Vaccins et trousse à pharmacie : comment être prêt pour un tour du monde ?

Le

Un des points importants à prendre en compte lorsque l’on prépare son tour du monde, c’est la santé. Tomber malade en plein milieu de nulle part n’est jamais une partie de plaisir … encore moins si l’on n’a pas les médicaments nécessaires pour se soigner ! Voici nos conseils pour éviter quelques désagréments en voyage.

Un petit check-up avant de partir !

Checkup de santé pour un long voyageLa première chose à faire est de prendre rendez-vous avec votre médecin généraliste et de lui parler de votre projet de tour du monde.
Vous pourrez faire un point avec lui sur les vaccinations à faire ou à mettre à jour.
Le médecin pourra vous fournir une liste de médicaments à mettre dans votre trousse à pharmacie, vous faire une ordonnance pour votre traitement de fond et pour les médicaments remboursables (ce sera déjà ça de pris !).
Vous avez des soucis de santé particuliers ? Ce rendez-vous permettra aussi de faire le point avec votre médecin pour voir si ce projet peut être réalisé sans trop de risques.

Pour les filles, il est conseillé de prendre rendez-vous chez son gynéco, faire un dernier contrôle avant de partir et s’organiser pour avoir un moyen de contraception pendant tout le voyage. Si vous prenez la pilule, il faudra récupérer assez d’ordonnances pour pouvoir se procurer au moins 12 plaquettes, à récupérer dans des pharmacies différentes si possible.

Ensuite, petit rendez-vous chez le dentiste, pour vérifier qu’une carie ne soit pas en train de pointer le bout de son nez. Ce serait dommage d’avoir mal aux dents à peine arrivés en Amérique du Sud !

Les vaccins

Pour les vaccins, il va falloir préparer le portefeuille parce que ce n’est pas donné … et bien sûr pas remboursé 😉
Certaines mutuelles peuvent prendre en charge un certain montant en vaccinations non remboursables par la sécurité sociale, prenez la peine de vous renseigner, ça peut valoir le coup !
Par exemple la mutuelle de Cédric remboursait les vaccins à hauteur de 50%, avec un plafond de 200€.

Prenez rendez-vous dans le centre de vaccinations internationales le plus proche de chez vous (ou bien le moins cher que vous aurez trouvé ;)). On vous conseille de vous y prendre bien en avance (au moins 6 mois avant le départ) afin d’avoir le temps d’appliquer les différents schémas de vaccination.

Un premier rendez-vous sera pris avec un médecin spécialisé, qui fera le point avec vous sur votre itinéraire (si vous en avez préparé un) et vous proposera les vaccins utiles face aux diverses maladies que vous pourriez rencontrer. Chaque consultation est payante (en général, tarifs dégressifs après la 1ère séance et pour l’accompagnateur), et vous paierez à chaque fois le prix du vaccin. Il faut savoir qu’on ne pourra vous faire que deux piqûres en même temps (une piqûre dans chaque bras, aïe !) donc vous risquez de revenir pas mal de fois dans le même centre de vaccinations internationales.
Pour notre part, la 1ère consultation était à 50€ + 15€ pour l’accompagnateur. Puis chaque séance était à 15€ par personne. On en a eu pour 77,50€ de consultations par personne.

Le vaccin contre la fièvre jaune est le seul qui soit obligatoire, si vous passez dans les zones tropicales d’Amérique du Sud. Pour tous les autres, vous pourrez discuter avec votre médecin et choisir si vous souhaitez vous vacciner.

Nous nous sommes rendus au Centre de Vaccinations Internationales de l’hôpital Cimiez à Nice, et voici les vaccinations que nous avons faites :

Fièvre jaune : STAMARIL

Il s’agit d’une maladie causée par un virus transmis par les moustiques. La fièvre jaune est surtout présente dans les régions tropicales. Il n’existe aucun traitement pour la soigner.
La vaccination est obligatoire et à certaines frontières, vous devrez montrer votre carnet de vaccinations internationales afin de prouver que vous êtes vaccinés contre cette maladie.

1 injection.
Valable à vie.
Prix du vaccin : 36,86 €

Hépatite A : VAQTA

Il s’agit d’une maladie transmise par l’eau ou les aliments mal lavés.
Vous pouvez vérifier au préalable si vous êtes déjà immunisé avant de faire le vaccin.

1 injection.
Valable 10 ans si rappel fait entre 6 à 18 mois après la première injection.
Prix du vaccin : 10,21 €

Encéphalite japonaise : IXIARIO

Il s’agit d’une maladie transmise par un moustique à activité nocturne, principalement en Asie du Sud-Est. La vaccination est recommandée en cas de séjour avec exposition en milieu extérieur dans les zones rurales.

2 injections : J0 et J28.
Prix pour les 2 injections : 139,88 €

Rage : RABIQUE PASTEUR

Il s’agit d’une maladie virale transmise par la morsure d’un animal enragé. Elle est présente surtout dans les pays d’Afrique et d’Asie du Sud-Est. La vaccination préventive contre la rage est recommandée. Elle ne dispense pas du traitement curatif en cas de morsure, cependant elle permet de réduire les doses du traitement et de rendre acceptable une prise en charge différée de 48 heures. Bien entendu, il est recommandé aux voyageurs se rendant dans ces régions d’éviter tout contact avec des animaux errants ou ayant un comportement suspect.

3 injections : J0, J7 et J28.
Prix pour les 3 injections : 76,59 €

Fièvre typhoïde : TYPHIM

Il s’agit d’une maladie infectieuse potentiellement mortelle en l’absence de traitement. Elle est présente dans des zones où l’hygiène est précaire et frappe principalement les pays en voie de développement en Asie, en Afrique ou en Amérique Latine.
L’effet protecteur du vaccin dure 3 ans et le taux de protection en zone d’endémie est de 60%.

1 injection, valable 3 ans.
Prix du vaccin : 25,54€

Nos certificats internationaux de vaccination

Nos certificats internationaux de vaccination

On a un peu hésité pour les vaccins de la rage et de l’encéphalite japonaise, mais on a finalement décidé de prendre le moins de risques possibles, et de ne pas économiser sur la santé. Les effets secondaires ont été très faibles, juste un peu de fièvre pour certaines injections et surtout mal aux bras (on évite donc la muscu le lendemain !).

Nous avons profité de notre visite chez le médecin généraliste pour faire le rappel de vaccination pour la Diphtérie, le Tétanos, la Polyomélite et la Coqueluche (Repevax), qui était lui, remboursé.

Pour vous renseigner en amont sur les vaccins qui pourraient être nécessaires pour votre voyage, vous pouvez visiter le site de l’institut Pasteur.

Le traitement anti-paludéen

traitement anti-paludéenLe paludisme est une maladie provoquée par des parasites, et touche particulièrement les zones tropicales d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine. L’Afrique est, de loin, le continent le plus touché avec 90% des cas de paludisme recensés dans ses zones tropicales.
La maladie est transmise par la piqûre d’un moustique, lui-même infecté après avoir piqué un homme atteint du paludisme.Si vous passez dans un pays atteint par cette maladie, il est conseillé d’en parler avec votre médecin du Centre de Vaccinations Internationales, qui vous prescrira éventuellement un traitement anti-paludéen.La meilleure prévention est bien entendu d’éviter de se faire piquer, et d’utiliser à volonté d’anti-moustiques et moustiquaires !
Nous avons dû nous fournir en Malarone pour la prévention du paludisme pendant notre séjour en Birmanie, où la maladie est très présente.
Le traitement est à commencer le jour d’entrée en zone d’endémie, et à poursuivre 7 jours après.
Pour 6 boîtes, nous en avons eu pour 173,40 € en choisissant le générique de la Malarone.
D’après ce qu’on a pu entendre, le traitement n’est pas toujours bien supporté (vomissements, diarrhées et autres sympathiques problèmes digestifs), on espère donc que nous aurons de la chance et passerons outre ces petits tracas 😉

La carte de groupe sanguin

Prévoyez une carte de groupe sanguin pour les urgences. Il y a très peu de chance qu’elle soit utilisée, mais il est quand même mieux d’en avoir une sur vous au cas où.

Cédric n’en avait pas et a dû se rendre en laboratoire pour faire une prise de sang afin de déterminer son groupe sanguin.
Dans le cas d’un voyage, la détermination du groupe sanguin n’est pas prise en charge par la sécurité sociale. Il faudra compter 27€ environ pour la réalisation de l’examen.

Contenu de la trousse à pharmacie

Nous avons eu de la chance car une amie infirmière a pu nous préparer notre tout premier médikit (merci Pauline !). Nous avons présenté notre médikit à notre médecin lors de la consultation. Elle a checké le contenu par rapport à une liste fournie par la direction de la santé publique de la ville de Nice et nous a prescrit les médicaments manquants nécessaires.

Voici au final le contenu de notre trousse à pharmacie (hors traitement de fond) :

Médicaments

  • Anti-paludéen : Atovaquone / Proguanil Mylan (générique de la Malarone)
  • Antibiotioque polyvalent : Amoxiciline ou Pyostacine
  • Antalgiques : Doliprane
  • Antispasmodique : Spasfon
  • Antidiarrhéique : Ercefuryl 200, Lopéramide, Racécadotril
  • Antiallergique : Clarityne
  • Antiémétique : Vogalib
  • Collyre
  • Anti-inflammatoire : Nurofen 200 (oro-dispersible)
  • Crème anti-inflammatoire : Locoïd crème
  • En cas d’otite : Panotile
    Nous ne l’avons finalement pas emporté car les effets secondaires en cas de perforation du tympan étaient vraiment effrayants !
  • 12 plaquettes de pilule
  • En cas d’infection urinaire : Ovule Monazol et comprimés Uniflox
  • Contre les piqûres d’insectes : Apaysil Gel
  • Contre les ecchymoses : Arnicagel
    Nous ne l’avons finalement pas emporté car ce n’était pas vital

Matériel divers

  • Désinfectant local : Héxomédine (flacon)
  • Compresses et bande extensible
  • Pansements : pansements utra protecteur Urgo et des pansements anti ampoules
  • Trois doses de sérum physiologique
  • Une couverture de survie
  • Stérilisation de l’eau : 100 comprimés Micropur Forte
    Nous en avons finalement utilisé très peu. Notre filtre Sawyer Mini suffisait généralement. On vous recommande d’en prendre mais juste un peu (25 comprimés suffisent amplement !).
  • Un thermomètre
  • Un aspivenin
    Nous ne l’avons pas emporté avec nous. Nous étions inquiets à propos des morsures de serpents mais finalement ce “gadget” n’est pas utile pour ce type de cas, mais plus pour les piqûres d’insectes.
  • Un répulsif peau antimoustiques : Insect Ecran
  • Des lingettes à usage unique : 2 lingettes apaisantes au calendula, 2 lotions asséchantes, 2 serviettes anti-moustiques, 2 serviettes imprégnées d’alcool, 2 lingettes désinfectantes
  • Crème écran solaire d’indice 50 / Biafine
trousse à pharmacie

Notre médikit

Ça fait pas mal de médicaments et notre pharmacie n’aura jamais été si complète ! Pour gagner de la place, on conseille de se débarrasser des boites, mais de garder précieusement une notice de chaque médicament. Le mieux pour que tout reste ensemble sans que ce soit le bazar, c’est d’attacher chaque type de médicament avec sa notice grâce à un élastique.

Il faut bien penser à garder les ordonnances avec soi, pour éviter tout problème aux douanes. En effet, certains pays ont une législation très stricte sur les médicaments, il vaut mieux pouvoir prouver que l’on est autorisé à avoir les médicaments que l’on transporte. Pour plus de sécurité, il peut être intéressant de scanner ses ordonnances et de les garder en ligne sur Dropbox par exemple.

Les précautions à prendre en voyage

Contre la rage

  • Eviter de s’approcher des animaux errants ou ayant un comportement suspect.
  • Ne pas toucher les animaux dans les pays touchés par la rage.

Contre les moustiques

  • Porter des vêtements couvrants, amples et de préférence de couleur claire
  • Utiliser un spray vêtement insecticide
  • Utiliser un répulsif cutané sur toutes les zones découvertes
  • Dormir sous moustiquaire, si possible elle aussi imprégnée d’insecticide
  • Utiliser des diffuseurs en intérieur
  • Allumer la climatisation, car les moustiques n’aiment pas les endroits frais

Contre les infections et la turista

  • Ne boire que de l’eau minérale (ou filtrée ou bouillie)
  • Eviter les fruits de mer, crèmes glacées, glaçons et les aliments crus.
  • Peler les fruits. Eviter ceux dont la peau est abîmée.
  • Ne pas manger de crudités si vous n’êtes pas sûrs des conditions de lavage.
  • Eviter les plats contenant des œufs crus ou à peine cuits (mayonnaise, mousses dessert par ex).
  • Le lait non pasteurisé doit toujours être bouilli.
  • Bien cuire la nourriture.
  • Bien se laver les mains avant chaque repas et après être allé aux toilettes.

Précautions globales

  • Ne pas dormir à même le sol.
  • Ne pas marcher pieds nus.
  • Eviter de se baigner dans les lacs et ruisseaux.
  • Bien se protéger du soleil avec des vêtements longs, une crème solaire d’indice 50, un chapeau et de bonnes lunettes de soleil.
  • Secouer les vêtements, chaussures et sacs de couchage avant de les utiliser, au cas où des scorpions ou autres bêbêtes pas sympathiques s’y cacheraient.
  • Dans les pays aux structures sanitaires insuffisantes, éviter de se faire tatouer, piercer. Il est déconseillé de faire des séances d’acupuncture. Refuser tout soin sans matériel neuf à usage unique.

Choisir une bonne assurance

Pour partir l’esprit tranquille, veillez également à souscrire à une bonne assurance tour du monde, qui prendra notamment en charge vos frais de santé.
Hé oui, en dehors de la zone euro, à part certains cas spécifiques, les frais de santé ne sont plus pris en charge par la sécurité sociale. Pour éviter de débourser des sommes énormes au moindre pépin, mieux vaut prévoir le coup et investir dans une bonne assurance santé.
Nous avons choisi l’assurance Cap Aventure de Chapka Assurance.
Pour comparer et choisir votre assurance voyage selon vos besoins, on vous conseille de lire ce très bon article du site tourdumondiste.

Commentaires

Hello !

Je vous suis depuis vos débuts. On était un peu comme vous au début : méfiants de tout et pensant être prêts. Cet article est bien rédigé mais je vous invite à le mettre à jour dans quelques mois… On est sûr de ce qu’il faut apporter avec soit que quand on est sur les routes 😉. Bel article mais rédigé trop tôt lol. Hâte de voir cet article mis à jour. Vous verrez qu’il n’y a pas besoin de tout ça et que “les précautions en voyage” ne sont pas toujours nécessaires et peuvent vous limiter dans l’exploration des pays. Du coup, à prendre seulement en fonction des situations 😊😉.

Répondre

Hello ! Merci pour ce tout premier commentaire sur notre site, ça fait d’autant plus plaisir de recevoir un avis d’une tourdumondiste ! C’est vrai qu’on a vraiment prévu la trousse à pharma “de compet”, on verra bien ce qui sera utilisé au final 😉 P.S. : nous aussi on vous suit avec attention 😀

Répondre

^^ ! Oui on a vu ça et ça nous fait plaisir 😀 ! Oui comme vous en fait ;on avait une trousse à pharmacie complète voir trop complète… Je ne vous en dis pas plus car c’est toujours intéressant de faire un point pendant un voyage justement. Dans six mois vous maudirez votre boîte rouge d’être aussi lourde avec des médicaments autant inutiles ^^ ! Je vous laisse la surprise mais ça été drôle de vous lire parce que finalement on s’est retrouvé un peu dans ce que vous avez écrits ^^ ! Bonnes continuations ^^ !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.