Excursion dans la jungle du Parc National de Khao Sok

Le
Date du séjour : Du 29 au 30 janvier 2018

En partant de la baie de Phang Nga, un trajet en bus quelque peu semé d’embûches nous attend pour rejoindre le Parc National de Khao Sok et commencer une excursion dans sa forêt tropicale. Entre l’attente et les correspondances ratées, c’est pas moins de 5 heures qu’il nous faudra pour rejoindre notre nouvelle destination. Nous arrivons sous la pluie dans ce parc national de la province de Surat Thani, recouvert de forêt vierge et abritant de nombreuses espèces animales : serpents, singes, araignées … La jungle de Khao Sok regorge de vie, et nous comptons bien partir à sa rencontre !

Le Parc National de Khao Sok en détails

L’une des plus vieilles forêts tropicales au monde

Le Khao Sok National Park s’étend sur 739 km² et on y trouve une chaîne de montagnes calcaires, un énorme lac, des grottes, mais surtout l’une des plus vieilles forêts tropicales humides au monde (plus de 160 millions d’années : ça force le respect !).
Le climat local est exceptionnellement humide : impossible de faire sécher quoi que ce soit ici !

Une profusion d’espèces végétales et animale

La forêt tropicale de Khao Sok abrite une grande variété d’espèces végétales et animales.
Côté végétal, on trouve notamment ici la plus grande fleur du monde : la Rafflesia, qui peut atteindre 1 mètre de diamètre et peser jusqu’à 10 kg ! Cette fleur rouge extrêmement rare a une odeur particulièrement fétide, rappelant l’odeur d’un cadavre ou d’une vieille poubelle … Ca donne envie, n’est-ce pas ? Si vous êtes fan de Pokemon, sachez que la fleur a inspiré la petite créature du même nom 😉

Reproduction de Raflesia
Pas de chance, les Rafflesias n’étaient pas en fleur à notre arrivée, on se contentera de cette réplique.

La forêt regorge également de vie animale. Plus de 350 espèces vivent dans cette jungle humide, avec certains spécimens rares comme le tigre, le léopard, le cerf aboyeur, mais surtout une variété importante d’oiseaux (on en compterait quelques 300 espèces).

Première excursion en pleine cœur de la jungle de Khao Sok

Nous arrivons sous la pluie au Khao Sok Jungle Huts Resort, où nous logeons dans une charmante cabane perchée en pleine nature. Le lendemain, nous nous levons de bon matin et rejoignons l’entrée du parc national, située non loin de notre hôtel. Un droit d’entrée de 300 baths s’applique. Nous récupérons un plan, passons au Visitor center puis démarrons notre excursion dans la jungle de Khao Sok.

Les Avencurieux sous la pluie à Khao Sok
Notre arrivée à Khao Sok sous la pluie, un bon moyen pour tester nos protections pour sac

Le sentier est facilement praticable, impossible de se perdre pour le moment !
Nous apercevons déjà des lézards, de petits caméléons, des grenouilles, mais aussi d’énormes araignées magnifiques (Nephila maculata).

L'araignée Nephila Maculata dans la jungle de Khao Sok
La magnifique Nephila Maculata : dédicace à tous les arachnophobes
Un caméléon se fond dans le décor
Ce caméléon se fond bien dans le décor
Caméléon à Khao Sok
Celui-ci a un peu plus de mal !

Un peu plus loin, nous tombons nez à nez avec une famille de macaques, qui se tient au bord du chemin et nous observe longuement. Emilie sympathise avec la maman-singe, qui déguste tranquillement quelques insectes.

Emilie sympathisant avec Maman Singe
Emilie sympathisant avec Maman singe
Singe cueillant des feuilles
Maman singe se fait un petit casse-croûte
Un Bébé singe à Khao Sok
Un bébé singe prend la pose

Nous arrivons à une première bifurcation qui nous amène vers la rivière (point 1 – Wang Pai Nga). On peut y observer quelques poissons et de jolies libellules.

Petite rivière riche en poissons et libellules
Une petite rivière riche en poissons et libellules

Retour sur le chemin, où nous rejoignons le point 2 de la randonnée : Wing Hin Waterfall. Alors que nous descendons le petit sentier jusqu’à la cascade, nous entendons de grands bruits dans les arbres. Il s’agit d’une famille de gibbons, de magnifiques grands singes, reconnaissables à leurs démarcations blanches autour de la face. Ceux-ci ont un pelage noir et sont tout simplement magnifiques ! Nous faisons attention à ne pas nous trouver en dessous de leur branche car il peut leur arriver de faire leurs besoins sans crier garde… Nous n’avons clairement pas envie d’être baptisés de cette façon !

Après avoir observé ces grands singes, nous poursuivons jusqu’à la cascade. Un couple de japonais accompagné d’un guide se tient sur un rocher. La jeune femme s’est fait attaquer par une sangsue et a l’air de souffrir. Il y en a beaucoup dans la forêt, ce n’est pas pour rien que nous sommes partis en nous couvrant intégralement, malgré la chaleur et l’humidité !
Nous déjeunons à côté de la cascade, dans ce cadre apaisant, puis revenons vers le sentier principal.

Un sentier à travers la jungle
Un sentier à travers la jungle
Emilie dans la jungle de Khao Sok
Emilie sort de la jungle telle une véritable exploratrice !
L'endroit parfait pour pique-niquer à Khao Sok
L’endroit parfait pour pique-niquer !

Demi-tour forcé

Nous arrivons à un checkpoint, juste avant le point 3 de la randonnée. A notre grand étonnement, il est interdit de poursuivre plus loin sans guide… La frustration se fait ressentir, nous avions tellement envie de poursuivre notre chemin ! Si nous avions su, nous aurions certainement opté pour une randonnée guidée dans la jungle.

Nous faisons demi-tour, déçus.
Mais le sourire nous revient rapidement, alors que nous tombons à nouveau sur des gibbons, qui se déplacent entre les arbres. Quelle chance de pouvoir observer ces animaux !

Un gibbon nous observe depuis les bambous
Un gibbon nous observe depuis les bambous

Nous finissons par sortir du Parc de Khao Sok, 4h30 après y être entrés. Malgré le peu de chemin que nous avons fait dans la jungle, nous avons quand même pu observer de nombreux animaux et plantes !

De sublimes fleurs en pleine jungle
De sublimes fleurs en pleine jungle

En revenant à notre cabane perchée, nous nous arrêtons à un bureau d’excursion, qui propose des night safaris pour 600 baths. Ce serait l’occasion pour nous de voir le parc sous un autre angle : nous fonçons sur l’occasion et réservons pour le soir-même !

Le night safari : une randonnée à la découverte des animaux nocturnes de Khao Sok

Quelques heures plus tard, à 19h30, notre safari de nuit commence !

Avant même d’arriver dans l’enceinte du parc national, notre guide nous amène en bordure de route, devant un terrier un peu particulier. Il abrite une grosse tarentule. Nous l’apercevons quelques secondes, avant qu’elle ne prenne peur et rentre dans sa tanière.

Une grosse tarentule à Khao Sok
Une grosse tarentule pour bien commencer le night safari

Nous passons l’entrée du parc. Nos tickets achetés le matin même sont encore valables. Juste après le checkpoint, notre guide nous montre d’énormes phasmes pendus aux branches d’un arbre.

Phasme à Khao Sok
Avez-vous trouvé le phasme sur la photo ?

La marche reprend et nous nous enfonçons dans la noirceur de la jungle … Heureusement, nous avons chacun une lampe de poche ! La lune, presque pleine, contribue à nous éclairer dans la forêt.
De drôle de petits points clignotent au passage des faisceaux lumineux de nos lampes-torches : il s’agit des yeux des araignées. Autant dire qu’il n’y en a pas qu’un peu !
Nous apercevons également des oiseaux endormis sur leur branche, mais aussi quelques insectes étranges et des sangsues à la recherche de nourriture …

La Lune nous éclaire durant notre périple
La lune nous éclaire durant notre périple
Nos lampes torches pour le night safari
Malgré la lune, nos petites lampes-torches ne seront pas de trop !

Arrivés devant un arbre aux branches basses, notre guide nous prévient : nous devons absolument suivre ses instructions. Il nous dit de nous agenouiller et courir rapidement. Son changement de ton nous inquiète.
Alors que le premier des participants passe sous l’arbre, nous comprenons pourquoi : un serpent pend aux branches et se trouve à hauteur de buste. Fin, noir avec des bandes jaunes : il s’agit d’un serpent des mangroves, une espèce dangereuse mais non mortelle. Emilie donne malencontreusement un coup dans l’arbre : c’était certainement le pire moment pour être maladroite ! Heureusement, le serpent ne tombe pas. Nous prenons une grande inspiration et passons sous les branches, à quelques centimètres de cette menace vivante.

Un peu plus loin, notre guide aperçoit une scolopendre, mais cette-dernière se cache dans un tronc avant que nous ne puissions l’observer. Notre safari de nuit nous permet d’apercevoir également des chauves-souris, des grenouilles, une petite tarentule, de grosses chenilles et un caméléon endormi sur une plante (juste au-dessus d’une chenille : s’il savait, il la mangerait !).

A 22h, c’est la fin de notre sortie nocturne dans la jungle de Khao Sok ! Cette expérience s’est avérée passionnante et nous rentrons nous coucher, encore tout excités par le moment que nous venons de vivre.

Notre rapide visite de Khao Sok s’achève. En une journée et demi, nous n’avons eu le temps que d’avoir un petit aperçu de ce que cache cette jungle millénaire, mais nos âmes d’enfant se sont émerveillé de la rencontre avec de nombreuses espèces animales. Le Parc National de Khao Sok renferme d’autres trésors magnifiques, qui nécessiteraient un ou deux jours de plus sur place pour en profiter. Pour notre part, nous reprenons la route, en direction des îles du Sud, et plus particulièrement Ko Phangan !

Que faire d’autre à Khao Sok ?

Faire une randonnée ou un trek dans la jungle de Khao Sok, accompagné d’un guide

Nous l’avons découvert trop tard, mais il n’est pas possible de s’aventurer bien loin dans le parc national de Khao Sok si l’on n’est pas accompagné d’un guide. Il sera alors impossible de passer le checkpoint, à environ 3.5 km de l’entrée du parc. L’autre avantage du guide, c’est qu’il pourra vous montrer des animaux que vous n’auriez peut-être pas aperçu sinon, et vous apprendre plus de choses sur la vie sauvage dans le parc.
Il faut compter autour de 1 200 baths par personne pour une randonnée d’une journée avec guide.

Partir en excursion sur le lac de Chiew Larn

Des pitons karstiques qui émergent d’un gigantesque lac artificiel, un endroit qui rappellerait Guilin en Chine, ou encore la baie d’Along : visiblement le lac est l’attraction du parc national. Comme nous venions de visiter la baie de Phang Nga, nous sommes passés à côté mais avec un peu de recul, c’est certainement une chose à voir ! Il est possible de faire des excursions à la journée, ou bien même de passer une nuit dans une cabane flottante sur le lac.
A partir de 1 500 baths la journée sur le lac.

Aller admirer la rarissime Rafflesia

Si vous êtes sur place à la période de floraison de la Rafflesia – de décembre à mars – il est possible de partir l’admirer, accompagné d’un guide. Mais attention : la fleur ne dure que quelques jours, il faut être très chanceux pour tomber pile à la bonne période pour admirer cette fleur hors du commun, à l’odeur particulière …
A partir de 500 baths la balade guidée pour observer la Rafflesia.

Où manger à Khao Sok ?

Pawn’s Restaurant

Si vous venez vous aventurer dans la jungle de Khao Sok, vous ne devez manquer cette adresse pour rien au monde ! Ce restaurant a été l’un de nos coups de cœur de Thaïlande. Situé à quelques centaines de mètres seulement du Khao Sok Jungle Huts Resort, leurs currys sont tout simplement à tomber, avec une mention spéciale pour le curry massaman. Compter 260 baths pour deux currys dont vous vous souviendrez longtemps ! C’est simple, c’était tellement bon que nous avons mangé ici tous les soirs !

Curry massaman au Pawn’s Restaurant
Deux ans plus tard, Cédric rêve encore de ce curry massaman !
Curry vert au Pawn’s Restaurant
Le curry vert est également succulent !

Où dormir à Khao Sok ?

Khao Sok Jungle Huts Resort

Nous avons dormi dans une cabane perchée, pour 600 baths la nuit. Celle-ci est confortable et bénéficie d’une salle de bain privée ainsi que d’un petit balcon. Les huttes sont bien intégrées dans la nature, en plein milieu des arbres et de la végétation luxuriante. Le Khao Sok Jungle Huts Resort est implanté tout près de l’entrée du parc. L’hôtel propose des lunch box à emporter : pratique pour les excursions autonomes dans la jungle !

Les huttes du Khao Sok Jungle Huts Resort
Les huttes sont bien intégrées dans la nature
Notre hutte tout confort
Notre hutte tout confort pour nos deux nuits à Khao Sok

Note : en réservant via le lien Booking.com ci-dessus, vous pourrez réserver votre logement tout en nous faisant toucher une petite commission. Le prix reste le même pour vous !

Comment venir à Khao Sok depuis Phang Nga ?

Il n’existe pas de bus direct entre Phang Nga et Khao Sok.
Depuis le terminal de bus de Phang Nga, il faut d’abord prendre un bus jusqu’à Takua Pa. Ce premier trajet revient à 60 baths par personne et dure environ 1h30. A Takua Pa, il faut ensuite prendre un autre bus vers Khao Sok. Ce dernier a comme destination finale Surat Thani. Ce second trajet revient à 100 baths par personne et dure un peu moins d’une heure.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.