Que visiter à Valparaiso, la vallée du paradis ?

Le
Date du séjour : Du 6 au 10 novembre 2017

C’est bientôt la fin de notre périple en Amérique du Sud. Nous quittons définitivement l’Argentine pour visiter Valparaiso au Chili … Initialement non prévue dans notre itinéraire, cette ville bohème restera à jamais gravée dans nos mémoires. Ce n’est pas pour rien que son nom signifie « La Vallée du Paradis » ! Reconnue pour son street art, cette ville toute en couleurs a de quoi vous en mettre pleins les yeux !

Passage de frontière et arrivée spectaculaire à Valparaiso

C’est un trajet plutôt intéressant qui s’annonce pour rejoindre Valparaiso depuis Mendoza. Notre bus emprunte la route vers l’Aconcagua et nous fait passer à proximité du Puente del Inca, un pont naturel de formation rocheuse.
Quelques minutes plus tard, la frontière arrive. Nous sommes habitués maintenant : descente du bus, tamponnage des passeports, contrôle des bagages …

Mais cette fois-ci, une véritable fouille nous attend. Tous les bagages sont sortis du bus et contrôlés dans une machine à rayon X. On ne rigole pas avec les denrées alimentaires ici, il faut déclarer toute nourriture. Oubliez carrément si vous voulez ramener un fruit ou un légume ! En effet, le Chili craint d’importer des maladies ou bactéries par le biais de certains produits alimentaires.

Nous prions pour pouvoir faire passer notre dulce de leche si délicieux. Après avoir déclaré nos denrées alimentaires, le verdict tombe : ça passe ! Yes ! Le passage de frontière nous prend quand même à peu près deux heures … Notre bus repart enfin et arrive vers 19h30 à Valparaiso.
Après une vingtaine de minutes de marche, des escaliers bien raides nous attendent pour arriver enfin à notre auberge de jeunesse : la Casa Azul.
Nos sacs à dos à peine déposés, nous sommes récompensés par un spectacle magique : le ciel, traversé par un arc en ciel, se couvre de nuages roses … Il ne manque plus que la licorne ! Un moment très poétique.

Valparaiso sous les nuages roses

Valparaiso sous les nuages roses

Visite du Musée à ciel ouvert dans le quartier Bellavista et flânerie dans la ville

Après une bonne nuit de soleil, nous partons à la découverte de Valpo (c’est son petit surnom). Nous commençons juste à côté de notre hostel, vers le musée à ciel ouvert, où se trouvent de nombreuses fresques.
Situé dans le quartier Bellavista, ce musée en plein air a été lancé en 1969 pour dynamiser le quartier. Beaucoup d’artistes reconnus et de toutes nationalités y ont contribué.
Outre les fresques, les vues sur les cerros (collines) alentours sont très belles. Il y en a plus de 40 à Valparaiso, ce qui donne à la ville une silhouette plutôt atypique. Cela rend également les balades assez sportives, sauf si on emprunte les Ascensores, les trolleybus qu’on trouve un peu partout dans la ville.

Dans les ruelles du Cerro Bellavista

Dans les ruelles du Cerro Bellavista

Fresque du musée à ciel ouvert

Fresque du musée à ciel ouvert. Avez-vous trouvé le troisième chat ?

Le Cerro Bellavista

Le Cerro Bellavista

Nous redescendons vers le centre, entre la Plaza Victoria et le Parque Italia. Les rues regorgent de tentations culinaires … Malheureusement pour Cédric, son estomac n’est pas au top depuis la veille. Emilie craque pour quelques fraises et un énorme empanada aux légumes.

Direction le port de Valparaiso, pour observer les pélicans pêcher

Arrivés à la place Sotomayor, nous descendons vers le port.
Un fascinant spectacle nous attend : les pélicans pêchent ! Ils s’élèvent dans les airs avant de tomber en piqué pour attraper du poisson. Fascinés, nous les observons pendant de longues minutes. D’autres petits oiseaux profitent de la plongée des pélicans pour venir à côté d’eux et essayer d’attraper du poisson à leur tour. Une fois les pélicans repus, nous nous arrêtons à l’office de tourisme du port pour y récupérer une carte de la ville.

Le port de Valparaiso

Le port de Valparaiso

Les pélicans pêchent dans le port de Valparaiso

Les pélicans pêchent dans le port

Jolie fresque non loin du port

Jolie fresque non loin du port

Le Cerro Concepcion et ses magnifiques fresques

Le Cerro Concepcion est au programme de cette nouvelle journée. Ses maisons colorées et ses petites ruelles en pente en font l’un des quartiers les plus touristiques de la ville.
Après une petite montée via le Paseo Atkinson, nous y sommes ! Nous déambulons tranquillement dans les rues du Cerro. Celles-ci sont éclatantes de couleurs et les fresques recouvrent de nombreuses maisons (parfois même toute une rue entière), c’est impressionnant ! Une ambiance bohème se dégage de cet endroit.

Maison au Cerro Concepcion

Maison au Cerro Concepcion

Street art au Cerro Concepcion

Street art au Cerro Concepcion

Encore une jolie fresque …

Encore une jolie fresque …

Notre balade nous mène jusqu’au Cerro Alegre, vers l’église San Luis Gonzaga. Nous redescendons ensuite par la rue Monte Alegre jusqu’au musée des beaux-arts. D’ici, nous avons un joli point de vue sur la ville.

L’église Luthérienne Santa Cruz

L’église Luthérienne Santa Cruz

Vue sur le Cerro Alegre

Vue sur le Cerro Alegre

Maisons du Cerro Alegre

Maisons du Cerro Alegre

Après quelques photos, retour vers la ville basse où nous cherchons de quoi manger. Il y a pas mal de street food plutôt alléchante … Dans la rue Prat, nous craquons pour des shawarmas (sortes de kebab dans une galette souple) pas chers : seulement 1500 pesos pièce. Assis sur un banc de la place Anibal Pinto, nous savourons notre repas tout en observant les passants déambuler devant nous.

L’ascensor Artilleria, le plus vieux funiculaire de la ville

Nous repartons vers la Plaza Aduana et empruntons l’Ascensor Artilleria pour monter au Paseo 21 de Mayo. Construit en 1893, l’Ascensor Artilleria est le plus vieux de la ville, et ça se voit ! Nous n’entrons pas totalement confiants dans cette antiquité, qui nous mène au sommet en quelques minutes, pour seulement 300 pesos par personne.

L’ascensor Artilleria

L’ascensor Artilleria, le plus vieux funiculaire de Valparaiso

Une fois en haut, une belle vue sur le port et la ville s’offre à nous. Après avoir profité du paysage, nous redescendons, mais à pied cette fois ! Cédric a besoin de se reposer, nous retournons donc à l’hostel. Nous y rencontrons Jenny, une franco-portugaise. Elle voyage depuis 7 ans en faisant des petits boulots et des spectacles de rue. Quelques heures plus tard, nous avons carrément droit à une représentation privée : Jenny se met à danser avec ses cerceaux garnis de LED. La lumière créé de jolies formes dans la nuit.

Jenny manie ses cerceaux dans le jardin de l’hostel

Jenny manie ses cerceaux dans le jardin de l’hostel

L’instant culture au musée d’histoire naturelle

Nous démarrons cette nouvelle journée avec une visite culturelle. Direction le musée d’histoire naturelle de Valparaiso. L’entrée est gratuite, ce qui est étonnant car le musée est vraiment très bien fait (et on vous le conseille) ! Le rez-de-chaussée est consacré à la vie marine dans la région de Valparaiso, l’étage est consacré à la vie terrestre. Nous passons 2 heures dans le musée, totalement absorbés par notre visite.

Le musée d’histoire naturelle à Valparaiso

Le musée d’histoire naturelle

Observation des lions de mer, au Paseo Muelle Baron

L’après-midi, nous partons vers le Paseo Muelle Baron, depuis lequel on peut admirer des lions de mer, situés à quelques dizaines de mètres seulement ! Tout un tas de lions de mer sont agglutinés l’un sur l’autre, sur un ancien bout de ponton dans l’océan. Alors que la marée est basse, l’un d’entre eux arrive même à sauter pour remonter sur le ponton. Ces animaux sont plus agiles qu’ils n’en ont l’air !

Les lions de mer au Paseo Muelle Baron

Les lions de mer au Paseo Muelle Baron

Dernier jour de visite de Valparaiso

Alors que l’estomac de Cédric s’est enfin remis, nous profitons pleinement de notre dernière journée dans cette ville colorée. Après un petit tour au Cerro Belavista, nous nous baladons à nouveau au Cerro Concepcion (c’est tellement beau !).

Street art à Valparaiso

Street art à Valparaiso

Encore un joli exemple de street art

Encore un joli exemple de street art

Dans les rues du Cerro Concepcion

Dans les rues du Cerro Concepcion

Petit moment épique : alors que nous arrivons près du parc culturel de Valparaiso, Cédric lance un joyeux « Ola » à un homme en train de nettoyer sa voiture. Celui-ci lui répond instantanément « Vous parlez français, monsieur ? ». Fou rire immédiat. Notre accent reste encore à revoir !

Nous terminons notre matinée par un fabuleux déjeuner, au restaurant El Peral, situé juste derrière l’ascenseur du même nom, et non loin du musée des Beaux-Arts. Attablés sur la jolie terrasse du restaurant, nous bénéficions d’une vue splendide. Du côté des assiettes, c’est un régal, la cuisine est vraiment très raffinée.

Après avoir mangé, nous descendons vers le port. Malheureusement pour nous, les pélicans ne sont pas là … Nous aurions bien aimé les voir pêcher à nouveau !

C’est déjà la fin de notre séjour à Valparaiso … Nous partons le cœur serré en direction de Santiago du Chili, dernière ville de notre parcours en Amérique du Sud. Il est clair que nous n’oublierons pas Valparaiso de sitôt !

Les autres choses à faire à Valparaiso

Prendre le Micro « O »

Un bus public (collectivo) permet d’apercevoir de jolies vues de la ville, depuis les rues situées sur les hauteurs de Valparaiso. Il s’agit du Micro « O », un petit bus signalé par une pancarte où est simplement écrite la lettre « O ». Vous pouvez l’emprunter depuis la rue Argentina, entre Chacabuco et Pedro Montt. Demandez au chauffeur de vous déposer sur l’Avenida Alemania. De magnifiques points de vue s’offriront à vous en parcourant l’avenue à pied.

Visiter la Sebastiana, la maison de Pablo Neruda

Dans les hauteurs de Valparaiso (vous pouvez d’ailleurs prendre le micro « O » pour vous y rendre) se trouve la Sebastiana, l’une des maisons de Pablo Neruda, poète chilien du XXème siècle et prix Nobel de littérature. S’élevant sur 4 étages, elle a été transformée en musée. Vous pourrez y découvrir des photographies retraçant la vie de Pablo Neruda, des extraits de ses œuvres, mais également profiter de la belle vue depuis la demeure.
La visite (avec audioguide) coûte 7 000 pesos.

Faire une balade en bateau dans la baie de Valparaiso

Pour voir Valparaiso depuis la mer, quoi de mieux qu’une petite balade en bateau ? Des lanchas (bâteaux) partent régulièrement depuis le port, au Muelle Prat. Compter 3 000 pesos par personne pour une petite excursion d’une demi-heure.

Où manger à Valparaiso ?

Avec le système digestif perturbé de Cédric, nous n’avons pas eu beaucoup d’occasions de profiter de toutes les tentations culinaires de Valparaiso … Et pourtant, il y en a ! Les prix sont bien inférieurs à ceux pratiqués dans le sud du pays, c’est le moment de se faire plaisir ! Par contre, à Valparaiso, on dîne tôt : la plupart des restaurants ferment entre 20h et 21h. Pour cause : les rues ne sont plus très sûres une fois la nuit tombée.

El Peral

Situé derrière l’ascenseur éponyme, cet excellent restaurant propose des menus du jour à prix abordables (7 500 pesos seulement).
Assis en terrasse, vous pourrez manger tout en jouissant d’une magnifique vue. La cuisine est raffinée. Nous y avons pris l’un des meilleurs repas que nous avons pu déguster en Amérique du Sud !

La street food, le midi

Les rues de la ville-basse regorgent de bonnes petites choses à grignoter. Nous avons déniché de très bons shawarmas dans la rue Prat, pour seulement 1 500 pesos chacun. Il y a également de très bons empanadas.

Où dormir à Valparaiso ?

La Casa Azul

Un très chouette hostel situé à deux pas du musée à ciel ouvert. La vue est belle mais cela a un prix : il faut grimper des escaliers escarpés pour s’y rendre ! L’hostel dispose d’un petit jardin plutôt agréable. Les espaces communs sont bien pensés et équipés. Les lits sont confortables et un petit rideau permet à chacun d’avoir son intimité. Par contre, les lits sont à 3 étages et il vaut mieux ne pas être claustrophobe tellement le lit du haut est collé au plafond !
Compter un peu plus de 7 000 pesos la nuit en dortoir de 6.

En réservant via ce lien, vous nous permettez de toucher une commission, sans que le prix de votre réservation n’augmente.

Comment se rendre à Valparaiso depuis Mendoza ?

La compagnie CATA propose des trajets directs, sans repas servi à bord, de Mendoza jusqu’à Valparaiso.
Le bus part à 9h30 et arrive normalement à 17h30 à Valparaiso (nous avons eu 2 heures de retard). La place en semi-cama coûte 700 pesos argentins.

 

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.