Que faire et visiter à Auckland en Nouvelle-Zélande ?

Le
Date du séjour : Du 14 au 19 novembre 2017

Nous quittons Santiago du Chili et l’Amérique du Sud pour rejoindre la Nouvelle-Zélande. Une nouvelle étape de notre tour du monde commence. Partis à 1h du matin, nous arrivons le lendemain à 6h, après seulement 13 heures de vol. Nos organismes vont avoir du mal à récupérer des 16 heures de décalage horaire ! Auckland sera notre point de départ pour un road trip en voiture de plus d’un mois. Avant cela, nous avons 5 jours pour visiter Auckland et nous acclimater au mode de vie des Kiwis.

Jetlag et promenade sur le Mont Eden

Le jetlag a raison de nous pendant une journée entière : devenus de vraies loques humaines, impossible de nous motiver pour visiter Auckland. C’est le lendemain que nous nous dirigeons tout groggys vers le Mont Eden, proche de notre auberge de jeunesse, le Oakland’s Lodge.
Le Mont Eden, appelé “Maugawhau” en Maori est le plus haut sommet naturel de la ville. Ce volcan éteint culmine à 196 mètres. La petite balade est plutôt agréable et la vue panoramique sur la ville est impressionnante, ce qui a le mérite de nous réveiller un peu. On aperçoit même le mythique Eden park, le stade de rugby d’Auckland ! En plus de la vue, il faut avouer que le cratère verdoyant du Mont Eden vaut le coup d’œil !
Attention : ce-dernier a beau être magnifique, il est sacré pour les maoris et il est donc interdit d’y marcher.

Magnifique vue depuis le Mont Eden

Vue sur Auckland et sa Sky Tower depuis le Mont Eden

Vue depuis le Mont Eden

Qui a trouvé l’Eden Park ?

Le cratère du mont Eden

Le cratère verdoyant du Mont Eden

Sur le chemin du retour, nous croisons deux magnifiques perroquets aux couleurs éclatantes. Le pays est en effet reconnu pour ses nombreuses espèces d’oiseaux.

Visite du Central Business District : le centre-ville d’Auckland

Vadrouille à Queen Street

Après le Mont Eden, nous nous dirigeons dans le Central Business District (CBD). Nous remontons Queen Street, la rue principale d’Auckland. Elle regorge de magasins en tous genres, mais aussi de petits stands où boire un bon café. On ne saurait que vous recommander d’en prendre au moins un ! La Nouvelle-Zélande est LE pays du café. Tout le monde en boit … et vous comprendrez pourquoi quand vous y goûterez un cappucino ou un flat white (sorte de café au lait).
Il est possible de bien manger pour peu cher dans les foodcourts des centre-commerciaux aux alentours de Queen Street.

Rue dans le Central Business District

Jolie petite rue dans le Central Business District

La Sky Tower : l’emblème d’Auckland

Nous continuons notre route vers la Sky Tower, l’emblème d’Auckland. C’est également la tour la plus haute de tout l’hémisphère sud ! Il y a de quoi se faire un torticolis lorsqu’on essaie d’en apercevoir le sommet.

La Sky Tower à Auckland

La Sky Tower : attention au torticolis !

La tour accueille une plateforme d’observation et un restaurant. Cependant, il faut débourser pas moins de 32$ pour accéder à la plateforme.
Pour les plus courageux, il est possible de faire une Skywalk (marche à l’extérieur de la tour) ou un Skyjump (saut à l’élastique depuis le sommet). On ne va pas vous mentir : c’est très cher !
Nous avons préféré économiser cette somme et admirer la tour d’en-bas.

Newmarket : le quartier des bonnes affaires

Le lendemain, nous consacrons une journée à l’organisation de notre road trip et à l’achat de matériel. Nous nous rendons dans le quartier de Newmarket, l’endroit idéal pour acheter de l’équipement pour un futur road trip. On y trouve un très grand magasin « The Warehouse », une chaine de supermarchés présents un peu partout en Nouvelle-Zélande, qui proposent un peu de tout pour pas cher. Nous avons réussi à y trouver pratiquement tout le matériel qu’il nous fallait pour démarrer notre voyage en voiture et tente.
Le quartier accueille également de nombreux restaurants et bars, de quoi faire une pause gourmande après le shopping !

Pause nature à Rangitoto Island

L’organisation de notre road trip nous prend beaucoup de temps et le jetlag n’arrange rien ! Nous prenons notre journée pour changer d’air : direction Rangitoto Island ! L’île de Rangitoto est une île volcanique non habitée, apparue il y a seulement 600 ans, ce qui en fait le volcan le plus jeune de la baie d’Hauraki. C’est une réserve naturelle et il n’est pas possible de passer la nuit sur l’île.

Les départs vers Rangitoto Island se font depuis le port d’Auckland, avec la compagnie Fullers. Un aller-retour coûte 36$ par personne.

Une fois nos billets achetés, nous devons procéder à un nettoyage minutieux de nos chaussures, grâce à une brosse fixe présente sur le quai. L’île de Rangitoto est « pest free », c’est-à-dire sans nuisible et il faut faire très attention à ne pas ramener d’insecte ou d’espèce indésirable sur l’île, afin de préserver la biodiversité de Rangitoto Island. Les néo-zélandais sont très à cheval sur ces questions de « nuisibles ». Pour la même raison, seuls les sacs fermés sont autorisés et les repas doivent être emballés dans des contenants fermés. Ca ne rigole pas en Nouvelle-Zélande !
A noter qu’il n’y a pas de poubelle sur l’île, il faut donc prévoir de ramener tous ses déchets avec soi.

Nous embarquons dans un bateau assez luxueux pour une traversée qui dure 25 minutes.

Vue d'Auckland depuis le bateau

La vue d’Auckland depuis le bateau vaut le coup d’œil

Cédric à Rangitoto Island

Cédric à Rangitoto Island

Nous commençons notre exploration de l’île par l’ascension du sommet du volcan. Encore fatigués du jetlag (décidément, on mettra du temps à s’en remettre !), nous ponctuons notre montée de nombreuses pauses. Cela nous laisse le temps d’admirer le paysage. Nous sommes entourés d’une végétation que nous n’avons pas l’habitude de voir en Europe ou en Amérique du sud. On trouve notamment sur cette île la plus grande forêt de pōhutukawas au monde, de grands arbres aux magnifiques fleurs rouges. Ces arbres sacrés pour les maoris ne sont malheureusement pas fleuris à notre passage. Notre parcours traverse également d’énormes coulées de lave solidifiée.

Rangitoto Island et ses coulées de lave solidifiée

Rangitoto Island et ses coulées de lave solidifiée

Emilie à Rangitoto Island

Emilie est fascinée par la flore de Rangitoto Island

Un pōhutukawa à Rangitoto Island

Un pōhutukawa entouré de lave solidifiée

Arrivés au sommet, nous observons le cratère du volcan avant de rejoindre le point de vue sur la baie d’Hauraki et la ville d’Auckland. Le panorama est saisissant !

Vue sur la baie d'Hauraki

Magnifique vue sur la baie d’Hauraki

Vue depuis Rangitoto Island

Le jetlag est vite oublié face à ce paysage

Nous redescendons tranquillement et passons par les « Lava Caves », cavités formées par le passage de la lave chaude. Nous sommes un peu déçus par ces dernières qui ne sont pas très impressionnantes. Retour ensuite au quai pour prendre le dernier ferry de la journée, qui part à 15h30.

Le quartier animé du Viaduct Harbour

Nous finissons notre journée en admirant un coucher de soleil depuis le quartier du Viaduct Harbour. Nous profitons également d’une belle vue sur la ville illuminée. C’est un endroit très animé, avec de nombreux restaurants et bars.

Le quartier de Viaduct Harbour de nuit

De nuit, le quartier de Viaduct Harbour est très animé

Sky Tower de nuit

La Sky Tower est encore plus belle de nuit

En journée, il est très agréable de se promener le long du port en admirant les nombreux yachts et voiliers qui y mouillent.

Quartier Viaduct Harbour

Agréable balade de jour dans le quartier de Viaduct Harbour

Quartier Viaduct Harbour et la Sky Tower

La Sky Tower est visible depuis le quartier de Viaduct Harbour

Dîner à Ponsonby et virée sur le Mont Eden de nuit

Le lendemain, nous finalisons l’organisation de notre tour de Nouvelle-Zélande en voiture.
Le soir, nous retrouvons Pod et Eva, les Travelnautes, un couple d’amis qui voyagent également autour du monde, et qui se sont arrêtés un an en Nouvelle-Zélande, pour vivre l’expérience de la vie de Kiwis ! C’est leur dernière soirée dans ce pays, et pour nous notre dernière soirée à Auckland. Nous partageons nos expériences de voyage avec beaucoup d’enthousiasme, autour d’un bon dîner à Burger Burger, dans le quartier de Ponsonby.
Ponsonby est le quartier branché d’Auckland, très fréquenté par les locaux en soirée. Situé à l’ouest du centre-ville, il dispose de nombreux bars, cafés et restaurants, mais il est également réputé pour ses galeries d’art.

Nous finissons la soirée sur le Mont Eden. La vue sur Auckland de nuit est encore plus impressionnante que de jour ! Pod partage avec nous une bouteille de champagne pour fêter leur nouvelle aventure qui commence.

Vue depuis le Mont Eden de nuit

Vue depuis le Mont Eden by night

Pablo au Mont Eden

Pablo profite d’un peu de champagne sur le Mont Eden

Nous avons mis pas mal de temps à nous acclimater à un nouveau fuseau horaire, mais aussi au mode de vie néo-zélandais, qui nous paraît bien sage après nos 3 mois passés en Amérique du Sud, où règne une folie contagieuse. A peine arrivés dans notre première guesthouse, nous sommes étonnés par le grand nombre de règles affichées un peu partout (par exemple : faire la vaisselle immédiatement après avoir cuisiné son plat sous peine d’une amende de 10$, surveillance par caméra, …). Alors que nous avons vécu à la mode « YOLO » pendant 3 mois, le retour à un mode de vie plus strict et réglementé est assez brutal. L’Amérique du Sud nous manque pendant quelques jours, jusqu’à ce que nous arrivions à nous remettre dans le bain. Au fil des jours, l’excitation monte : notre road trip en voiture va commencer ! Direction Waipu !

Les autres choses à faire à Auckland

Waiheke Island

Cette île de 10 000 habitants est réputée pour ses belles plages, ses villas luxueuses, ses forêts, mais surtout pour ses domaines viticoles. Ce coin de paradis est considéré comme une des plus belles îles du monde. Il est également possible d’y randonner. Vous avez donc de quoi faire pour une journée entière ! Depuis Auckland, compter 40 minutes de bateau pour atteindre Waiheke Island. L’aller-retour coûte 40$ par personne en passant par la compagnie Fullers.

Auckland War Memorial Museum

L’Auckland War Memorial Museum, situé sur l’Auckland Domain, est un des musées les plus reconnus de Nouvelle-Zélande. Le musée retrace l’histoire du pays et met en avant la culture maorie et polynésienne. C’est l’endroit idéal pour s’imprégner de l’histoire et de la culture du pays des Kiwis. L’entrée adulte s’élève à 25$.

L’Eden Park

L’Eden Park est le plus grand stade de Nouvelle-Zélande et un lieu mythique pour tous les amateurs de rugby. Il accueille l’équipe de rugby d’Auckland mais également les célèbres All blacks. Si vous ne pouvez pas assister à un match, il est toujours possible de visiter le stade pour 40$.

Où manger à Auckland ?

Hansan

Situé à quelques centaines de mètres de la Sky Tower, le Hansan est un bon restaurant vietnamien, qui sert des plats copieux, pour un budget raisonnable (moins de 30$ les deux plats).
Attention : c’est très épicé ! Cédric, qui avait choisi un curry de poulet, n’a pas pu terminer son assiette car son palais était en feu …

Burger Burger

Comme son nom l’indique, il s’agit d’un restaurant de burgers … mais pas que ! Situé dans le quartier chic de Ponsonby, les plats sont inventifs et goûteux. Emilie s’est régalée avec un tacos au tofu teriyaki et Cédric avec un smockey burger. Nous vous recommandons les frites au Kumara en accompagnement. Le Kumara est une variété de patate douce, introduite sur l’île par les Maoris.
Compter 35$ le repas pour deux.

Comment se déplacer à Auckland ?

Auckland est une ville assez étalée et le plus pratique pour la parcourir, c’est d’utiliser les transports en commun. Pour emprunter le réseau de trains, ferrys et bus de la ville, il est intéressant d’acheter une carte « AT HOP ». D’un montant de 10$, elle permet de voyager sur le réseau de la ville à des tarifs privilégiés (jusqu’à -25%). La carte peut être achetée et rechargée dans des magasins « revendeurs AT HOP ». Il y en a de nombreux en ville, mais vous pouvez également acheter votre carte à l’aéroport.
Pour l’utiliser : « bipez » la carte à l’entrée ET à la sortie du bus. Selon le trajet effectué, le montant correspondant sera retiré de votre carte.

Comment se rendre en ville depuis l’aéroport d’Auckland ?

L’aéroport international d’Auckland se trouve à une vingtaine de kilomètres au sud du centre-ville. Pour rejoindre le centre, le plus simple (et le moins cher) est le SkyBus. Ce service fonctionne tous les jours et à toute heure. Il s’agit d’un bus très moderne et propre, et il y a même le wifi à bord ! Un trajet aéroport – centre-ville coûte 18$ par personne et dure entre 45 minutes et une heure. De nombreux stops sont proposés sur le chemin : vérifiez avec la personne au guichet de l’aéroport quel est le stop le plus proche de votre logement.

Se préparer pour les contrôles de biosécurité à votre arrivée en Nouvelle-Zélande

Chose importante à savoir avant d’arriver en Nouvelle-Zélande : la douane est assez stricte sur toutes les espèces végétales ou animales qui arrivent dans le pays. Le pays souhaite par là-même éviter l’introduction d’espèces invasives qui pourraient nuire à son fragile écosystème. La Nouvelle-Zélande a notamment des problèmes avec les opossums, introduits par erreur, qui détruisent leurs forêts.
Ne ramenez aucun fruit, plante ou graine d’un autre pays sur vous, sous peine de devoir payer une grosse amende ! Par ailleurs, si vous avez du matériel de camping, celui-ci devra être déclaré et soigneusement nettoyé. Il ne doit pas y avoir de traces de terre sur celui-ci ou sur vos chaussures. En effet, elle pourrait contenir des germes ou des parasites. Si certains éléments se révèlent sales, ceux-ci devront passer par un service de décontamination et des frais de nettoyage sont susceptibles de vous être facturés.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.