Lac Tekapo : entre randonnée et ciel étoilé

Le
Date du séjour : Du 11 au 12 décembre 2017

Après nos 3 jours de rêve au cœur du parc national Abel Tasman, nous poursuivons notre route vers le sud de la Nouvelle-Zélande. 700 kilomètres nous séparent de notre prochaine destination : Lake Tekapo, une petite ville de seulement 400 âmes qui borde le lac du même nom. Si nous nous rendons ici, c’est surtout pour tenter d’apercevoir un magnifique ciel étoilé. Le lac Tekapo est en effet situé dans la plus grande réserve de ciel étoilé au monde, l’Aoraki Mackenzie International Dark Sky Reserve. C’est un endroit éloigné de toute pollution lumineuse, qui permet d’admirer le ciel étoilé comme nulle part ailleurs (enfin, si, comme dans les 11 autres réserves internationales). C’est l’endroit rêvé pour les fada d’astronomie. Bon, nous, on n’y connaît absolument rien, nous ne saurions même pas repérer la grande ourse, mais les beaux ciels étoilés, on adore !

Arrivée à Fairlie, non loin de Lake Tekapo

La route est longue depuis Takaka ! Nous prenons notre temps et faisons deux étapes sur ce long trajet de 700 kilomètres : d’abord à Murchison, puis à Christchurch.
Nous arrivons enfin à Fairlie, un petit village situé à une demi-heure du lac Tekapo. Nous montons la tente au Fairlie Holiday Park, un camping à 15$NZ par personne, avec cuisine équipée et douches chaudes illimitées.

Visite du lac Tekapo et randonnée jusqu’au Mont John (Mount John Summit Circuit Track)

Nous partons pour une randonnée au lac Tekapo vers 16h. Malheureusement, le ciel est couvert, et sans le soleil, nous n’arrivons pas à apercevoir la jolie teinte turquoise du lac, dont l’eau provient de la fonte de glaciers situés en amont.

Le lac Tekapo sous les nuages

Le lac Tekapo sous les nuages

Le lac Tekapo en Nouvelle-Zélande

Impossible d’apercevoir la fameuse couleur turquoise du lac avec cette météo

Nous empruntons le sentier de randonnée rejoignant le Mont John (Mount John Summit Circuit Track), qui surplombe le lac. La montée se fait en 45 minutes – 1 heure. Une multitude de lapins croisent notre chemin. Visiblement, ils pullulent par ici, et ça ne plait pas aux néo-zélandais 😉 Pour notre part, nous sommes ravis de voir ces petits animaux le long du sentier.

lapin au lac Tekapo

Un des nombreux lapins croisés lors de notre randonnée

Arrivés au sommet, la vue est très belle, malgré le mauvais temps et les rafales de vent. Un observatoire permet d’admirer les constellations à l’aide de télescopes, une fois la nuit tombée. Après avoir pris quelques photos du lac, nous redescendons.

Le panorama depuis le Mont John sur le lac Tekapo

Le magnifique panorama depuis le Mont John sur le lac Tekapo

Vue depuis le Mont John

Malgré les rafales de vents, la vue est plutôt sympa 🙂

L'observatoire du Mont John

L’observatoire du Mont John

Il faut maintenant attendre le coucher du soleil pour admirer les étoiles. Ça tombe bien, il y a quelques bars et restaurants aux abords du lac. Nous patientons avec un verre de vin et une pinte (il y a pire !).

Du vin et de la bière

Du vin et de la bière pour patienter avant le spectacle !

Rendez-vous manqué avec les étoiles

Malheureusement, une fois la nuit tombée, le spectacle n’est pas au rendez-vous. Les nuages n’ont pas quitté le ciel depuis l’après-midi. Nous restons plusieurs heures en espérant que le ciel se découvre. A 22h30, nous renonçons et rentrons au camping. La nature n’a pas voulu nous dévoiler sa beauté ce soir, et nous sommes déçus de ne pas pouvoir retenter l’expérience, car nous reprenons la route le lendemain.

Le lac Tekapo nous montre enfin toute sa beauté

Après une mauvaise nuit sous la pluie (c’est toujours désagréable de réveiller le matin avec l’intérieur de la tente humide), nous partons en direction du Mont Cook, à 1h30 de là.

Sur la route, avant le lac Tekapo, de magnifiques champs de lupins colorés bordent la route. C’est vraiment grandiose.

Pablo dans les champs de lupins multicolores

Pablo prend la pose près des champs de lupins multicolores

Lupins au lac Tekapo

Ces fleurs sont vraiment photogéniques

Une abeille butine sur un lupin

Une abeille butine sur un lupin

Alors que nous approchons du lac, quelques rayons de soleil nous permettent de profiter enfin de ses belles couleurs. Ce n’est plus du tout le même paysage que la veille !

Le lac Tekapo sous le soleil

Avec le soleil, le lac Tekapo montre enfin toute sa beauté

Lupins devant le lac Tekapo

Nous avons vraiment l’impression d’admirer un autre lac

Avencurieux au lac Tekapo

Sauriez-vous retrouver l’Avencurieux qui se cache sur cette photo ?

La route SH 80 vers le Mont Cook et ses somptueux paysages

Nous reprenons la route SH 80 vers le village du Mont Cook, en plein cœur du parc national Aōraki/Cook. Ce dernier est inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1953. Ses montagnes sont remplies de glaciers millénaires. Le Mont Cook est le plus haut sommet du parc, et culmine à 3 754 mètres.

La route passe à proximité du lac Pukaki. La vue avec les montagnes en arrière-plan est juste sublime. C’est certainement l’un des plus beaux paysages que nous ayons pu voir en Nouvelle-Zélande !

Le lac Pukaki et le Mont Cook en arrière-plan

Nous sommes restés bouche bée devant ce spectacle

Nous poursuivons jusqu’au village, d’où nous empruntons un petit sentier pour arriver à un point de vue sur le Mont Cook. La tentation de partir randonner en direction de la montagne est grande, mais il est déjà 14h, nous n’avons pas mangé, et une longue route nous attend encore… C’est avec regret que nous faisons demi-tour et reprenons la route vers Wanaka, notre prochaine destination.
Nous vous conseillons fortement de rester plus longtemps que nous (au moins un ou deux jours) pour prendre le temps de profiter de la beauté du Mont Cook !

Le mont Cook en Nouvelle-Zélande

C’est avec regret que nous laissons le Mont Cook derrière nous

Notre passage au lac Tekapo ne nous aura pas permis d’admirer les constellations du ciel austral, mais mère nature fait parfois sa timide … Le passage au lac reste à faire, de préférence par une belle journée ensoleillée. Il offre alors un bleu turquoise saisissant ! En poursuivant vers le Mont Cook, nous n’avons pas été déçus. Les paysages sont juste à couper le souffle. Un seul regret : ne pas être restés plus longtemps !

Les autres choses à faire autour du lac Tekapo

Se la couler douce aux Tekapo Springs

Un complexe de « hot pools » est installé sur les bords du lac. Il propose des bains d’eaux chaudes (il s’agit d’eau de glacier chauffée), un spa, des toboggans aquatiques … et même une patinoire pendant l’hiver. Bref, il y a de quoi satisfaire tout le monde ! Compter 27$NZ l’entrée adulte.

Acheter un pass journalier pour les Tekapo Springs

Note : en utilisant le lien vers le site getyourguide.fr ci-dessus, vous pourrez réserver votre activité tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Les autres choses à faire autour du Mont Cook

Parcourir le Hooker Valley Track

Gravir le Mont Cook n’est pas au programme ici : cela est réservé aux alpinistes chevronnés ! De nombreuses personnes ont déjà perdu la vie en tentant d’atteindre le sommet… Nous vous proposons ici une balade tranquille, au dénivelé quasi-nul, d’une durée de 3 heures, qui vous permettra de vous approcher des montagnes. La randonnée débute au White Horse Hill campground pour rejoindre le Glacier Lake. C’est l’une des randonnées les plus fréquentées autour du Mont Cook.

Voir la fiche du DOC

Randonnée « Blue Lakes and Tasman Glacier View »

D’une durée d’environ 1 heure aller-retour, cette petite randonnée permet d’admirer trois petits lacs de couleur bleue. N’hésitez pas à rejoindre le « Tasman Glacier View » pour profiter d’un beau point de vue sur le Tasman Lake et le Tasman Glacier. Le point de départ de la randonnée se trouve au camping du White Horse Hill.

Voir la fiche du DOC

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.