Notre visite de Buenos Aires en 6 jours

Le
Date du séjour : Du 3 au 9 octobre 2017

C’est encore avec des étoiles plein les yeux face au magnifique spectacle des chutes d’Iguazu que nous décollons de Puerto Iguazu pour rejoindre la capitale et la plus grande ville d’Argentine : Buenos Aires. Elle est considérée par beaucoup comme la ville la plus européenne d’Amérique du Sud, surtout grâce à l’architecture de la ville qui peut faire rappeler Paris mais également Madrid.

Visite du centre-ville de Buenos Aires et des alentours

Après s’être procuré une carte SUBE (la carte de transport de la ville de Buenos-Aires) et avoir déposé nos gros sacs à dos à l’auberge de jeunesse, nous décidons de nous reposer afin d’être en pleine forme le lendemain pour la visite du centre-ville de Buenos Aires.

De la plaza del Congreso à la plaza del Mayo

Pour la première étape, direction la plaza del Congreso pour admirer le palacio del congreso de la nacion Argentina (en français : le palais du congrès de la nation argentine), un magnifique bâtiment ou se déroulent les activités du pouvoir législatif du pays. N’hésitez pas à le visiter, c’est gratuit.
La visite continue en remontant l’avenida de Mayo. Nous passons devant le palacio Barolo, un bâtiment qui vaut le coup d’œil pour son architecture.

Palacio del Congreso de la Nacion Argentina

Le magnifique Palacio del Congreso de la Nacion Argentina

Le Palacio Barolo

Le Palacio Barolo, qui s’élève fièrement sur l’Avenida de Mayo

L'Avenida de Mayo

L’Avenida de Mayo qui relie la Plaza del Congreso à la Plaza del Mayo

Toujours sur l’avenida de Mayo, nous entrons dans le célèbre café Tortoni, pour le visiter rapidement sans consommer (vous avez dit radins ?). Le café est nommé Tortoni en référence au café Tortoni de Paris.

Le célèbre Café Tortoni

Le célèbre Café Tortoni

On continue à longer l’avenida de Mayo, pour enfin atteindre la plaza de Mayo, entourée par la Catedral Metropolitana, le Museo del Cabildo, et la Casa Rosada, qui est le siège du gouvernement argentin. A 100 mètres de la place se situe la Manzana de las Luces (îlot des lumières en français). Il s’agit d’un pâté de maison, composé entre autres par l’église de San Ignacio, l’ancienne université et l’ancien bâtiment de la bibliothèque nationale d’Argentine. Malheureusement, nous ne sommes pas à l’heure pour la visite guidée. Toujours non loin de la plaza de Mayo, nous entrons dans la farmacia la Estrella, une antique pharmacie encore en fonction. C’est l’occasion de se peser sur la balance collector.

La Catedral Metropolitana sur la Plaza de Mayo

La Catedral Metropolitana sur la Plaza de Mayo

Le Museo del Cabildo sur la Plaza de Mayo

Le Museo del Cabildo sur la Plaza de Mayo

Le Microcentro et le quartier de Puerto Madero

Après une visite rapide du Microcentro, qui est le quartier des affaires de Buenos Aires, nous nous accordons une petite pause sucrée en dégustant un submarino. Le submarino (sous-marin en français), c’est simplement un grand verre de lait chaud avec une barre de chocolat. Il suffit de faire fondre la barre de chocolat dans le lait pour profiter de cette délicieuse boisson chaude ! Après avoir repris des forces, nous partons admirer l’obélisque de Buenos Aires, puis le magnifique théâtre Colon.

Submarino, chocolat chaud d'Argentine

Le submarino : le chocolat chaud d’Argentine

Pour terminer la journée, direction le quartier Puerto Madero. Ce quartier était un ancien port abandonné, qui a été rénové dans les années 90, pour devenir une des zones les plus chics de Buenos Aires. C’est le quartier idéal pour se promener en fin de journée.

Le quartier Puerto Madero à Buenos Aires

Puerto Madero, le quartier chic de Buenos Aires

Visite du quartier de Recoleta

Le lendemain, nous quittons notre auberge du centre-ville pour l’auberge Voyage Recoleta Hostel. Dans cette auberge nous rencontrons brièvement une française : Edith. Lyonnaise, elle vivait en Suisse avant de partir pour un tour d’Amérique du Sud pendant environ 6 mois. Nous ne le savions pas encore, mais cette joyeuse lyonnaise nous accompagnera bientôt pour de nombreuses aventures !
Nous déposons nos sacs à dos et partons visiter le quartier de Recoleta.

Le cimetière de Recoleta

Nous commençons par visiter le célèbre cimetière de Recoleta. Gros point positif : la visite guidée est gratuite !
Pour être francs, nous n’étions pas très motivés au départ, mais nous avons trouvé la visite très intéressante. La plupart des tombes sont majestueuses et impressionnantes, quelques-unes sont de véritables œuvres d’art.

Non loin du cimetière se trouve la Floralis Generica, une sculpture en forme de fleur, réalisée en acier et en aluminium, qui s’ouvre le matin et se ferme le soir. Il est possible de se reposer sur des transats en bois tout en l’admirant.

Cimetière de Recoleta

Visite du cimetière de Recoleta

Tombe au cimetière de Recoleta

Tombe au cimetière de Recoleta

La sculpture Floralis Generica

La sculpture Floralis Generica

Le museo nacional de bellas artes

Après notre matinée au cimetière, nous nous attaquons au Museo nacional de Bellas Artes (Musée national des Beaux-Arts), et vous savez quoi ? C’est gratuit !
Dans ce musée, on peut trouver de nombreuses œuvres d’art argentines, mais aussi internationales. La période de ces œuvres s’étale de la Renaissance jusqu’à aujourd’hui. Nous avons apprécié cette visite et la conseillons à ceux qui viennent à Buenos Aires.

La librairie « El Ateneo Grand Splendid »

Un autre immanquable du quartier de Recoleta : La librairie « El Ateneo Grand Splendid ». Cette librairie est installée dans un ancien théâtre. Le bâtiment est magnifique. N’hésitez pas à rentrer, l’intérieur est encore plus grandiose !
El Ateneo Grand Splendid a été nommé deuxième plus belle librairie du monde par le journal britannique « the Guardian », rien que ça !

Librairie El Ateneo Grand Splendid

La magnifique librairie “El Ateneo Grand Splendid”

El Ateneo Grand Splendid à Buenos Aires

“El Ateneo Grand Splendid”, une librairie pas comme les autres !

Pour finir la journée en beauté, rien de tel qu’un bon petit match de foot ! Ce soir, l’équipe nationale d’Argentine affronte le Pérou, un match important pour la qualification pour le mondial 2018. Nous trouvons un petit bar-restaurant bien sympa et regardons le match une bière à la main. L’ambiance est très bonne, contrairement au match qui se terminera sur un 0-0.

Promenade aux jardins de Palermo

Nous partons le matin en direction des jardins de Palermo. Beaucoup de porteños (habitants de Buenos Aires) font du sport dans les parcs le samedi matin.
Nous voulons visiter le jardin japonais mais malheureusement c’est payant. Nous décidons de ne pas le faire (nous ne sommes pas radins, mais économes !).
Direction le très joli jardin botanique, que nous visitons tranquillement. A midi, dégustation de sandwichs maison à la tapenade et à la tomate. Quel plaisir avec ce soleil !
Nous flânons encore un peu, en observant les nombreuses espèces de fleurs et de plantes. Nous remontons vers le grand parc de Palermo, où une petite sieste au soleil s’impose.

Le jardin botanique de Buenos Aires

Le jardin botanique de Buenos Aires

Statue au jardin botanique de Buenos Aires

Statue au jardin botanique de Buenos Aires

Fleur du jardin botanique de Buenos Aires

Fleur du jardin botanique de Buenos Aires

Découverte du quartier de la Boca

Cette fois-ci, nous nous attaquons à un incontournable de Buenos Aires : le célèbre quartier de la Boca. Nous commençons par visiter le Caminito, rue historique de la Boca, où l’on trouve des maisons peintes de couleurs vives.
Pour la petite histoire, dans les années 20, le célèbre peintre Benito Quinquela Martin a demandé aux habitants de venir peindre les murs de l’école du quartier de couleurs vives. Les habitants ont tellement aimé l’école qu’ils décidèrent de peindre leurs maisons avec des restes de peinture. C’est pour cela que le quartier est si coloré.

Le quartier de la Boca à Buenos Aires

Le quartier de la Boca à Buenos Aires

Le Caminito, rue historique de la Boca

Le Caminito, rue historique de la Boca

Maisons colorées du Caminito à la Boca

Les maisons colorées du Caminito à la Boca

Après avoir déambulé dans le Caminito, nous arrivons devant la Bombonera, le stade de foot mythique de l’équipe de Boca Junior.
Le football est une religion en Argentine et encore plus à Buenos-Aires ; la ville possède plus de 20 équipes professionnelles dont Boca Junior et son rival de toujours : River Plate. Malheureusement, pas de match à la Bombonera ce weekend, nous nous contentons de la visite du stade (240 pesos argentins / personne la visite guidée d’environ une heure). Lors de la visite, nous passons dans les vestiaires, les tribunes et le musée du stade. Cédric est ravi, Emilie un peu moins 😉

Le stade mythique de Boca Junior

La Bombonera, le mythique stade de Boca Junior

Chinage à la feria de San Telmo

La feria de San Telmo

La feria de San Telmo

Aujourd’hui c’est dimanche, et c’est le jour du marché dans ce quartier.
La Feria de San Telmo est une brocante dominicale où exposent plein d’artisans, sur 8 blocs ! Autant dire qu’il y a de quoi faire.
Certes, c’est assez touristique, mais on y trouve de très jolies choses, plutôt originales.
Parmi les artisans, nous tombons sur une jeune femme qui réalise des sculptures … sur des allumettes ! Le résultat (qui s’observe à la loupe) est bluffant !

Nous profitons du marché pour gouter un pan relleno à la tomate, au fromage et au basilic. Il s’agit d’une sorte de calzone dans du pain. Pour seulement 50 pesos argentins par personne, nous nous régalons et cela nous rassasie.

C’est également l’occasion d’admirer des spectacles de rue et surtout des danseurs de tango ! C’est la première fois pour nous et il faut avouer que c’est impressionnant !

Excursion à Tigre

Nous décidons de quitter la tumultueuse Buenos Aires pour quelques heures, afin de se ressourcer à Tigre. C’est une ville à 30 km de Buenos Aires, accessible en train depuis la capitale en seulement 50 minutes. Il n’y a pas à hésiter quand on sait que le trajet en train coûte seulement 6 pesos argentins l’aller !
Tigre borde le delta du Paraná, il y a donc de très nombreux canaux.

Ici, peu de voitures, les habitants utilisent plutôt des barques, des bateaux ou encore des kayaks ! Nous décidons de prendre un ticket de lanchas (grand bateau à moteur) pour naviguer sur le delta en direction de Tres Bocas. Le trajet dure 30 minutes et le ticket coûte 150 pesos aller-retour.

Arrivés a Tres Bocas, nous nous promenons le long des berges. Nous admirons les petites maisons nichées près de l’eau. Ici, la végétation est luxuriante et toutes les maisons sont construites sur pilotis. L’endroit est très calme et on s’y sent bien.
Apres 1 heure de balade et quelques minutes de lecture, nous reprenons le bateau pour retourner au centre de Tigre.

Une villa à Tigre au bord du delta du Paraná

Une villa à Tigre au bord du delta du Paraná

Balade à Tres Bocas

Balade à Tres Bocas

Lancha à Tigre

La lancha vient nous récupérer

Direction Puerto de Frutos, un grand marché artisanal. Nous nous baladons dans le marché, dégustons de très bonne albondigas (245 pesos argentins pour les 2). Les albondigas, ce sont des boulettes de viande. Ici, Emilie a carrément trouvé une version végétarienne à base de légumes (un miracle en Argentine !). Le tout est servi dans un wrap avec des frites au fond, de la sauce tomate, et c’est recouvert de sauce aux champignons. Après avoir visité le marché, nous nous posons au bord du delta pour lire un peu. Nous prenons ensuite le train en direction de Buenos Aires.

Après 6 jours passés à Buenos Aires, il est temps de quitter la capitale. Nous préparons nos sacs à dos et embarquons dans un bus en direction de Puerto Madryn. Edith, que nous avons rencontrée dans l’auberge, prend également le même bus. C’est donc à trois que nous continuons notre voyage.

Où dormir à Buenos Aires ?

Voyage Recoleta Hostel

On vous avoue qu’on a eu un peu de mal à trouver une auberge digne de ce nom et dans notre budget à Buenos Aires : le logement coûte assez cher dans la capitale. Le Voyage Recoleta Hostel était la meilleure des deux auberges que nous ayons faites à Buenos Aires. Située à deux pas du cimetière de Recoleta, dans un quartier calme, c’est un lieu propice aux rencontres. La cuisine est plutôt agréable, par contre, il y a peu de salles de bain pour tous les pensionnaires de l’auberge.
Compter 200 pesos argentins la nuit / personne, en dortoir.

En réservant via ce lien, vous nous permettez de toucher une commission, sans que le prix de votre réservation n’augmente.

Où manger à Buenos Aires ?

Chan Chan

Situé non loin de l’auberge Gilper Hostel, ce restaurant est spécialisé dans la nourriture péruvienne. On vous conseille le ceviche et les tallarin saltado ! Compter 315 pesos argentins pour deux.

The Burger Joint

Situé dans le quartier Palermo, c’est un restaurant spécialisé dans les burgers (comme son nom l’indique !). L’ambiance est très bonne : musique forte et ambiance tamisée dans un décor un peu industriel. Les burgers sont très bons, et on trouve des alternatives végétariennes.
Compter 290 pesos argentins pour 2 burgers et 2 frites.

Se déplacer à Buenos Aires

Pour se déplacer en transports en commun à Buenos Aires, il vous faudra impérativement vous armer d’une carte SUBE ! Le Système Unique de Billet Electronique est une carte rechargeable, qui permet de voyager dans toute la capitale (en bus, métro et métrobus).
Attention, on ne peut pas l’acheter dans les bus ! On peut la trouver dans certains bureaux du Correo Argentino, dans les offices de tourismes, dans certains kiosques ou commerces de la ville. La carte coûte 40 pesos (25 à notre passage, mais les prix ont augmenté !). Elle n’est pas nominative, vous pouvez donc l’utiliser pour plusieurs personnes. Il vous faudra ensuite la charger du montant de votre choix. Pour 6 jours, nous avions utilisé 150 pesos pour 2.
Ensuite, c’est facile, il vous suffit de badger à la montée, puis à la sortie (autant de fois que de personnes), et le montant du trajet est automatiquement déduit.

Commentaires

Merci ! Promis on vous met d’autres articles sur l’Argentine dans quelque temps 🙂 C’est vraiment un pays magnifique !

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.