord était fermée pendant l’été 2017 suite à un conflit entre les habitants du sud et ceux du nord. Cela limite les possibilités d’exploration de l’île, et de ce fait nous n’avons pas pu randonner tout le long du sentier des crêtes. Affaire à suivre. Si vous avez des nouveautés sur la situation, n’hésitez pas à nous en informer en commentaire 😉

Pour une autre chouette visite en bateau depuis Copacabana, il est aussi possible d’aller visiter la Isla de la Luna, plus petite et moins touristique.

Les spécialités culinaires locales que l’on a goûtées

La truite

Pêchée dans le lac, c’est un met à ne pas manquer à Copacabana. Les boliviens la cuisinent de multiples façons. Vous pourrez vous régaler pour une modique somme.

Nos conseils … basés sur nos propres erreurs

  • Si vous voulez mettre toutes vos chances de côté pour éviter l’indigestion (qui, on le pense, est presque inévitable en Bolivie), évitez les crudités et tout légume pas assez cuit. Et si ça vous arrive quand même, dites-vous que votre système digestif en sortira bien plus fort 😉 Depuis cette expérience, on a une digestion en béton, plus rien ne nous fait peur !
  • Plusieurs voyageurs nous ont dit avoir adoré passer la nuit sur la Isla del Sol. Il est possible de voir de magnifiques couchers et levers de soleil. Si vous le pouvez, prévoyez donc au moins une nuit sur place !
Note: en réservant via les liens booking.com intégrés dans cet article, vous pourrez réserver votre logement tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.