Visiter le Parc National Abel Tasman : randonnées d’une journée sur l’Abel Tasman Coast Track

Le
Date du séjour : Du 5 au 8 decembre 2017

Après notre agréable passage à Wellington, nous traversons le détroit de Cook pour continuer notre roadtrip sur l’île du Sud. Cette partie est encore plus sauvage que l’île du Nord. Plages, montagnes, vignobles et fjords : l’île du Sud recèle de nombreux lieux magiques ! Nous commençons en beauté en passant 3 jours de rêve entre plages paradisiaque et randonnée au parc national Abel Tasman.  Le parc est reconnu pour son coast track (sentier du littoral en français) qui traverse de nombreux paysages sublimes. C’est l’une des 9 “Great Walks” de Nouvelle-Zélande. Sable fin, eaux transparentes, plages désertes, … Ce parc est un véritable paradis terrestre !

Traversée du détroit de Cook et passage sur la Queen Charlotte Drive

Nous embarquons à bord d’un ferry de la compagnie Bluebridge pour quelques heures agréables de traversée du détroit de Cook. Durant le trajet, impossible de détourner les yeux du paysage. Les photos parlent d’elles-mêmes !

Paysages pendant la traversée du détroit de Cook

La traversée du détroit de Cook nous permet d’admirer de magnifiques paysages

Emilie pendant la traversée du détroit de Cook

Emilie les cheveux au vent

Arrivés à Picton, nous mettons d’abord le cap sur Nelson. En empruntant la Queen Charlotte Drive (une route scénique qui longe les baies des Malborough Sounds), nous découvrons quelques îles et des criques désertes. Le trajet sera ponctué de nombreux arrêts pour observer longuement le panorama.

Panorama depuis la Queen Charlotte Drive

Un des nombreux panoramas sur la Queen Charlotte Drive

Un peu plus tard, nous faisons un autre bref arrêt à Totara, pour aller tremper les pieds dans une rivière à l’eau translucide et riche en petits poissons.

Rivière à l’eau translucide à Totara

Emilie fait trempette dans une rivière près de Totara

Nous passons la nuit à Nelson. Une super-lune est visible ce soir. Nous profitons de ce romantique spectacle depuis la plage de Thunanui. Un groupe de personnes a allumé un feu de camp sur la plage ; certains jouent des percussions tandis que d’autres dansent intensément autour du feu.

Arrivée à Marahau au sud du parc national Abel Tasman

Nous arrivons le lendemain à Marahau, petit village situé dans la partie sud du parc national Abel Tasman.
C’est ici que commence l’Abel Tasman Coast Track, l’une des 9 plus belles randonnées de Nouvelle-Zélande ! Le trek se parcourt dans sa totalité en 3 à 5 jours et permet de traverser des plages idylliques et des forêts à la végétation abondante. C’est une randonnée très réputée, et une fois n’est pas coutume, nous nous y sommes pris un peu tard pour réserver des refuges sur le chemin. Il n’y a plus assez de place sur les campings du sentier pour pouvoir parcourir le chemin d’une seule traite. Il faut savoir que le sentier complet s’étale quand même sur 60 kilomètres ! Nous décidons de changer de plan : nous arpenterons différentes sections de la randonnée à la journée, en gardant d’abord un point de base à Marahau, à l’extrémité sud du parcours, puis à Takaka, non loin de la pointe nord du sentier. Nous pourrons ainsi découvrir les plus beaux endroits du trek, sans passer une seule nuit sur l’Abel Tasman Coast Track.

Nous montons le camp pour deux nuits au Old Mac Donalds Farm Holiday Park, un camping à 18$ par personne avec cuisine équipée, douches et toilettes propres.

Il est maintenant l’heure de réserver nos traversées en taxiboat pour le lendemain, pour parcourir la section de Torrent Bay à Marahau. Le trajet de Marahau à Torrent Bay nous revient à 37$NZ par personne.

Anniversaire de Cédric

Bières, fromages et les plages d’Abel Tasman au programme du lendemain : Cédric est aux anges pour son anniversaire

Randonnée d’une journée sur l’Abel Tasman Coast Track : de Torrent Bay à Marahau

Le lendemain matin, nous embarquons à 9h sur notre bateau-taxi. Premier arrêt : Split Apple Rock, un rocher sur l’eau totalement fendu en son centre. Comme son nom l’indique, il fait penser à une pomme coupée en deux. Le bateau repart et passe à proximité de rochers où se prélassent des otaries à fourrure.

Split Apple Rock au parc Abel Tasman

Premier arrêt : Split Apple Rock

A 9h45, nous voilà au point de départ de notre randonnée : Torrent Bay. Cette première plage est déjà magnifique. Cela s’annonce bien pour la suite !

Bateau-taxi sur la plage de torrent Bay

Le bateau-taxi nous laisse sur Torrent Bay : la randonnée peut commencer !

la plage de Torrent Bay sur sur l’Abel Tasman Coast Track

La première plage est déjà magnifique

De Torrent Bay Village à Anchorage en passant par Cleopatras Pool

La marée est haute et il faut emprunter le sentier qui passe par les terres pour rejoindre Anchorage. A marée basse, il est possible de passer par un chemin plus court, en traversant simplement la baie à pied.

Nous en profitons pour faire un premier détour vers Cleopatras Pool, une piscine naturelle dans le lit de la rivière. L’eau est très froide, mais pas assez pour refréner notre envie de nous baigner dans ce cadre magnifique ! Après la baignade, nous reprenons le sentier.

Cleopatras Pool au parc Abel Tasman

Un petit détour pour se rafraîchir à la Cleopatras Pool

Cleopatras Pool sur l’Abel Tasman Coast Track

Il n’y a pas que des plages sur l’Abel Tasman Coast Track

Une sublime plage nous attend à Anchorage. C’est à nouveau l’occasion d’une agréable baignade.

Anchorage au parc Abel Tasman

La sublime plage d’Anchorage

Cédric à Anchorage

Première baignade de la journée

Pablo à Anchorage

Pablo décide de sortir du sac à dos pour profiter des plages

Stilwell Bay : le paradis sur Terre !

Quelques kilomètres plus loin se trouve un véritable paradis terrestre : la plage de Stilwell Bay. Le sable doré scintille dans l’eau transparente. Vous l’aurez compris, l’Abel Tasman Coast Track ne manque pas de lieux idéaux pour faire trempette !

La plage de Stilwell Bay

La plage de Stilwell Bay… Que dire de plus ?

Cédric à Stilwell Bay

Encore une baignade pour Cédric

Repérage de la plage de Coquille Bay

Nous poursuivons la randonnée et repérons la plage de Coquille Bay. Il est déjà assez tard, nous y retournerons le lendemain pour en profiter pleinement.

La randonnée se termine et nous partons nous reposer au camping.

Farniente et bronzette à Coquille Bay

Après une journée de marche (et de baignade), nous dédions cette journée à la détente. Nous retournons sur la plage de Coquille Bay, repérée la veille lors de notre randonnée. Après 50 minutes de marche, nous y sommes déjà ! Nous passons la journée à nous baigner dans les eaux claires et à nous relaxer sur la plage de sable fin.

La plage de coquille Bay

Coquille Bay nous a tellement plu que nous y sommes retournés pour y passer la journée

Dans l’après-midi, un weka (sorte d’étrange poule néo-zélandaise) tente de voler les vêtements d’Emilie. Mais cela ne se passera pas comme ça ! Emilie ne se laisse pas faire, hors de question de rentrer en maillot de bain 😉 Le weka retourne se cacher dans la végétation, prêt à retenter sa chance … Un peu plus tard, les mouettes s’y mettent aussi. Visiblement, le style d’Emilie plaît bien aux oiseaux !

Un Weka sur la plage de Coquille Bay

Voici le Weka voleur de vêtement !

Direction Takaka, à l’extrémité nord de l’Abel Tasman Coast Track

En soirée, nous rejoignons le Takaka Camping and Cabins, à 1 heure de route de Marahau. Nous sommes cette fois-ci basés non loin de l’extrémité nord de l’Abel Tasman Coast Track. Nous pourrons ainsi sillonner les plus beaux endroits de la partie nord du trek.
Le camping est équipé d’une cuisine, de douches et de toilettes, et revient à 18$NZ par personne.

Randonnée d’une journée sur l’Abel Tasman Coast Track : de Totaranui à Waiharakeke Bay

Arrivée à la plage de Totaranui

Ce matin, nous partons en direction de la plage de Totaranui, à une heure de route de notre camping. La plage dispose d’un joli sable orangé, mais il n’est pas encore question de se poser au soleil. Aujourd’hui, nous avons prévu de marcher. Nous empruntons le chemin de randonnée en direction de Waiharakeke Bay.

La plage de Totaranui et son joli sable orangé

La plage de Totaranui et son joli sable orangé

Le sentier nous amène rapidement à un joli point de vue : Skinner Point. Un beau panorama sur la plage de Totaranui et sur Goat Bay s’offre à nous.

Skinner Point au parc Abel Tasman

Le Skinner Point offre une vue enchanteresse

Goat Bay

Le chemin redescend et nous arrivons à Goat Bay. La longue plage est sublime … et déserte. Nous sommes seuls à effleurer le sable fin de la baie. Enfin, pas vraiment … un cormoran blanc et noir se tient un peu plus loin. C’est le moment idéal pour une séance photo.

La sublime plage de Goat Bay

La plage de Goat Bay est complètement déserte

Émilie à Goat Bay

Séance photo dans un cadre de rêve !

Cormoran sur la plage de Goat Bay

Finalement, nous ne sommes pas seuls !

Waiharakeke Bay, une plage au goût de liberté

Toujours seuls, nous repartons vers Waiharakeke Bay, où nous nous arrêtons pour déjeuner. Un groupe est présent au début de la plage. Nous poursuivons quelques centaines de mètres plus loin pour profiter au mieux de cet endroit sauvage. Le groupe finit par partir et nous nous retrouvons absolument seuls sur Waiharakeke Bay. Nous profitons de ce véritable moment de liberté en pleine nature. Une petite musique tourne en boucle dans nos têtes : « Just the two of us … » : la musique de la pub pour le fromage Caprice des Dieux ! Malheureusement pour nous, nous n’avons pas de fromage à nous mettre sous la dent !

Seuls au monde sur Waiharakeke Bay

Seuls au monde sur Waiharakeke Bay

Waiharakeke Bay au parc Abel Tasman

🎵 Just the two of us 🎵

Alors que nous nous apprêtons à prendre le chemin du retour, nous passons visiblement trop près d’un nid sur la plage. Un couple d’huîtriers (des oiseaux noirs au bec rouge) nous avertit en criant. Comme nous passons trop lentement, nous finissons par nous faire attaquer par l’un des oiseaux, prêt à se battre bec et ongle pour protéger sa progéniture. Nous prenons nos jambes à nos cous (c’est qu’ils font carrément peur avec leur long bec rouge pointu) et prenons le chemin du retour.

Nous rentrons finalement au camping, où nous profitons de notre dernière soirée sur place.

Notre visite du Parc National Abel Tasman reste l’un de nos meilleurs souvenirs de tour du monde. Les plages du parc n’ont rien à envier aux plages tropicales. En plus, nous avons souvent pu en profiter totalement seuls, ce qui rend le moment carrément magique. Que vous effectuiez le trek sur plusieurs jours ou bien que vous prévoyiez des randonnées à la journée, c’est un endroit à ne pas manquer sur l’île du Sud ! La prochaine étape de notre Road-Trip : Le Lac Tekapo.

Préparer sa randonnée sur l’Abel Tasman Coast Track

L’Abel Tasman Coast Track est un trek relativement facile qui permet d’apercevoir des plages plus belles les unes que les autres. Il est possible de l’arpenter dans sa totalité en 3 à 5 jours, à condition de s’y être pris assez tôt pour réserver un camping ou refuge sur le chemin. A noter que les hébergements sur place offrent un confort sommaire (pas d’électricité).
Trouver un refuge dans le parc national Abel Tasman
Trouver un camping dans le parc national Abel Tasman

Autrement, vous pouvez très bien randonner sur différentes sections du trek, en gardant un point de base à l’extérieur du parc. C’est d’ailleurs ce que nous avons fait vu que nous nous y étions pris trop tard. Nous vous recommandons Marahau comme point de base au sud du parcours, et Takaka au nord.

Des bateaux-taxis peuvent également vous déposer ou récupérer à plusieurs endroits sur le parcours, moyennant quelques dizaines de dollars.

Pour organiser votre trek sur l’Abel Tasman Coast Track, n’hésitez pas à télécharger la fiche du DOC. Elle contient la carte de la randonnée, les temps de marche entre les différentes sections ainsi que les campings situés sur le chemin.

télécharger la fiche de l’Abel Tasman Coast Track

Une autre façon de parcourir le parc national Abel Tasman : le kayak

Pour changer de la marche, il est possible de louer des kayaks pour côtoyer les otaries, mais aussi pour pouvoir accéder à des plages inaccessibles via le sentier de randonnée.

Réservez votre sortie en kayak d’une journée

Note : en utilisant le lien vers le site getyourguide.fr ci-dessus, vous pourrez réserver votre activité tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Autre randonnée possible : l’Inland Track

L’Abel Tasman Coast Track n’est pas la seule randonnée du parc national. Pour ceux qui aiment le challenge sportif et qui sont moins intéressés par les plages, il est possible d’emprunter l’Inland Track. Le sentier s’étale sur 41.1 km et nécessite 3 jours de marche sur les hauteurs du parc national.

Télécharger la fiche de l’Inland Track

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.