Visiter le Milford Sound : un fjord à la météo capricieuse

Le
Date du séjour : Du 14 au 16 décembre 2017

Notre descente dans le sud de l’île se poursuit : nous faisons nos adieux au Lone Tree de Wanaka pour visiter le Milford Sound. Ce fjord situé au sud-ouest de l’île du Sud a été sculpté par les glaciers, il y a plusieurs dizaines de milliers d’années, et offre des paysages à couper le souffle … du moins quand il fait beau ! Et c’est loin d’être toujours le cas, le Milford Sound étant l’une des zones les plus humides au monde, avec pas moins de 7 mètres de précipitations chaque année. Mais c’est aussi grâce à ce fort taux d’humidité que ce lieu est si magique, avec toutes ses cascades ! Notre passage dans ce fjord est une étape très attendue de notre voyage : déjà 2 ans avant de partir en tour du monde, nous rêvions de ses paysages grandioses …

La Milford Highway, la plus belle route scénique du Fiordland

Un peu moins de 300 kilomètres nous attendent pour rejoindre notre nouveau camping, situé dans la région du Fiordland. Arrivés à Te Anau, nous faisons le plein d’essence. La prochaine station ne se trouve en effet que 120 kilomètres plus loin, au Milford Sound !
Nous empruntons ensuite la State Highway 94, également appelée « Milford Highway », une très belle route scénique qui nous fait traverser les splendides paysages du parc national du Fiordland.
Nous passons d’abord par « Eglington valley ». Le paysage est grandiose : les hautes herbes sont balayées par le vent et s’inclinent devant les montagnes.

Majestueux paysage à Eglington Valley

Arrêt obligé à Eglington Valley pour profiter de ce majestueux spectacle

Arrêt aux Mirror Lakes

Quatre kilomètres plus loin se trouvent les Mirror Lakes, ou « lacs miroirs ». Par temps calme, la surface de ces petits lacs reflète les montagnes. Malheureusement, à notre passage, le vent forme des mini-vaguelettes ; l’effet miroir ne peut fonctionner, il nous faudra retenter notre chance au retour !

Les Mirror Lakes sous le vent

Pas de chance : le vent nous empêche de profiter de l’effet miroir des Mirror Lakes

Petite anecdote dont tout le monde s’en fout

Sur le chemin entre Wanaka et le Milford Sound, nous effectuons un court arrêt à Queenstown pour échanger l’un de nos matelas gonflables dans un magasin Rebel Sport. Notre matelas se dégonfle et l’un d’entre nous se retrouve pratiquement chaque matin à dormir à même le sol. Au Rebel Sport, nous échangeons ce matelas sans aucun souci (nous l’avons déjà remplacé deux fois auparavant), mais ce n’est pas tout : en plus d’un nouveau matelas, le vendeur nous tend 11$NZ ! Eh oui, le prix du matelas a chuté entre notre achat et l’échange, la différence est donc remboursée ! L’honnêteté des néo-zélandais nous étonnera toujours !

Arrivée au Knobs Flat, dernier camping équipé avant le Milford Sound

Nous arrivons 6 kilomètres plus loin au Knobs Flat, dernier camping avec cuisine, douches et sanitaires avant le Milford Sound. Nous y installons notre tente pour 2 nuits (20$NZ par personne et par nuit). Ici, nous sommes plutôt loin des villes et l’accent de la dame qui nous accueille est tellement prononcé que nous devons lui faire répéter plusieurs fois ses phrases pour la comprendre !

A peine installés, nous partons pour une petite marche pour aller voir une cascade située à 15 minutes à pied. C’est plutôt agréable de pouvoir accéder à des lieux comme celui-ci directement depuis le camping !

Notre tente au Milford Sound

Quel plaisir de camper en pleine nature !

Balade dans le Fiordland

Les Avencurieux n’ont pas peur de prendre des risques ! Remarquez l’équilibre parfait de Cédric

Cascade dans le Fiordland

La cascade tout près de notre camping

Passage à la cascade The Chasm sur la route du Milford Sound

C’est tout frais que nous partons, le lendemain matin, sur les 55 derniers kilomètres de la Milford Highway. Le ciel est couvert. La route nous offre de fabuleux paysages et nous faisons plusieurs arrêts sur le chemin pour en profiter. Un peu avant le « Homer Tunnel », un petit sentier pédestre nous amène à « The Chasm », une cascade au débit impressionnant !

Après ce court arrêt, nous empruntons le tunnel d’Homer, d’1.2 kilomètre de long, qui nous permet de passer de l’autre côté de la vallée. Encore un peu de route et nous arrivons enfin au Milford Sound. Le ciel est de plus en plus couvert. Le Mitre Peak, plus haut sommet du Milford Sound, s’élève au-dessus du fjord.

Croisière sur le Milford Sound

Après nous être garés, nous rejoignons le port. Nous avons réservé une croisière sur le Milford Sound avec Jucy Cruise, quelques jours plus tôt. Le fait d’avoir loué notre véhicule chez Jucy nous offre une remise plutôt sympathique : le ticket du conducteur est à moitié-prix !

Vue sur le Milford Sound

Depuis le port, la vue sur le Milford Sound est plutôt jolie

Nous embarquons sur un énorme catamaran pour une croisière d’1h45. Un thé de bienvenue nous est offert et la croisière commence. Pas de chance pour nous, il commence à pleuvoir ! Notre bateau passe à côté de la cascade Range, une énorme cascade d’où provient l’électricité et l’eau potable de Milford Sound. Il se poursuit à proximité de rochers où sont étendues quelques otaries.

Le Milford Sound sous les nuages

Sous les gros nuages et sans soleil, le spectacle est un peu décevant

Emilie sous la pluie au Milford Sound

Même sous la pluie et avec un imperméable rose, Emilie garde le sourire

Otaries dans le Milford Sound

Les otaries font la sieste sur ce gros rocher

Le paysage est très joli, mais sous la pluie c’est quand même moins beau que ce que nous espérions. Les photos qui nous avaient tant fait rêver étaient prises sous le soleil … et ça, ça change tout !
Sur le retour, notre embarcation s’approche des chutes de Stirling. Celles-ci sont impressionnantes depuis le bateau ! Après 1h45 de visite sur le Milford Sound, nous arrivons à nouveau au port. Tout le fjord est recouvert par les nuages et la pluie s’est intensifiée.

Les impressionnantes chutes de Stirling

Les impressionnantes chutes de Stirling

Mirror Lakes : deuxième essai

Le lendemain matin, la météo ne s’est pas vraiment arrangée. Après avoir levé le camp, nous repassons au Mirror Lakes. Sans vent, l’effet miroir opère enfin ! Après avoir pris quelques photos, nous quittons le Fiordland pour rejoindre Queenstown.

Les Mirror Lakes

La deuxième fois est la bonne !

Panneau Mirror Lakes

Pas bête le coup du panneau !

Notre visite du Milford Sound fut une petite déception pour nous qui avions rêvé de ces paysages si grandioses sous le soleil. Notre croisière sous la pluie nous a certes permis d’observer les cascades du fjord mais nous n’avons pas retrouvé ce qui nous avait tant attirés ici. Au final, c’est plus les paysages observés aux abords de la Milford Highway qui nous ont plu que l’excursion au Milford Sound.

Réserver sa croisière sur le Milford Sound

De nombreuses compagnies proposent des croisières sur le Milford Sound. Le parcours est généralement le même, mais le type de bateau, les services à bord ou la durée varient.

Southern Discoveries propose une croisière d’1h45 à partir de 55$NZ par personne.

Réservez votre croisière sur le Milford Sound
avec Southern Discoveries 

Si vous avez loué votre véhicule chez Jucy, nous vous conseillons plutôt la compagnie Jucy Cruise, avec laquelle vous pouvez bénéficier d’une réduction intéressante : le ticket du conducteur est à moitié-prix. Fin 2017, les deux croisières de 2h nous sont ainsi revenues à 93.50$NZ.

Réservez votre croisière
sur le Milford Sound avec Jucy Cruise

Enfin, la compagnie Southern Discoveries propose une option intéressante : la croisière est combinée à un accès à l’observatoire sous-marin de Milford Sound, qui permet d’observer la flore et la faune sous-marine. Il s’agit là d’un « aquarium inversé » : vous serez bien au sec à 10 mètres sous la surface de l’eau, tandis que vous observerez les poissons aller et venir librement autour de l’observatoire.

Réservez votre croisière avec arrêt
à l’observatoire sous-marin de Milford Sound

Les autres choses à faire au Milford Sound

Randonner sur le Milford Track, circuit mythique de Nouvelle-Zélande

On ne va pas se mentir, c’est surtout cette « Great Walk » que nous souhaitions faire. Mais celle-ci est tellement réputée qu’il faut réserver son trek plus d’un an à l’avance ! Impossible pour nous qui ne connaissions pas notre programme au jour près avant de partir en voyage … Le nombre de visiteurs est limité à 40 par jour afin de ne pas endommager le fragile écosystème bordant le sentier. Le parcours s’étale sur 53.5 kilomètres et se fait sur 4 journées.

Voir la fiche du DOC sur le Milford Track

Balade en kayak sur le Milford Sound

Pour une excursion plus « nature » sur le fjord, il est possible d’embarquer à bord d’un kayak. Certaines croisières en bateau peuvent également être combinées avec un tour guidé en kayak.

Réservez votre sortie croisière et kayak sur le Milford Sound

Marcher sur une section de la Routeburn Track, au niveau de « The Divide »

A 38 km du Milford Sound, il est possible de parcourir une section de la Routeburn Track (en effectuant le trajet dans le sens inverse de la randonnée). Il faut ainsi se garer au parking « The Divide » et remonter jusqu’au refuge du lac Howden. La balade dure 3 heures aller-retour.

Voir la fiche du DOC sur la Routeburn Track

Note : en utilisant les liens vers le site getyourguide.fr ci-dessus, vous pourrez réserver votre activité tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.